AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le début d'une nouvelle aventure...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le début d'une nouvelle aventure...   Jeu 31 Oct - 18:04

Une légère brise soufflait sur la mer tandis que le soleil haut dans le ciel, apportant sa chaleur à la terre. Il devait être près de midi lorsqu'un nouveau navire vînt s'amarrer au quai. Un navire marchant à en juger par son apparence. Sur le pont, accotée au bastingage, une jeune elfe profitait de ses dernier instants en mer. Elle avait retirer son foulard servant à cacher ses yeux maudit don la vue lui avait été volé, sachant qu'il n'y avait pas grand monde qui pourrait la voir ainsi. À coté d'elle, une louve blanche se tenait là, comme une gardienne. Les yeux fermé, l'elfe profitait de la brise qui lui flattait doucement le visage ainsi que du soleil. Bien sur, elle ne le voyait pas, mais elle s'avait qu'il brillait haut dans le ciel, elle le sentait.


-Dame Alwine! s'exclama une voix derrière elle. C'était Will, le capitaine, qui venait la chercher. Nous sommes arrivé à terre.

Sans se retourner, la jeune elfe hocha doucement la tête.

-Merci, William. dit-elle en replaçant son bandeau sur ses yeux. Puis elle se retourna pour lui faire face. Ce fût un honneur de voyager avec vous et votre équipage. déclara-t-elle avec un léger sourire, franc, mais mélancolique.

Elle se dirigea lentement vers la rampe qui venait tout juste d'être installer, suivit par Arzhela, la louve blanche. Aussitôt, William se précipita à ses coté.

-Attendez, laisse-moi vous aider. dit-il en la prenant doucement par le bras.

Avec le bateau qui tanguait légèrement dû aux vague et la rampe qui n'était pas très large, il savait qu'il n'était pas évident pour un aveugle de se diriger et il ne voulais surtout pas que sa jeune amie se blesse. Lentement, il la guida le long de la rampe jusque sur le quai.

-Vous êtes sur que tout ira bien? demanda le capitaine avec une pointe d'inquiétude dans la voix.


Alwine posa doucement sa main sur la sienne afin de le rassurer.

-Ne vous inquiétez pas pour moi, mon ami. J'ai vécue bien pire croyez moi. dit-elle simplement. Je ne suis peut-être qu'une pauvre aveugle, mais j'ai apprit a utiliser mes autre sens. Et puis, ne suis-je pas ici pour trouver un remède à cette maudite malédiction? ajouta-t-elle avec un petit sourire en coin. Arzhela saura me guider en cas de besoin.

William regarda la jeune elfe un instant, admirant sa force. Il s'avait qu'elle n'avait pas toujours été aveugle et pourtant, jamais il ne l'avait vue se plaindre ou en pleurer. Elle vivait la vie comme elle se présentait à elle. Et malgré une pointe de mélancolie toujours présente dans la voix, elle s'efforçait de garder le sourire peut importe la situation.

-Vous allez me manquer, dame Alwine. déclara-t-il avec une pointe de regret.

-Vous me manquerai aussi, William... avoua Alwine. Namárië. dit-elle simplement, dans sa langue natale, en s'inclinant légèrement.

Elle s'éloigna de quelques pas avant de tourner les talons. Le capitaine marchant resta la un moment, immobile, observant son amie s'éloigner a travers la foule jusqu'à ce qu'elle ai complètement disparue...

Avançant lentement a travers la foule qui se tenait sur les quai (majoritairement des travailleurs ainsi que des marins), Alwine fût bousculer a quelques reprise avant que la louve ne décide de lui ouvrir un passage, voyant fort bien que sa protégée ne pouvait pas se déplacer convenablement à travers tout se monde. C'est ainsi que la jeune elfe pu finalement sortir des quai quelque peut instable. Lorsqu'elle fût en lieu plus sur, Alwine interpella quelques passant, ne sachant pas trop où aller et cherchant vraisemblablement un auberge. Cependant, elle n'eue pas de réponse. Probablement parce que les gens n'étaient pas habituer de voir un loup d'aussi près, et surtout aussi gros. Il est vrai qu'Arzhela était plutôt imposante, arrivant presque à la hauteur de la poitrine de l'elfe. Alwine trouva finalement un amas de barils et prit place sur l'un d'eux afin de se reposer un peut. Écoutant attentivement ce qui se passait autour d'elle...

Alwine fût bien vite approcher par un groupe de voyageur, vraisemblablement des guerrier à en juger par le bruit de leur pas, qui lui demandèrent, bien poliment, où elle comptait aller. Celle-ci leurs expliqua qu'elle ne savait pas trop pour être honnête, et qu'elle ne savait pas non plus où elle se trouvait exactement. Elle apprit par la suite qu'elle se trouvait au port de Sirnn. Ses nouveau compagnons de route lui proposèrent de les accompagner jusqu'à Eiren, où ils se rendaient, car bien évidement, une jeune femme aveugle ne pouvait vraisemblablement pas voyager seul. La jeune elfe le en remercia et c'est ainsi qu'ils se mirent en route.

Le voyage se fît bien et sans embuches. Ils arrivèrent au portes d'Eiren vers la fin de la deuxième journée. Le petit groupe se dirigea vers la grand place. C'est ce qui avait été décider en chemin pour laisser une chance à Alwine de trouver un toit où dormir. Ils s'arrêtèrent donc près d'une fontaine, où la jeune elfe prit place, épuisée par cette longue marche. Le plus jeune des 4 hommes prit place à coté d'elle.


-J'espère que le voyage n'as pas été trop dure pour vous, Dame Alwine. dit-il, un peut inquiet.

Le jeune elfe laissa paraitre un léger sourire puis posa une mains sur l'épaule du jeune homme.

-Ne vous inquiétez pas pour moi, mon ami. J'ai vécue pire durant les dix dernières années. dit-elle simplement. Je crois que vous avez encore de la route à faire si je ne me trompe pas. Vous devriez ne pas perdre trop de temps, avant que la nuit ne tombe.

-Vous avez raison. répondit le jeune homme avec un sourire. Alors nous ne resterons pas ici plus longtemps. Il se leva puis regarda ses compagnons. Au revoir, Dame Alwine.

-Namárië, mes amis.

Les quatres jeunes hommes virent volte-face puis se dirigèrent dans les rue de Eiren, laissant la jeune elfe et sa louve sur le bord de la fontaine. Alwine ne savait pas plus où aller, mais au moins elle savait qu'elle pourrait trouver une auberge assez facilement. Néanmoins, elle n'était pas pressée, elle resta donc là un moment, question de se reposer un peut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Dim 3 Nov - 15:11

Ce n'est pas parce qu'on est militaire, que l'on ne doit avoir aucun sens du style, et encore moins que l'on doive porter constamment l'uniforme. Kshayarsha n'était d'ailleurs pas en service en ce moment même, si non, ni Adil ni elle ne se seraient trouvés là. L'elfe portait sa longue chevelure détachée, comme à son habitude, rabattue sur coté gauche, cascadant sur son épaule en une soyeuse marrée auburn. Son oreille droite était ornée de quelques boucles. Vêtue d'une longue robe au tissus presque diaphane, légèrement irisé, la couleur oscillait entre un parme très léger, et un rose pêche léger lui aussi. Elle allait bras nus, et pour une plus grande liberté de mouvement, la jupe de sa robe était fendue sur les cotés, laissant voir de longues jambes fuselées et musclées, aux mollets enlacés par les liens de ses sandales de cuir d'un brun si clair qu'il tirait sur le crème. Adil, l'imposant tigre l'accompagnait, marchant à sa hauteur, de son pas tranquille, contenant et retenant sa puissance, de cette démarche qu'ont tout les félins. Ses ailes tigrées étaient repliées dans son dos, mais cela n'en rendait pas l'animal moins imposant que d'ordinaire. Lui non plus ne portait aucune des protections dont sa Liée le revêtait lorsqu'ils étaient en service. Personne ne s'étonnait non plus de la présence du tigre ailé dans les rues d'Eiren, puisque la plupart des membres de la Sedna avaient tous pour compagnons des animaux plus ou moins imposants se promenaient sans restrictions dans la capitale Cyriacane. Cependant, c'était à chacun de veiller à ce qu'aucun compagnon de Lien ne se sente mal dans cet environnement urbain. Adil s'y était fait rapidement, d'autant que Kshayarsha n'avait pas toujours été capitaine, et ses premiers pas en tant que soldat du Bahram s'étaient faits à Vasundhara, puis à la Passe de Cyriaca entre la mer et la montagne. Son tigre avait pu s'habitué aux gens, et à la civilisation. Et maintenant, il l'accompagnait partout, leur évitant la gêne d'être séparé pendant une ou deux heures, le temps que l'elfe puisse vaquer à diverses occupations. L'elfe portait des sacs de toiles ou de peaux, plus ou moins grands, contenant les divers effets qu'elle venait d'acheter. Si l'armée répondait en grande partie à ses besoins, elle pouvait se permettre, avec sa solde de capitaine, de s'acheter quelques effets personnels. A force de fréquenter les même boutiquiers, l'elfe et le tigre étaient connus comme le loup blanc dans les quartiers commerçants d'Eiren. En revanche, l'immense louve qui se tenait près d'une elfe aux yeux bandés, près de la fontaine qui décorait la place, Kshayarsha ne les connaissait pas, et Adil l'informa qu'il ne les connaissaient pas non. Tous les compagnons de Lien d'Eiren n'étaient pas des soldats du Bahram, et elle ne pouvait pas se vanter de connaître tous ceux qui habitaient Eiren, loin de là. La capitale était trop vaste.

"Allons voir, après tout, il est toujours bon de faire de nouvelles rencontres."

"Dis plutôt que tu es juste curieuse..."


Adil soupira, la regardant comme s'il n'y avait plus rien à faire pour sauver son cas. Son elfe lui grattouilla le derrière d'une oreille, le regarda avec un sourire, et s'avança de son pas altier et léger jusqu'à la fontaine où attendait patiemment la louve blanche géante et son elfe. Kshayarsha aurait pu jurer que Adil avait roulé des yeux, mais elle le savait aussi curieux qu'elle. Afin d'éviter de surprendre ou en tout cas de faire une frayeur à l'elfe, Kshayarsha fit autant de bruit qu'un Garman dans un magasin de porcelaine de Sirnn, tandis que Adil se mettait légèrement en retrait, évitant ainsi une éventuelle réaction négative de la louve.

-Belle journée n'est ce pas ? lança joyeusement Kshayarsha, vous êtes nouvelles à Eiren ? Je ne vous y ai jamais vu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Lun 4 Nov - 23:20

Cela faisait un petit moment qu'Alwine était assise près de la fontaine, il était bon de prendre un peut de repos après un long voyage. Elle laissa sa main glisser dans l'eau de la fontaine en profitant de sa fraîcheur, écoutant le bruit de las cité, lorsqu'elle sentit Arzhela s'agiter. Elle posa une main sur l'encolure de la louve, se demandant ce qui pouvait l'agiter ainsi puis détecta un son qui vraisemblablement, se dirigeait vers elle. La jeune elfe resta un instant immobile jusqu'à ce qu'elle entende une voix féminine s'adressant à elle. Alwine releva la tête légèrement avant de tourner son visage dans la direction qu'où venait la voix. Un léger sourire apparue sur son fin visage.

-Oh! Mae Govannen. Répondit simplement Alwine sur un ton plutôt enjouer. Oui c'est une belle journée, en effet. Du moins, de ce que je peut sentir.  

Elle se leva lentement, gardant une main posée sur le dos de la louve. Celle-ci la guida de façon à ce que la jeune elfe puisse faire face à son interlocutrice. Bien sur, elle n'avait pas vraiment besoin de l'aide d'Arzhela pour se diriger, mais tout les sons qui l'entouraient, il n'Était pas toujours évident de distinguer d'où venait quoi.

- Je me nomme Alwine Luithien. Dit-elle en tendant une main devant elle. Comme vous avez pu deviner, je suis nouvelle ici.

En effet, on ne pouvait probablement pas trouver plus nouvelle. La jeune elfe connaissait a peine le nouveau monde où elle venait tout juste de poser les pieds, et à vrai dire, cela lui semblait un peut étrange de voyager seul après toutes ses années passer avec sa compagnie. Alwine était bien heureuse de faire de nouvelles connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Mar 12 Nov - 10:35

-Ah, il est vrai qu'à cette heure, la chaleur d'Aelius commence à disparaître, concéda Kshayarsha.

La journée touchait à sa fin, et le Soleil qui baignait du matin au soir la cité d'Eiren, perdait peu à peu de sa chaleur lorsque le manteau de nuit de Mizuki commençait à envahir le ciel. L'air était encore chaud, agité par une douce brise, embaumant de l'odeur sucrée et acidulée des orangers lourds de fruits mûrs. La place où ils se trouvaient étaient encore pleine de monde, et il en serait ainsi jusque tard dans la nuit. L'elfe aveugle se leva, dirigée par la louve, qui lui permit de savoir où se trouvait son interlocuteur. L'elfe était plus petite qu'elle, mais Kshayarsha était grande, même une elfe, tout comme Adil était grand pour un tigre ailé. Elle saisit la main qu'on lui tendait, la serrant fermement mais doucement.

-Enchantée Alwine, je suis Kshayarsha, et voici mon compagnon, Adil.

Ce dernier s'avança de sa démarche tranquille, alors que son elfe plaçait la main d'Alwine devant son museau. Le tigre sentit, imprimant l'odeur de l'elfe aveugle dans sa mémoire, avant de frotter de sa joue avec une sorte de ronronnement.

-C'est un tigre, précisa Kshayarsha en relâchant la main d'Alwine, et votre louve comment se nomme-telle ? Il n'est pas difficile de remarquer que vous n'êtes pas d'Eiren, et vos vêtements ressemblent à ceux qu'on porte dans le Nord. Et autant dire qu'il y a peu de Nordiques ici, à part ceux qui voyagent. Et à en juger par votre mine fatiguée, vous m'avez l'air d'avoir voyagé longtemps.

Adil s'assit sur son arrière train, déduisant que sa bavarde de compagne allait en avoir pour un moment. Le tigre bailla à s'en décrocher la mâchoire, et se contenta d'observer son environnement. C'était lui qui avait signalé que les vêtements d'Alwine portait les odeurs vives de la campagne d'Eiren, de la poussière de la route, mais aussi, plus légère, presque effacée, l'odeur de la mer. Facile alors pour Kshayarsha d'en déduire qu'Alwine avait voyagé, et qu'elle venait à peine d'arriver à Eiren, si non, elle aurait eu sur elle les odeurs de la cité, celle des orangers portés par la brise, celles des vendeurs de viandes grillées, l'odeur des orfèvreries...

-Il serait de bon ton que je vous souhaite la bienvenue à Eiren, poursuivit-elle avec un léger rire dans la voix, avez-vous eu le temps de vous familiariser un peu avec la cité ? Bien qu'en une journée, il soit sans doute difficile de faire le tour de la capitale...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Lun 18 Nov - 1:04

Alwine sourit lorsque Kshayarsha lui serra la main. Depuis son aveuglement, il était important pour la jeune elfe d'avoir un contact physique lorsqu'elle faisait de nouvelles connaissances, cela lui permettait d'avoir un lien directe avec ses compagnons, puisque les contacts visuels n'étaient plus possible. Le sourire l'Alwine s'élargit d'avantage lorsque l'elfe porta sa main devant le museau de son compagnon.

- Elle s'appelle Arzhela. Répondit Alwine avec un sourire. C'est mon ange-gardien qui veille sur moi.

La jeune elfe replaça légèrement son bandeau qu'elle resserra par la suite avant de répondre aux autres questions de Kshayarsha.

- Pour être honnête, commença-t-elle, je viens tout juste d'arriver à Eiren. Je n'ai pas encore pu visiter la ville, bien que visiter sois un mot plutôt absurde pour ma part. Elle ricana un peut. Je viens d'un continent, par delà la mer. Il y a de cela deux jours à peine je mettais pieds à terre au port de Sirnn. Et je dois bien avouer que je ne sais pas trop où aller.

Elle posa une main sur la tête de la louve.

- Je suis venue ici pour trouver un remède à mes yeux... Bien que ma quête sois fort probablement vaine, puisque mes anciens compagnons de voyage ont tout essayer...

Le sourire de la jeune elfe c'était quelque peut estampé et sa voix avait une certaine teinte mélancolique. Elle n'aimait pas se remémorer son aveuglement et inévitablement, chaque fois qu'elle mentionnait sa quête, de mauvais souvenir refaisaient surface. Mais bon, il fallait bien qu'elle commence quelque part, et pour ce faire, elle devait en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Dim 24 Nov - 23:25

-Enchantée Arzhela, fit-elle en souriant.

Regardant la louve, elle inclina légèrement le buste, un geste typique des gens des royaumes du Sud. Il était aussi naturel pour elle de saluer la compagne lupine d'Alwine, comme elle le faisait avec tous les compagnons animaliers des soldats sous ses ordres, ou même ceux de ses supérieurs. Kshayarsha eut un sourire compatissant en entendant la boutade d'Alwine quand à la visite d'Eiren avec ses yeux. Difficile pour elle de prendre toute la mesure de ce que ressentait réellement l'elfe privée de sa vue, mais elle pouvait comprendre qu'elle en souffrait. Adil remua un peu, avant de donner un petit coup d'épaule à son elfe. Kshayarsha lui gratta le menton.

-Eiren peut se découvrir autrement qu'avec les yeux, fit-elle doucement Vous venez de loin, et vous verrez qu'ici, tout n'a pas la même odeur, le même goût. Vous n'aurez peut être pas le souvenir de la splendeur de son architecture, mais vous aurez quand même l'occasion de visiter, mais d'une autre façon, si cela peut vous consoler un peu.

Kshayarsha avait vu plus que juste en pensant que Alwine n'était pas de Cyriaca, ni même du Sud d'Inwilis. Elle n'imaginait pourtant par qu'elle venait de l'extérieur, puisqu'elle n'avait pas mentionné le continent Nord. Elle comprenait que la jeune femme soit quelque peu déstabilisée, et sa cécité n'arrangerait rien. Difficile de voyager seule, dans un pays inconnu en étant aveugle. Alwine avait pris la mer sans savoir où vraiment aller visiblement.

-J'ignore si votre quête est vaine, je ne suis pas guérisseuse, ni voyante, mais peut-être trouverez-vous un remède ou bien un autre moyen de voir en ces terres. Je me ferais une joie de vous parler un peu de Cyriaca, et des autres royaumes, à défaut de pouvoir voyager avec vous. Un officier ne peut décemment pas partir courir les routes sans préavis.

L'elfe eut un petit rire, avant de reprendre :

-Et vous pourriez commencer par vous rendre dans les maisons de guérisons, peut-être pourront-ils vous en dire plus. Mais avant cela, j'imagine qu'il vous faut un endroit où passer la nuit, et peut être de quoi vous nourrir, vous et votre louve. Je ne puis vous inviter chez moi, les baraquements de l'armée Cyriacane ne sont pas fait pour accueillir des visiteurs. Mais je connais quelques auberges où vous pourrez loger pour une somme modique, et être certaine d'être bien logée et nourrie. Qu'en dîtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Sam 30 Nov - 18:30

Alwine acquiesça avec le sourire, elle ne connaissait pas encore Eiren et devait bien avouer qu'elle ne savait pas du tout où trouver un toit où elle pourrait se reposer. La proposition de sa nouvelle amie lui fît au cœur.

- J'en dit que c'est une très bonne idée. répondit l'elfe. Une bonne nuit de repos ainsi qu'un bon repas me fera le plus grand bien. On ne mange pas toujours à sa faim en mer, et la hamacs ne sont pas toujours bien confortables, je dois avouer. ajouta-t-elle avec un petit rire.

Les derniers mois n'avaient pas été facile pour l'elfe, spécialement la traversée qui, parfois, avait été un vraie calvaire. Même si se déplacer à l'aveugle était devenue naturelle pour elle, il en avait été tout autrement sur un navire, et il lui avait fallut beaucoup de temps avant de s'habituer. Si bien que le Capitaine, William, avait mit une grande importance à ce que l'équipage prenne soins de la jeune elfe. Déjà que pour certain, prendre la mer les rendaient malade pour cause de l'instabilité du navire, il avait bien figurer que pour une aveugle ce devait être pire. Cependant, Alwine n'avait été malade qu'une seule fois, et ce, durant une tempête spécialement violente. William avait du l'installer dans sa propres cabine afin qu'elle puisse avoir un lit plus confortable que les hamacs de la calle.

Avec un soupir, Alwine jeta un "regard" autour d'elle, écoutant attentivement les bruits qui l'entourait tout en humant l'aire, détectant plusieurs odeurs.


- Je me demande encore comment je vais faire pour me retrouver dans cette ville. Avoua-t-elle avec un léger soupir. Je n'ai pas l'habitude des grande villes, et encore moins en aveugle...

Élever dans un village, au cœur de la foret, le jeune elfe n'avait visité que très rarement les grande villes de son continent, et lorsqu'elle y était aller, c'était bien sur avec ses compagnons, et ils n'étaient jamais rester plus d'une nuit. Alors qu'elle tentait de distinguer les bruits et les odeur autour d'elle, elle réfléchissait a un moyen de se repérer facilement. Et cela n'allait pas être chose facile, elle s'en doutait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Ven 6 Déc - 22:19

L'elfe avait accepté la proposition de Kshayarsha, Adil se leva, s'étirant comme le gros matou paresseux qu'il était. Ses griffes raclèrent un peu le pavé, et le massif tigre ailé se tourna vers le nord, sachant déjà où son elfe à lui les emmèneraient. Des auberges, ça, Kshayarsha en connaissait, mais pour Alwine, il lui faudrait une auberge où Arzhela pourrait rester avec elle. Le nombre se réduisait donc, et Adil, connaissant bien sa compagne de Lien, savait où elle emmènerait Alwine.

-Alors puisque vous êtes d'accord, allons-y. Permettez que je prenne votre bras, cela me facilitera la tâche pour vous guider.

Sans vraiment attendre une réponse de la part de l'elfe, et ne voyant aucune hostilité chez la louve géante, Kshayarsha prit le bras d'Alwine, passant le sien dessous, et c'est donc bras dessus, bras dessous, qu'elle commença à avancer à un pas mesuré. En entendant les questions d'Alwine, elle lui tapota la main dans un geste se voulant rassurant :

-Je pense que Arzhela vous guidera sans problème, fiez-vous à votre louve. Je me fierai à Adil si je ne pouvais plus voir. Même si nous autres, elfes, avons des capacités, le flair de votre louve sera toujours meilleur que le votre. Et en cas de doute, suivez la piste qui sent le moins mauvais.

Kshayarsha les éloignait de la fontaine de la place, pour s'engager dans une grande avenue droite, parfaitement rectiligne, et aux pavés gris clair, presque blancs, parfaitement joints les uns aux autres. A cette heure de l'après-midi, bien que la journée touchait à sa fin, il y avait encore du monde, mais la largeur de la rue faisait que personne n'avait à se bousculer à se marcher dessus pour avancer. Adil ouvrait le chemin, dissuadant quiconque de s'approcher des deux elfes. Cela dit, la louve y était aussi sans doute pour quelque chose.

-Je vous emmène dans un des relais des Compagnons de Cùan, reprit-elle, Cùan est notre dieu de la faune. Vous trouverez ces relais dans toutes les grandes villes. Soit sous ce nom, Relais des Compagnons de Cùan, ou bien relais des Compagnons de Lien. Ces relais accueillent les voyageurs et leurs compagnons animaliers, sans qu'ils soient séparés. Et surtout, vous n'aurez pas à y laisser toute votre bourse. La nourriture y est généralement bonne, et surtout, vous aurez un bon lit, dans une chambre propre. Si vous choisissez de prendre une chambre, il y a généralement des dortoirs, et vous ne payez alors que le lit.

L'elfe se mit à rire. Adil venait de lui envoyer l'image d'un oiseau jacassant, lui signalant qu'elle parlait beaucoup, et peut-être que Alwine aurait du mal à tout assimiler d'un coup.

-Adil me dit que je parle trop. Si vous n'arrivez pas à me suivre, dîtes le moi. Aha ! Nous y voilà !

Le Relais des Compagnons de Cùan se trouvait coincé entre deux autres bâtiments de l'avenue où Kshayarsha les avait entrainés. La façade était simple, en pierres couleur sable, à la large porte d'entrée de bois renforcées de métal. Pour l'heure, elle était grande ouverte. Kshayarsha décrivit à Alwine ce qu'elle voyait. La porte dans la façade n'était qu'un portail donnant sur une petite cour pavée, agrémentée de quelques petits arbres fruitiers fleurant bon les fruits mûrs, d'un puits, et quelques tables et bancs. Quelques personnes étaient attablées dehors, discutant joyeusement, un homme avec son faucon perché sur son épaule, un autre avec un énorme chien de chasse couché à ses pieds, ces deux-là étaient probablement des chasseurs. Un groupe de femmes en tenues forestières accompagnées par des écureuils, un moineau, et un lézard étaient sans le moindre doute des prêtresses de Cùan.  
Le bâtiment formait donc une carré avec la cour en son centre. La porte principale se trouvait au fond, donnant sur la salle commune. Le reste était cuisine, chambres, et salles d'eau. Un jeune homme, aux cheveux bruns ébouriffés, sortit avec un plateau chargé d'assiettes fumantes.

-Kshayarsha ! Adil ! s'écria-t-il, et en plus vous amenez des visiteurs ! C'est la patronne qui va être contente ! Installez-vous, j'arrive tout de suite.

-Merci Liyash !

L'elfe demanda en suite à Alwine :

-Préférez-vous une table dehors, ou bien à l'intérieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Sam 21 Déc - 18:45

Alwine se laissa guider par Kshayarsha qui prit soins de lui expliquer où elles se dirigeaient ainsi que de lui décrire le paysage, ce que l'elfe apprécia particulièrement pouvant ainsi se faire une image mental de l'aspect de la ville. Puis, Kshayarsha lui fit part des pensées d'Adil concernant le fait qu'elle parlait beaucoup, ce qui fit rire l'elfe aveugle.

- Haha! Ne vous inquiétez pas pour cela. Dit-elle avec un sourire. D'ailleurs je préfère cela que de marcher en silence. Et puis, grâce à vous, je peut avoir une bonne idée de ce à quoi ressemble le paysage.

La description que fît l'elfe de leurs destination fît sourire d'avantage Alwine qui, une fois arrivée sur place, se sentit à l'aise. L'ambiance était paisible et la présence des divers compagnons animal rassurait la jeune aveugle. Cela lui rappelais une peut la foret, ce qui contrastait avec la ville. Un jeune homme leur souhaita la bienvenue, connaissant bien évidement Kshayarsha et Adil, et les invita à s'installer. À la question de l'elfe qui demanda à Alwine si elle préférait être à l'extérieur ou bien à l'intérieur, l'aveugle haussa les épaules, indécises. Par réflexe, elle regarda autour d'elle (même si elle ne voyait rien) semblant réfléchir avant de répondre.

- Je pense qu'une table à l'intérieur serait bien. Avoua-t-elle. Je dois avouer ne pas être habituer au bruit de la ville et il me fera du bien d'être d'en un endroit un peut moins bruyant. Ajouta--t-elle avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Sam 4 Jan - 8:13

-Va pour l'intérieur alors.

Kshayarsha se retourna alors vers le jeune serveur occupé à déposer des plats sur la table des prêtresses de Cùan.

-Liyash ! On sera à l'intérieur !

Le jeune homme hocha la tête, et continua son travail. L'elfe reprit alors son rôle de guide, faisant traverser la petite cour à Alwine et à sa louve, jusqu'à l'entrée principale du bâtiment. Celle-ci était ouverte, faites de deux battants, afin d'être suffisamment large pour laisser entrer les plus gros compagnons de Cùan, à l'exception d'animaux de grandes envergures, comme les Garmans, mais il était assez rare que des compagnons liés à des Garmans viennent en ville, car il était assez difficile de se déplacer avec un Garman en ville, si grande soit celle-ci. En entrant dans le corps principal de l'auberge, Kshayarsha continua de décrire ce qu'elle voyait à Alwine. La salle s'étirait en longueur, ayant un beau volume en forme de rectangle. Les murs étaient recouverts d'enduis, de cette couleur sable ou encore blanche qu'avaient les pierres des bâtiments d'Eiren. Le sol était fait de pavés aux différentes couleurs de bruns. Au plafond, accrochés aux poutres de bois apparentes, des sphères de lumières, dissimulés dans des lampions de papiers colorées, et parfois peints de motifs, comme cela se faisait dans l'Empire. Deux grands escaliers en fer forgé montaient à l'étage de chaque coté de la pièce. Le comptoir se trouvait sur la droite, avec une large ouverture juste à coté, donnant sur les cuisines, d'où s'échappaient d'alléchantes odeurs. Les fenêtres donnant sur la rue à l'arrière avaient des carreaux de verres opaques, certains de couleurs, venant sans doute du Nord, où cela se faisait beaucoup. Les Compagnons de Cùan venant de tous les horizons, il n'était pas rare de trouver des objets, ou bien des caractéristiques venant de tous les horizons. Certains payaient d'ailleurs de cette façon, en troquant des repas et une chambre contre des carreaux de verres colorés, ou bien des bibelots. Ils y en avait quelques uns ça et là et dans la pièce, sur le manteau du foyer central, dont le conduit, Kshayarsha le savait, sortait du sol à l'étage, servant à chauffer le grand dortoir, les chambres individuelles se trouvant aux étages des deux ailes. Le mobilier, comme celui à l'extérieur, était en bois, plutôt rustique, certainement usé, mais agrémentés de coussins dépareillées, des couvertures colorées étaient disposées ça et là, abandonnées sur le dossier d'une chaise, ou bien soigneusement repliées. Il n'était pas rare que les compagnons passent de longues soirées à écouter les récits de voyage des uns et des autres. Il y avait la même chose dans le grand dortoir, qui avait la surface de la salle commune. Outre les lits, toujours propres et sentant bons la lessive - Kshayarsha y avait dormi avec Adil lorsqu'ils étaient arrivés, un peu déboussolés à Eiren - il y avait aussi de confortables fauteuils, récupérés à droite et à gauche, eux aussi usés, possédants eux aussi leurs coussins et leurs plaids, bien qu'il ne fasse jamais très froid en Cyriaca. En réalité, les couvertures servaient souvent aux compagnons à plumes, poils ou écailles qui aimaient parfois un peu de confort, lorsqu'ils ne pouvaient pas se trouver une place dans le lit de leurs compagnons de liens à deux pattes.
La maîtresse du relais était une grande femme plantureuse, mais athlétique, liée à un Félibrume, dont elle avait les yeux étranges, parfois. Seulement parfois puisque Ulyssia était une Versipellis, et pouvait changer son apparence selon son bon vouloir. Son félibrume s'appelait Xiro, et il était souvent perché sur son épaule. Elle se trouvait derrière le comptoir, les bras croisées sur celui-ci, penchée vers un homme d'âge mur, aux tempes grisonnantes, que Kshayarsha connaissait comme étant le forgeron du bas du la rue, dont l'énorme mastiff était couché à ses pieds. L'énorme chien leva un regard à peine intéressé vers les nouveaux arrivants. Dans la salle, quelques tables étaient occupées, un barbe grattouillait l'air absent son violon, qu'il tenait comme une guitare. Celui-là ne semblait pas avoir de Compagnon, mais les bardes et les cheminants étaient généralement accueillis dans toutes les auberges d'Inwilis avec plaisir. N'ayant guère de publique à cette heure, il devait être quelque peu désœuvré. Un autre jeune homme à la tignasse brune faisait le service, Riva, le frère de Liyash. Kshayarsha salua Riva et Ulyssia avant d'aider Alwine à s'installer à une table.

-Vous verrez, poursuivit Kshayarsha qui venait de décrire la salle par le menu détail à l'elfe, la nourriture ici est succulente, même si... Comme vous n'êtes pas d'ici, les épices peuvent peut-être vous déstabiliser, mais contrairement aux Morniens ou aux Andanoréens ou aux Esgaléens -et ceux là sont les pires- nous n'avons pas beaucoup de plats pimentés.

Sur ces entrefaites, Riva arriva à leur table. Liyash et lui se ressemblaient presque comme deux gouttes d'eau, sauf que Liyash était plus jeune de deux ou trois ans.

-Bien le bonjour mesdames ! s'exclama-t-il joyeusement, comme d'habitude pour toi Kshayarsha ? Et Adil aussi bien sûr ?

-Bonjour Riva, non, mes deux amies sont nouvelles ici, nous allons prendre des mezze, ça lui permettra de tout goûter, et de la viande pour les deux carnivores, s'il te plait.

-Et vous boirez ?

-De l'eau, mais apporte donc deux lassis à la mangue aussi, s'il te plait.

-Je vous apporte ça.

Le jeune partit d'un pas rapide vers les cuisines. Kshayarsha put alors expliquer ce qu'elles allaient manger à Alwine.

-Les mezze sont une série de petits plats, ça vous permettra d'avoir un aperçu de la cuisine Cyriacane. Comme ça, vous saurez quoi prendre la prochaine fois que vous vous arrêterez pour manger quelque part. Et un lassi, c'est une boisson faite de yaourt et de lait, avec du sucre et pour le coup, de la mangue. Mais ça peut être autre chose, de la rose, de la banane... C'est rafraichissant tout en étant très doux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Mer 22 Jan - 4:36

Assise à la table, Alwine écouta attentivement les explication de sa camarade. Elle avait été impressionnée de voir avec quelle précision l'elfe lui avait décrit les alentours, permettant à l'aveugle de se faire une image presque fidèle de ce qui l'entourait. Puis celle-ci lui fît une explication plutôt claire de ce qu'elle leur avait commander, ce qui fit sourire la jeune elfe. 


-Des Lassis vous dite. Cela ressemble aux lactés que nous avons d'où je viens. Seulement, nous n'avons pas l'habitude d'utiliser des arômes fruité mais plutôt des herbes, comme la menthe par exemple. Expliqua-t-elle.

Elle posa une main sur la tête d'Arzhela qui s'était docilement installer à coté d'elle, attendant patiemment que son repas sois servit.


-J'ai bien hâte de goûter à tout ces nouveau plats. S'enquit Alwine avec enthousiasme. Je dois avouer que j'ai toujours aimer découvrir de nouveau mets, surtout lorsque l'on viens d'une communautés qui prend très a cœur les vieilles traditions. Cela fait toujours changement de découvrir de nouvelles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Ven 31 Jan - 23:09

Adil entreprit de se trouver une position confortable, avant de faire un brin de toilette, attendant son repas. Le tigre savait qu'ici, il serait servi comme un prince, et il n'aurait surtout pas besoin de chasser sa nourriture. Il se demanda s'il ne devenait un peu paresseux depuis que lui et Kshayarsha étaient de retour à Eiren. La Passe de Cyriaca lui manquait parfois, la nature sauvage. Mais pas autant que leur jungle natale, celle qui entourait le Mont Karias, la région la plus sauvage du royaume. Son elfe décrivait précisément la salle à l'autre elfe, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Il en tira une certaine fierté, sa compagne de Lien était observatrice et concise. Le jeune Riva prit leur commande, et au bar, sa mère accompagnée de son Félibrume, s'en alla en cuisine. Le mouvement de la porte fit porter des odeurs de viandes grillées jusqu'aux narines du tigre.

-Nous n'avons pas de lassis à la menthe, mais j'imagine que ce doit être bon également. Le lassis à la mangue se fait avec un fruit bien mûr, expliqua Kshayarsha, que l'on réduit en purée, avant d'y ajouter le yaourt liquide, le lait et le sucre. Et pour le frai, on le verse dans des coupes de métal épais, préalablement refroidie.

Elle eut un large sourire en entendant Alwine parler de nouvelles découvertes culinaires.

-J'ai connu ça. Ma tribu était du genre conservatrice. Mais cela s'explique par son isolement... Autant dire qu'ils n'ont pas de lassis de là où je viens. Mais ils ont d'autres plats, qui s'ils sont plus rustiques, sont aussi succulents que ceux qu'on peut goûter ici.

-Mes dames, deux lassis à la mangue, et voici les premiers mezze, la suite arrive bientôt, les interrompit Riva en déposant gobelets et plats sur la table.

-Merci Riva, fit Kshayarsha avant de se lancer dans une nouvelle vague d'explications, alors, ce plat-ci, sur votre droite, est fait de purée de pois-chiches grillés et réduits en purée avec de la crème de sésame. La purée est servie froide et arrosée d'huile d'olive et saupoudrée de paprika. Vous la mangez en y trempant les morceaux de pain plat qui se trouve devant vous. En suite, devant votre assiette, il y a une salade de tomates avec des morceaux de fromage de brebis, et juste à coté, il y a une salade de persils et de semoule. Mangez, vous aviez l'air d'avoir faim.

Riva revint pour déposer deux énormes quartiers de viandes devant la louve et Adil. Le tigre se pourlécha les babines, ne faisant pas prier. Ses deux énormes pattes griffues se posèrent de chaque coté du morceau, qu'il se mit à déchiqueter à belles dents, tandis qu'il écoutait sa compagne d'une oreille discrète.

-Pour votre vue, reprit Kshayarsha en changeant de sujet sans véritable transition, vous devriez commencer par visiter les temples. Les serviteurs de Primula, notre déesse de la Nature, sont de très bons guérisseurs. J'ai souvent entendu dire que ceux d'Himrain, dans le royaume de l'Andanorië comptaient parmi les meilleurs. Peut-être pourront-ils vous aider...
Revenir en haut Aller en bas
Doriana d'Aelfwine
Samildanach
avatar

Peuple : Ethérie
Second(s) Métier(s) : Demoiselle de compagnie
Grade : Mage Alpha
Armée/Guilde/Institution : Le Bahram (Cyriaca)
Nombre de messages : 21
Localisation : Loin des vignes de mon enfance...
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Mer 20 Mai - 13:18

Finalement, elle n’avait pas pu mettre la main sur Valora, cette dernière étant apparament occupée à quelque chose lorsqu’elle avait demandé où elle se trouvait aux membres de son unité. L’éthérie avait alors fait la moue, boudée les regards qui lui avaient plu quand elle s’était changé, et avait erré quelques temps au sen du palais. N’ayant pas Eire sous sa protection, et son officier supérieur lui ayant indiqué que pour le moment elle était un peu comme en permission, on avait rien à lui faire faire en attendant, elle passa prendre un sac en cuir brun ouvragé, tenu par une lanière longue, dans ses appartements, et était sortie en ville.
La ville était animée, sans être trop bondée, ce qui était quelque chose d’agréable. Pas trop de bousculade, et il était possible de circuler plutôt facilement. La jeune femme marcha sans réel but, regardant aux alentours. Elle regarda dans les vitrines des couturiers, trouvant quelques toilettes à son goût, d’autre d’un goût douteux. Comme une robe faisant exprès d’accentuer les hanches, et recouverte de motifs végétaux très serrés et illisibles, avec une ceinture d’un orange flamboyant jurant un peu avec les fleurs bleues électrique. Le propriétaire de la boutique du croire que cette robe l’interressait, car il sortit pour engager la conversation. La noble du user de tout son tact et de sa patience, déjà émoussée par le fait qu’elle n’avait pu voir Valora, pour se débarasser de lui sans être trop impolie et froide. Elle conversa par contre avec plaisir avec son cordonnier favori, chez qui s’était fournis son frère pour les superbes bottines qui attendaient sagement dans ses appartements. Cet interlude d’une bonne heure environ, passée à parler de chaussures, d’entretien du cuir, et des modèles que préparait le cordonnier, lui redonna le sourire.
Doriana avait rêvassé en se baladant par la suite, et ses pas l'avaient mené jusqu'à un relais de compagnons. Elle connaissait l'endroit depuis son enrôlement dans le Bahram, connaissant pas mal de compagnons qui avaient traversés sa vie durant sa carrière militaire. Et surtout, elle savait que Ksayarsha et Adil étaient tous deux en permissions en ce moment, et qu'ils aimaient bien se rendre au relais. Elle décida d'entre pour voir si l'elfe et le tigre n'y étaient pas. Et le hasard fit qu'ils s'y trouvaient justement, achevant de la rendre guillerette. La mage alla alors à leur rencontre.


-Puis-je ? Elle s’instala élégament en tenant sa jupe, et gratouilla du bout d’un doigt le dessus du museau d’Adil Je ne me suis jamais autant ennuyée… Les journées me semblent tellement longues depuis qu’on a préféré confier ma Dame à ses Gardiens, et qu’on ne m’a toujours pas trouvé d’utilité autre que celle d’attendre et de vaquer à mes occupations…

Doriana termina de gratouiller le tigre qui avait semblé apprécier cette petite attention. En regardant la table, la noble remarqua soudain un second verre, vide, posé sur le bois. Elle eut une légère exclamation de surprise et mit une main devant sa bouche.

-Oh, excuse moi, tu attends peut-être quelqu'un ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Dim 31 Mai - 23:52

L'elfe aveugle et sa louve avaient finalement pris congé, après que Kshayarsha l'ait renseignée encore un peu. Le mieux était que les deux compagnes prennent la route de l'Empire, qu'elles le traversent jusqu'à Dakgorim pour s'embarquer pour le Nord, et atteindre l'Inwerin, puis Or Blanc. Kshayarsha n'avait pas voyagé plus loin que les frontières de Cyriaca, mais cela ne lui manquait pas. Le royaume divin était bien assez grand pour qu'elle s'en contente durant cette vie. Sur la table, étaient posés les reliefs de leur repas. Les petites plats ovales ayant contenus les succulents mezzes étaient soigneusement empilés et poussés sur un coin de la table. Restaient une assiette contenant encore quelques miettes, les deux gobelets de métal ayant contenant les lassi à la mangue, le pichet d'eau fraiche, et deux verres. La chaise en face de la militaire était à présent vide. Kshayarsha partageait avec Adil la sensation d'être rassasiés, d'avoir le ventre plein, une sensation qui elle le savait, était précieuse. Avant de gagner Eiren, ils avaient parfois eu faim... Adil avait pris la position des sphinx, comme ils les sculptaient en Andanorië et en Esgal. Le tigre ailé prenait de la place, presque aussi large que la table à laquelle était assise sa compagne, il était cependant plus haut et prenait plus d'ampleur lorsqu'il déployait ses ailes. Il était deux fois plus gros qu'un tigre normal, et était capable de porter son elfe et de voler avec elle perchée sur son dos. Adil n'étant cependant pas un griffon, il était incapable de voler sur de longue distance sans s'arrêter. Et cela importait peu, puisqu'ils ne faisaient pas partie des messagers du Bahram. Sa compagne et lui étaient des soldats, et si à présent ils étaient au dessus des autres, cela n'avait pas toujours été le cas. Les reliefs du repas d'Adil était à ses pattes, un énorme os presque entièrement nettoyé de sa viande et brisé pour sa moelle. Sa compagne s'était pris un second lassi, qui fleurait encore la mangue. Kshayarsha prenait toujours la même boisson chaque fois qu'ils venaient ici. Cela faisait presque une heure que l'elfe et sa louve étaient partis, mais son elfe à lui ne bougeait pas. Riva, le fils d'Ulyssia était venu discuter avec elle, avant de se faire houspiller par sa mère. Son elfe s'était en suite plongée dans ses pensées.

Adil releva la tête, sentant une odeur familière. Il ouvrit légèrement la gueule, laissant l'odeur imprégner son odorat. D'abord ténue, elle devint plus forte. Il entendit en suite le rythme caractéristiques de pas qu'il connaissait bien. Contrairement à Valora, qu'elle suivait parfois comme son ombre, Doriana avait une démarche légère, et élégante. Cette fois, sa démarche trahissait un enthousiaste mal contenu. Son elfe l'avait vue entrer. Kshayarsha avait été tirée de ses pensées quand l'attention d'Adil s'était éveillée. Elle ruminait un peu, cette histoire de trahison était presque inconcevable pour elle. L'arrivée de Doriana était la bienvenue. Adil leva la tête pour qu'elle puisse le gratter sous le menton. La mage s'installa comme elle faisait toujours, avec élégance, mais aussi un brin de théâtralité, ce qui au début, avait un peu agacé l'elfe, avant qu'elle se rende compte que Doriana se comportait ainsi parce que c'était naturel pour elle. La compagne de Galdan eut un sourire, elle détailla la tenue de la magicienne.

-Eh bien, quelqu'un est très élégant aujourd'hui.

Kshayarsha eut un petit rire, elle secoua la tête, agitant sa chevelure auburn et sa boucle d'oreille à laquelle pendait une plume. Le sourire qui ourlait ses lèvres se fit plus large.

-Non, la personne dont tu as pris la place, est partie il y a une heure maintenant. Ce siège est donc libre, et tu as de la compagnie pour te sauver de l'ennui. Tu veux boire quelque chose ? J'imagine que tu es allée trouver Valora pour lui faire admirer ta tenue, ou tu voulais voir l'effet qu'elle faisait sur nous avant d'aller la voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Doriana d'Aelfwine
Samildanach
avatar

Peuple : Ethérie
Second(s) Métier(s) : Demoiselle de compagnie
Grade : Mage Alpha
Armée/Guilde/Institution : Le Bahram (Cyriaca)
Nombre de messages : 21
Localisation : Loin des vignes de mon enfance...
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Lun 22 Juin - 22:45

Assise avec les genoux élégamment resserrés, l'éthérie regardait l'elfe face a elle avec un plaisir sincère. Ca faisait longtemps qu'elles n'avaient pas été ensemble en dehors des heures de services, et depuis la trahison c'était devenu encore plus dure pour la noble d'être avec ses compagnons. L'armée était sur les dents, les interrogations et interrogatoires s'enchaînait pour déterminer si l'intendant avait eu des complices dans leur rang, et le temps de tout démêler, rares étaient ceux qui avait encore le temps de réfléchir convenablement à leur vie en dehors de l'armée. Mais si eux étaient très pris, elle n'avait pas encore de directives claires sur ce qu'elle devait faire. Elle comprenait d'une certaine manière qu'on confie la Reine aux Gardiens, personnages mystérieux et largement au dessus de tout soupçons, mais ça la vexait qu'on sous entende d'une certaine manière que sa protection a elle ne suffise pas. Elle devrait être fixée sur son sort et ses attributions dans les prochains jours lui avait certifié son supérieur, mais c'était long. Son sort devait être beaucoup moins important que l'enquête interne, et Ualan, son supérieur, l'avait surtout presque envoyée voir à Dragica s'il y était quand elle était passée le voir... Bon, ça faisait la quatrième fois en à peine trois jours qu'elle était allé dans son bureau pour lui demander quand Est-ce qu'elle retournerait auprès de la reine, ou qu'on lui trouverait une nouvelle affectation. 
Quand Kshayarsha fit une remarque sur sa toilette, Doriana ne pu s'empêcher d'avoir un sourire plus large et une petite inclinaison de tête. Sa fierté et son orgueil se virent flattés, et si elle ne se retenait pas, elle aurait été tout  fait capable de se pavaner, telle la noble qu'elle était depuis sa naissance. L'armée l'avait assagie de ce coté là, même si elle se permettait quelques minutes à crâner lors des réceptions qui n'avaient rien à voir avec son travail. Là elle était plus naturelle.


-Merciii. Ce sont des présents de mon frère, il a vraiment beaucoup de goût n'est-ce pas ? Ces couleurs sont superbes, et cette coupe, et ce tissu est agréablement doublé, c'est si doux sur la peau. Et il est tellement gentil, dommage que ce soit une tête de mule, il n'arrivera jamais à se trouver une gentille femme avec un entêtement pareil, pourtant il est attentif, et il a plein de qualités. Enfin, désolée, ça ne doit pas t'intéresser beaucoup, et même ça à rien à voir avec ce dont on parle haha. Et oui, j'aimerais bien boire quelque chose, Ca fait une éternité que je n'ai pas prit de lassi.

Kshayarsha eut de nouveau un sourire, et interpela quelqu'un pour elle. Celui qui vint était un jeune homme, c'était Riva, le fils de la gérante et cuisinière Ulyssa. Un garçon plein d'entrain qui était un peu tête en l'air quelques fois, et qui avait tendance à rougir quand la noble lui parlait trop, comme gêné. Elle le salua, et lui demanda alors un lassi à la rose, et quelques sablés pour aller avec, et compenser sa petite frustration de ne pas avoir trouvé Valora. Il repartit, emportant avec lui les plats et verres vides, et ce fut le moment que choisit Doriana pour répondre à la seconde interrogation de l'elfe devant elle.

-Et bien je dois t'avouer que je l'ai cherchée en premier lieu, dans tout les baraquements. Elle était occupée d'après les quelques membres de son unité, et ils ne savaient pas trop où elle était précisément. Alors je suis sortie faire un tour. Et en passant devant l'enseigne je me suis rappelé que vous étiez en permission tous les deux aujourd'hui, et qu'il y avait des chance que je vous trouve ici.

Son lassi arriva, et ses biscuits aussi. Elle remercia Vira qui eut quelques couleurs aux joues avant de se faire appeler par sa mère depuis les cuisines. Elle prit le gobelet et huma le parfum de la rose, pas trop entêtant, et délicat, et en but une gorgée. C'était doux et frais, et toujours un plaisir à boire. Reposant son gobelet, elle eut un petit sursaut accompagné d'une illumination de son visage. Elle rassembla ses mains.

-Au fait ! Dans un mois et demi, nous donnons notre réception annuelle des fins de vendanges, et mon anniversaire dans le même temps. Hélianthe m'autorise à inviter qui je souhaite, tant que je le préviens à l'avance de la liste de mes invités. Je serais ravie si Adil et toi pouviez vous joindre à nous ce soir là. Je pourrais vous montrer les vignes et le domaines et même les caves, et bien sur une chambre vous sera réservé pour la nuit suivant la réception.

Elle regardait à présent l'elfe avec un large sourire et un petit air interrogateur, teinté de supplication. Elle ne savait pas trop si Kshayarsha aimerait être dans une foule composée surtout de noble, et si Adil aimerait ça aussi, mais ils comptaient pour elle, et elle avait envie de les avoir auprès d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le début d'une nouvelle aventure...   Dim 28 Juin - 22:24

Adil avait lâché la pose du sphinx andanoréen pour poser sa grosse tête sur ses pattes, écoutant la conversation de l'Ethérie d'une oreille, non pas distraite, mais attentive. Cependant, le tigre ne pouvait s'empêcher d'écouter le restant de la salle, percevant les bruits en provenance de la petite cour, les éclats d'autres conversations, celle de Liyash à l'extérieur, ou encore le bruit provenant des cuisines. Son nez était aussi saturé des odeurs présentes, il avait à peine senti le parfum que portait l'Ethérie, alors que s'était aussi ce qui annonçait sa présence, cette odeur où se mêlait celle des poudres et fards, de parfum, et la sienne propre. Son elfe sentait plutôt l'huile d'argan, son musc à lui, et une odeur sucrée, semblable à celles de fruits bien mûrs, chargés de sucre. Quant à Valora, que son elfe avait mentionné, elle avait un parfum très masculin, elle sentait à la fois l'eau fraîche, mais aussi une odeur épicée et chaude, proche de celle du tabac. Il soupira doucement, sa queue fouettant l'air derrière lui. Il sentit la main de son elfe se glisser dans la fourrure de son dos, ébouriffant ses poils avant de les remettre dans le bon sens. Adil se savait aussi haut et aussi large que la table à coté de lui, et ses ailes repliées ne rendaient pas justice à son envergure. Doriana parlait de son frère. Le tigre n'avait que brièvement aperçu Hélianthe d'Aelfwine, mais il le savait aussi blond que sa soeur. Quand Kshayarsha, elle avait une moins haute opinion du noble que sa soeur, mais elle se contenta de sourire. Elle ne savait pas si Hélianthe ne trouvait pas d'épouse parce qu'il était une tête de mule, pensant plutôt qu'il était trop narcissique pour voir quelqu'un d'autre que lui-même dans sa vie. Elle acquiesça cependant :

-Il a bon goût en effet, les couleurs te mettent autant en valeur que la coupe et les tissus...

La toilette de Doriana était superbe. Le genre qu'elle ne pourrait se payer qu'en économisant sa solde de lieutenant pendant plusieurs mois, en se serrant un peu la ceinture. Kshayarsha ne venait pas d'une grande famille, elle avait gravi les échelons petit à petit après s'être engagée dans le Bahram pour échapper à la vie qu'elle aurait eu dans la jungle du Mont Kariath.

-Aaah, tu loupes tellement de chose. Un lassi, ici, c'est la vie. Je crois bien que ce sont les meilleurs de tout Eiren qu'on sert ici. Chaque fois que nous avons une permission, j'en profite pour me rendre ici, et profiter un peu.

Elle s'écarta un peu de la table pour ne pas gêner Riva, et lui demanda une troisième tournée de lassi à la mangue après que Doriana ait demandé le sien, avec quelques accompagnements. Pour sa part, l'elfe avait le ventre plein, et ça n'était que de la pure gourmandise que d'en boire un troisième.

-Valora est en manœuvre avec sa flotte à l'extérieur de la ville, au Nord-Ouest, nous avons vu les aéronefs quand nous sommes sortis Adil et moi. Depuis "l'incident", le Bahram met les bouchées doubles.

Elle avait délibérément oblitéré le nom du général qui avait fomenté un complot pour assassiner Eire, affaiblir le Bahram et par là même le Roi Immortel, les officiers supérieurs avaient été très clairs, aucun soldat, qu'il soit de corvée de latrines au plus haut gradé n'avait le droit d'ébruiter l'affaire, d'en parler, en présence de civils.

-Elle devrait rentrer dans la nuit, si c'est un manœuvre simple. Si non, pas avant quelques jours, si la flotte pousse jusqu'à Vasundhara.

Riva déposa deux gobelets en étain remplis de lassi, l'un orangé et l'autre légèrement rosé. Ils étaient si frais, que la condensation se formait déjà sur la surface du métal. Une petite assiette en étain elle aussi, et remplir de biscuits dorés au sésame fut posée devant l'Ethérie. Adil faillit ricaner en sentant que son elfe avait failli s'étouffer, alors qu'elle venait d'entendre la question de Doriana, et qu'elle était en train de boire. Kshayarsha contint sa surprise, et réussit à ne pas recracher le lassi qu'elle avait dans la bouche. Elle l'avala rapidement, et reposa son gobelet. Adil lui envoya une série d'images, lui signifiant qu'il la suivrait où qu'elle aille, même au royaume de la souffrance et des tortures de Shagoril. L'Elfe lui renvoyant l'image d'un jeune tigre se faisant réprimander par sa mère. La demeure des Aelfwine, leur domaine, ne ressemblaient certainement pas au domaine de la déesse de la douleur.

-Je.... elle hésita avant de hausser les épaules, en dehors des réceptions du Bahram ou de celle du palais où les officiers étaient conviés, je n'ai jamais assisté à ce genre de festivités. Et tout dépendra de mon affectation, et si j'ai la permission de me rendre jusqu'à votre domaine. Je ne peux pas t'assurer que je viendrai, mais je le ferais si je peux.

L'elfe se mit à rire.

-De là où je viens, on se s'embarrassait pas avec les chambres pour les invités. Chacun allait dormir où il pouvait après une nuit de fête... Mais j'imagine que la fête de ta naissance n'est pas célébrée autour d'un énorme feu, au son des tambours et arrosée de liqueur mangue... Et Adil demande si tu peux aussi lui réserver quelques quartiers de viande. Il n'aime pas vraiment les petits fours.
Revenir en haut Aller en bas
 

le début d'une nouvelle aventure...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Début d'une nouvelle aventure.
» Un pokémon pour une nouvelle aventure !
» Vers une nouvelle aventure? Le choix d'une nouvelle destination.
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Une nouvelle amie de nouvelle aventure [Privé : Petit Emeraude :) ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Cyriaca le Royaume Divin :: Eiren La Divine :: Quartiers-
Sauter vers: