AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Détour forcé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Détour forcé.    Dim 28 Juil - 22:43

La magicienne se pencha pour humer le fruit qu'elle tenait entre ses mains. Le soleil réchauffait les rues d'Akaash l'Ancienne, créant une lumière étrange, contrastant avec le ciel chargé de nuages noirs venus du Nord. La pluie surprendrait plus d'un voyageur. L'air chaud était chargé d'humidité, et bientôt, les rues d'Akaash déborderaient d'eau. La violence des pluies d'été dans la région était telle qu'une fois la pluie en train de tomber, un voile d'eau se formait, bouchant la vue. C'était les nuages qui les avaient poussé à entrer dans Akaash pour s'abriter, au lieu de contourner la ville comme ils l'avaient initialement prévu. Balafre se dressait derrière elle, sa large épée pendant en travers de son dos, le capuchon baissé, le crâne recouvert d'un bandana gris. Ses frusques avaient l'air usé, cuir et tissus délavés par le voyage, couverts de la poussière de la route. A coté, Nemu était vêtue somptueusement, des tissus chamarrés de l'Andanorië, de la soie de l'Empire. Ils tenaient leurs rôles, celle de la riche magicienne accompagnée de son garde du corps, rien en pouvaient les relier à la Légion Noire. Nemu n'effectuait généralement pas ce genre de mission, et sa magie avait légèrement altéré les traits de Balafre, ce dernier ayant le genre de visage que l'on oublie pas facilement.

Akaash grouillait d'activité, et le plus grand marché de la ville se tenait dans les ruines de l'ancien palais impérial, détruit lorsque le toit s'était effondré. Échoppes et étals s'entassaient dans les ruines, entre les ruines, des boutiques étaient construites entre d'anciens piliers, sous et sur les restes d'un ancien escalier. Le vieux palais avait dû être une bâtisse aussi grosse qu'une petite ville. Aujourd'hui, sa carcasse abritait le centre du commerce d'Akaash l'Ancienne, où habitants et voyageurs se mêlaient dans l'espoir de faire de bonnes affaires. Nemu avait décidé profiter du soleil, la pluie les forcerait bientôt à s'enfermer dans la chambre qu'ils avaient loué à au Héron d'Argent. Un établissement de qualité, ayant un certain luxe, et une clientèle pouvant s'offrir ce luxe. Nemu était certaine qu'ils y seraient bien au sec, bien nourri, et qu'elle ne partagerait pas son lit avec des punaises ou autre parasite. Elle n'avait pas non plus à craindre pour leurs montures et leurs affaires, le prix qu'elle payait, payait non seulement les chambres, la nourriture, mais aussi le service. Le Héron d'Argent employait cuisiniers, serveuses, femmes de chambre, mais aussi palefreniers, et surtout des gardes, repoussant les tentatives de vols. De plus, le lieu bénéficiait de protections runiques, de quoi satisfaire sa riche clientèle sur le point de la sécurité.

La magicienne échangea quelques pièces avec la marchande. Les fruits qu'elle avait choisi furent déposer dans le panier qu'elle portait. Les Ishrïns avaient le méritent de se garder longtemps, d'avoir un goût sucré comme il fallait, et d'être gorgés d'eau. Ces fruits se présentaient sous la forme d'une sorte de courge couverte d'une carapace semblable à celle de la noix de coco. A l'intérieur, la chair était dense et moelleuse, épaisse et pourtant pleine de jus. Les pépins se présentaient sous forme de billes translucides, également bonnes à manger. Nemu continua son périple, Balafre sur ses talons. Elle acheta quelques haricots secs, du riz de la région, des herbes, des pains de voyages, des sucreries, du thé, des petits fromages à croûtes épaisses qui se garderaient pendant le voyage...
Évoluant dans la foule, Nemu s'y plaisait, après des jours entiers où ils n'avaient croisé que quelques rares paysans, et l'exception d'un groupe de cheminants allant à Hitokage, et coupant à travers champ. Elle savait que cette escapade, ce détour, ne plaisait qu'à moitié à Balafre. Le Légionnaire s'était laissé persuadé, autant par l'insistance de Nemu que par les lourds nuages qui masquaient le ciel en provenance du Nord de l'Empire. Ils auraient normalement du être à deux ou trois jours des Gorges, à quatre ou cinq de Vasundhara, mais Nemu ne voulait pas risquer de se retrouver prise dans une coulée de boue, ou noyée par un des affluents du Mokosh ayant débordé. Akaash offrait donc leur meilleure chance contre les pluies diluviennes de l'été, et tant pis s'ils devaient rester coincés en ville jusqu'à ce que le déluge s'arrête.


-Je sais que faire des emplettes ne t'enchante pas, mais inutile de faire cette tête. J'ai cru que cette pauvre marchande allait s'évanouir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafre
Guerrier
avatar

Peuple : Métisse : mi-orc mi-humain.
Second(s) Métier(s) : Légionnaire. Légion Noire.
Localisation : En mission pour sa suzeraine.
Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Détour forcé.    Lun 26 Aoû - 16:17

Les détours déplaisaient toujours à Balafre. Ils avaient commis plusieurs erreurs depuis le début de cette mission, comme celle de venir à bout d'une patrouille de frontaliers de l'Empire, et l'autre d'avoir accepté que Poids-Plume vienne avec eux, pour mieux la perdre en suite. Cela faisait beaucoup, et le légionnaire sous couverture de mercenaire, laissait transparaître son mécontentement sur son visage balafré. L'air fermé, et prêt à exploser la première tête venue, Balafre suivait la magicienne à contre cœur. Quitte à venir à Akaash, autant en profiter pour dormir dans le lit de plumes qui l'attendait au Héron d'Argent, au lieu de crapahuter dans les ruines du vieux palais, où les boutiques avaient fleuri à la place de l'habituelle végétation qui finissait toujours pas recouvrir les ruines. Pour avoir dormir dans ce genre d'endroit, moignons de forteresses, carcasses de fermes, et villas d'été laissées à l'abandon, Balafre trouvait qu'il avait mieux à faire, même si le marché d'Akaash était surprenant.

Nemu tenait son rôle de riche dame, lui confiant parfois un paquet ou deux. Ce qui avait le don de le faire grogner. Pourtant, la magicienne avait raison, cela leur permettrait de mieux manger que d'avoir plus de réserves, une partie de leurs provisions de départ avait été engloutie, sans compter la part de la Rouquine, qui n'avait pas été prévue. Avec leur départ précipité du village de Kimlân, les deux légionnaires n'avaient pas emporter tout ce qu'il leur fallait. En suite, ils avaient dû cavaler comme des bêtes traquées, craignant que l'absence de la bretteuse ne soit dû aux légionnaires de l'Empire. Personne ne chercherait un garde du corps et une noble, d'autant que Nemu portait une tenue somptueuse. A coté, Balafre contrastait avec la délicate Ai-Esu. Brute et vêtu de ses habituelles frusques, il détonnait. Son air mauvais faisait blêmir chaque marchand, chaque boutiquière, et Nemu n'avait alors aucun mal à marchander.

-Te plains pas, tu viens d'avoir ces fruits à moitié prix, grommela le Semi-Orc, et ce qui m'enchante pas, c'est que ça fait deux fois...

Balafre s'interrompit, le temps d'éviter quelques enfants se courant après. Remettant d’aplomb son baudrier, et sa gigantesque lame passée en travers de son dos, le balafré se pencha pour poursuivre.

-Qu'il y a des imprévus. Je sais, me regarde pas comme ça.

Balafre se recula, se redressa, dominant une bonne partie de la foule autour de lui, d'une tête. Faisant barrage de son corps, le Semi-Orc talonnait de près la magicienne, autant éviter le vol à la tire, ou quoi que se soit qui puissent encore les retarder.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemu Oro Ji
Soldat
avatar

Peuple : Ai-Esu
Second(s) Métier(s) : Mage, Assassin.
Grade : Haut Mage.
Armée/Guilde/Institution : 5ème Légion, de la Légion Noire.
Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Détour forcé.    Sam 14 Sep - 23:09

Nemu jeta un regard d'avertissement mêlé de reproches au Semi-Orc. Il n'avait pas besoin de parler de ça à voix haute. La magicienne était parfaitement consciente des imprévus, et elle pouvait même monter le compte jusqu'à trois, si elle divisait leur rencontre avec Nýilóni.et le massacre des frontaliers. Ils avaient eu de la chance sur ce dernier point, mais elle avait été bien bête de ne pas avoir joué la carte de la magicienne riche et excentrique, partie crapahuter avec son garde du corps dans les montagnes à la recherche de plantes ou de minerais. Elle aurait très bien pu faire passer Nýilóni.pour son aide de camp, si la jeune femme avait délaissé ses armes juste le temps de cette mascarade. Il était maintenant trop tard pour y penser. Trop tard, le temps ne pouvait pas être remonté. Elle roula des yeux, et se contenta de continuer de fendre la foule, regardant tout de même ce qui lui offraient les étals des marchands. Elle s'arrêta encore une fois, pour acheter des pâtes de fruits plus que savoureuses, que la vendeuse faisait goûter aux passants. Quand Balafre lui fit la remarque que les sucreries étaient peut-être superflues, la Ai-Esu avait haussé les épaules, dans un geste élégant, se contentant de lui rétorquer qu'elle payait avec l'argent qu'on lui avait alloué, et que jusqu'ici, il n'avait rien eu à dépenser. Au sourire de Balafre, tordu par la cicatrice qui lui barrait la bouche, elle sut qu'elle avait réussi à le faire se détendre. Nemu aurait voulu passer plus de temps dans le marché, mais l'air moite et lourd devint soudainement chargé d'humidité.


-Rentrons, ou nous allons finir trempés.

Il s'en fallut de peu, ils regagnèrent le Héron d'Argent à temps, alors que les premières gouttes commençaient à tremper le pavé. Bientôt, une pluie diluvienne s'abattit sur Akaash, accompagné d'un vent violent, qui fit claquer les volets de la fenêtre de sa chambre. Nemu avait dû allumer les lumières, l'obscurité ayant accompagné l'averse, masquant Aelius et sa face radieuse. Nemu s'occupa en triant ses emplettes, et avec Balafre, ils entreprirent de refaire chacun leur paquetage respectif, en prévision d'un départ prochain. Balafre espérait que ce départ soit demain, mais Nemu n'était pas certaine que la pluie se soit arrêtée. Au pire, ils voyageraient sous l'eau, mais la région d'Akaash était désespérément place, faite de champs irrigués par un des bras du Mokosh, ainsi que par le lac Halakaï. Il n'y avait qu'à l'approche des gorges que le plat se changeait en collines. Pour rallier les Gorges de Dragica, et la cité de Vasundhara, il leur faudrait au moins une semaine, plus s'ils voyageaient par mauvais temps, moins si Virva décidait pour une fois d'être clémente.

Le lendemain, la pluie battait toujours les carreaux de l'auberge, moins violemment que la veille, mais toujours aussi drue. Nemu et Balafre patientèrent encore une journée, profitant du répit pour se reposer et profiter du confort du Héron d'Argent, repas chauds et lits douillets. Le troisième jour, la pluie ne cessait pas, et cette fois, les deux envoyés de Marquise furent obligés de quitter leur lieu de repos, ne pouvant plus attendre, sous peine d'accumuler trop de retard, et au pire des cas, de se retrouver pris à revers, ou bien devancé par les légions que l'Empereur avait appelé à se rassembler. Même si à Akaash, ni Balafre ni Nemu n'avait eu le sentiment que l'Empire se préparait à une guerre. Peut-être était-il encore trop tôt ? Au quel cas, leur missions s'avérait d'autant plus importante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détour forcé.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Détour forcé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Akaash l'Ancienne :: Places Marchandes/center>-
Sauter vers: