AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Départ pour Akaash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jahangir Qiang Sung
Noble
avatar

Peuple : Mornien, Humain.
Second(s) Métier(s) : Elémentaliste (eau) ; télépathe de moyenne intensité.
Nombre de messages : 89
Localisation : Occupé à acquérir un nouveau jouet.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Départ pour Akaash   Mer 2 Oct - 17:15

Jahangir Qiang Sung s'était fait amené sa monture. Il était parti d'Hitokage avec, et avait traverser la région de la capitale jusqu'à gagner un des villages bordant le Mokosh, avant d'embarquer pour Akaash. L'étalon était typiquement Mornien, une belle bête, à la robe et à la crinière sombre, seule sa patte avant gauche et son poitrail était moucheté de blanc, comme s'il avait été éclaboussé par de la peinture. Les trois hommes d'armes qui l'accompagnaient avaient eux aussi des montures tout aussi remarquables, issus des meilleurs haras de l'Empire. Sur le pas de la porte du Baiser de la Reine, un des maîtres d'hôtel et quelques serviteurs attendaient qu'il parte, non sans lui avoir souhaité un bon voyage, lui avoir assuré qu'ils espéraient qu'il viendrait au Baiser de la Reine lors de son prochain séjour à Eiren. Jahangir ne se donna même pas la peine de répondre, la seule chose qu'il fit demander à un de ses hommes de bien vouloir aider Inu. Le Mornien monta en selle, le geste puissant et souple. Son garde souleva Inu par la taille, tandis que Jahangir le réceptionnait, l'installant en amazone devant lui. Le jeune aveugle était handicapé par sa tenue, mais le kimono de sa sœur lui allait bien mieux et le couvrait mieux que n'importe quel autre vêtement que Jahangir aurait pu lui prêter. Assis ainsi devant lui, Jahangir s'assurait qu'il ne tomberait pas, sans compter que cela ne ferait qu'ajouter à sa réputation déjà faite.
Jahangir Qiang Sung traversa Eiren ainsi, du Sud jusqu'au Nord de la cité où se trouvaient les Voies de Tuuli, le port aérien de la capitale de Cyriaca. Le noble et son escorte empruntèrent les larges avenues, là où la foule avait l'habitude de marcher sur les côtés, laissant passer les attelages et les cavaliers. Le trajet dura une bonne demi-heure, car Eiren était une ville plus qu'active, et leur fallut attendre quelques minutes que la roue de l'attelage d'une noble dame Cyriacane soit dégagée de l'ornière dans laquelle elle était enfoncé.

Les Voies du Tuuli n'échappaient pas à l'activité bourdonnante de la cité. Ici le mot bourdonnante prenait tout son sens, puisque les moteurs des aéronefs décollant ou se posant bourdonnaient, créant un éternel fond sonore un peu désagréable. Ici, manutentionnaires, navigateurs, équipage croisaient des caisses de marchandises et un flot incessant de voyageurs, marchands, mercenaires... Les quais, voies pavées, s'étendaient depuis le quai principal. De chaque coté de ses voies, des bites d'amarrages fixés au sol, et les espaces pour les différents aéronefs atterrissant puissent se poser. Jahangir Qiang Sung et ses trois hommes se dirigèrent vers un des quai à l'Est, fendant patiemment la foule en direction de l'aéronef qu'ils devaient prendre. Acyanhua était déjà arrivée, elle avait démontée, et sa monture et celles de ces hommes d'armes étaient en train d'être embarquée. Elle roula des yeux en le voyant arriver avec Inu, mais Jahangir n'eut droit à aucune remarque.
Le noble Mornien démonta à son tour, avant d'aider Inu à descendre. Ses hommes d'armes firent de même, et deux hommes d'équipage accoururent pour s'occuper des chevaux et le faire monter à bord. Le capitaine vint le saluer, tout comme il avait dû saluer sa soeur à son arrivée. Le capitaine était Mornien, lui aussi avait cette peau couleur de caramel clair, ses cheveux et yeux noirs. L'homme avait un certain âge, une longue crinière attachée en une queue de cheval, sa barbe était impeccablement taillée, et son uniforme était propre, jusqu'à ses bottes rutilantes. Le capitaine Sûl Yeon était un homme de son confiance, et Jahangir Qiang Sung employait régulièrement ses services.

-Seigneur Qiang Sung ! A l'heure, comme toujours.

-Capitaine Sûl Yeon, je m'en serais voulu de devoir vous faire attendre. Ma sœur vous a sans doute averti que nous sommes plus nombreux que prévu.

-Ce n'est pas un problème, d'autant que j'imagine que cette jeune personne voyagera dans vôtre cabine

-Vous imaginez bien capitaine.

-Bien, maintenant que vous et vôtre sieur êtes là, nous allons pouvoir partir sans attendre.

-Faîtes comme vous le jugerez bon.

-Si vous voulez bien vous donner la peine de monter à bord, j'ai fait préparer votre cabine habituelle. Si vous avez besoin...

-Ne vous en faîtes pas, je ferais appel à vos services si j'ai besoin de quoi que ce soit.
Jahangir se fendit d'un sourire sincère, et non pas ce sourire irritant qu'il réservait à ceux qu'il traitait comme plus bas que terre. Le capitaine Sûl Yeon était un ami, et un bon employé. Jahangir se servait pas de son aéronef seulement pour voyager, mais aussi pour le transport de certaines marchandises. Sûl Yeon était un de ceux qui n'essayeraient jamais de le doubler.
Jahangir prit alors Inu par le bras, comme il semblait en avoir l'habitude pour guider le jeune homme. Acyanhua passa devant eux, montant sur la passerelle de bois, tandis que son frère s'assurait que Inu ne trébuche pas sur les baguettes de bois qui empêchaient la passerelle d'être lisse et glissante en cas de pluie. Les hommes de l'équipage fermèrent la calle dans laquelle se trouvaient leurs bagages et leurs montures. Les chevaux supporteraient le voyage grâce à quelques sortilèges bien pensés, sans compter le soin que l'équipage prendrait d'eux. Les Qiang Sung et leur escorte étaient les seuls voyageurs à bord, privilège de l'argent. Jahangir gagna la cabine qu'il occupait à chacun de ses voyages. Spacieuse et confortable, elle était pourvue de plusieurs hublots, et d'un mobilier certes moins luxueux que celui de la suite dans laquelle il avait séjourné à Eiren, mais de qualité. Il trouva d'ailleurs une théière fumante, trois tasses, de quoi grignoter, et plusieurs jus de fruits sans compter les bouteilles d'alcool sur la table où il prendrait ses repas. Ses bagages étaient posés dans un coin.

-Je te suggère de t'assoir, je le décollage n'est jamais agréable.

Jahangir guida Inu jusqu'à un des fauteuils qui entouraient la table. A peine fut-il assis que le capitaine s'en tint à ce qu'il avait dit. Les moteurs vrombirent et dehors les amarres furent larguées. Le navire gronda, les hommes s'agitèrent sur le pont, quelques ordres furent criés et l'aéronef décolla après une secousse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Départ pour Akaash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Départ pour la Guerre || PV Tous les Sang-Purs||
» Un départ dans une nouvelle région
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: Cyriaca le Royaume Divin :: Eiren La Divine :: Les Voies de Malerios-
Sauter vers: