AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La tanière de Luvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noorah
Intendant
avatar

Peuple : Métissée Lios et Taltos
Second(s) Métier(s) : Magicienne
Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: La tanière de Luvia   Sam 15 Juin - 23:44

Noorah conduisit Luvia dans la partie de la forteresse réservée aux invités. Elles croisèrent plusieurs gardes, que Noorah salua, Fearghas comme Armenelossiens, deux jeunes adolescentes, portant des paniers de linges et se dirigeant vers la chambre de Dame Iseabel des Beathan.

-C'est un peu le quartier des invités, des gens de passages, ou qui séjournent ici, et qui ne font pas partie de la meute, expliqua la magicienne, tu te souviendras du chemin ?

Se rendre dans cette partie de la forteresse n'était pas compliqué, en prenant le vieux Hall, celui décoré avec les poutres de bois massives venant de l'ancien Helmet Hall, lorsque les Maëldanais construisaient encore leur habitations en bois, à l'image du grand temple dans les landes, là où Parthalan et Nueonia s'étaient mariées. Noorah se demanda si la jeune reine allait bien, et si elle ne s'ennuyait pas, se désolant de ne pouvoir être avec elle plus souvent, bien qu'elle soit entre de bonnes mains avec Nimue. La jeune prêtresse lisait beaucoup, et connaissait l'histoire du Maëldan sur le bout des doigts. Et Parthalan... eh bien, Noorah espérait qu'il passerait plus de temps avec Nueonia. Noorah s'arrêta devant une porte en bois, arrondie en son sommet, dont le bois était élégamment sculpté de motifs floraux, faisant comme un cadre autour de la porte. Elle tourna la poignée ronde, en métal, et ouvrit la porte.
-Entre, je t'en prie. Ce sera ta tanière pour tout le temps que tu resteras ici.
La chambre disposait d'une fenêtre que le soleil innondait de sa lumière durant l'après midi, et qui avait une vue sur la cour de Helmet Hall, ainsi que sur une partie de la cité en contrebas. Aelius se couchant, le chambre était baignée d'une douce lumière orangée. Les murs étaient de granit était recouvert d'un épais enduis couleur crème, et doté d'un sous-bassement en bois. Le sol était recouvert de bois lui aussi, un parquet de chêne simple et solide. Décorée dans un style purement Maëldanais, la chambre présentait un mobilier en pin, teinté d'un vernis donnant une couleur miel aux meubles. Le lit trônait au milieu de la pièce, non loin de la fenêtre, avec sa parrure de draps colorés. Devant la fenêtre, une table en demi-cercle, ainsi que deux chaises. Une armoire massive trônait sur un des murs aveugles de la pièce. Près de la cheminée, outre le petit tas de bûches, deux fauteuils rembourrés, recouverts de velours bleu. Au sol, deux tapis Andanoréens épais, sur les murs quelques décorations murales assez sobres.

-Pour la lumière, tu as juste à poser ta main ici.

Noorah désigna du doigt la glyphe sur le mur, juste à coté de la porte.

-Quand tu appuieras dessus, ça allumera le plafonnier.

Et elle lui montra le lustre du doigt, où de petites orbes s'allumeraient pour dispenser de la lumière. S'avançant dans la pièce, la magicienne lui montra aussi comment fonctionnait la lampe à huile sur la table de chevet, s'assura que Luvia comprenait bien, en lui faisait allumer et éteindre la lampe. Elle lui montra aussi comment ouvrir et fermer les volets intérieurs, mais aussi la fenêtre, si elle voulait un peu d'air.

-J'ai aussi demandé à ce que tu aies des vêtements, ils sont rangés dans l'armoire. Et le cordon que tu vois ici, c'est fait pour appeler quelqu'un si tu as besoin de quelque chose, si tu as faim par exemple. Pour te laver aussi, on installe un baquet, et on le remplit d'eau, et tu peux te laver. Et si tu as froid, tu peux appeler quelqu'un pour qu'on vienne te faire du feu. J'espère que ça te va...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luvia
Inwillissien
avatar

Peuple : Louve. Si si, j'vous jure !
Localisation : Dis-moi d'abord où tu es et peut-être que je te dirai où je suis...
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 18/03/2011

MessageSujet: Re: La tanière de Luvia   Lun 17 Juin - 22:14

Bien qu'elle fut un peu tendu, Térésa parvint assez facilement à mettre à l'aise la jeune femme, qui suivit assidûment les leçons que lui donnaient son aînée. Certes, elle eut plusieurs fois envie de lui faire des remarques sur le fait qu'elle ne savait pas faire, et n'aimait pas, le feu, et se contenta docilement de suivre, avec intérêt, toutes les leçons et astuces qui lui furent données.
Tout du long elle resta calme et joyeuse, tempérant ses questions et essayant de rester concentrée du mieux qu'elle put ; Luvia donnait l'impression que sa logique et son instinct était en harmonie. Elle souriait, et était rayonnante, tout ses soucis semblant oubliés. La jeune louve apprenait, s'amusait, et c'était là le plus important.
Quand elle eut fini de faire de la cuisine, elle remercia chaudement Térésa, et Norrah l'emmena se promener dans Helmet Hall. Elles parlèrent longuement, même si c'était plutôt la femme qui parla, répondant aux questions que posait la jeune louve, ayant soif de connaissances sur cet endroit où elle resterait quelques temps, et sur le monde extérieur, dont elle souhaitait savoir beaucoup de choses.
A nouveau, elle tempéra ses questions, et écouta avec attention les réponses... même si elle ne comprit pas tout. A l'aise dans sa petite robe bleue, elle salua joyeusement tout ceux qu'elle croisait, et semblait nettement plus à l'aise, et se comportait avec plus de normalité et de retenu qu'auparavant ; son enthousiasme ayant été bridé par la suite d'événements l'ayant fait pleurer, et son instinct lupin ayant été apaisé par Parthalan, elle se sentait étrangement mieux.

Luvia acquiesça quand son amie lui demanda si elle pourrait se souvenir du chemin ; elle se retint d'ajouter quelques commentaires sur son excellent sens de l'orientation, un petit quelque chose dans son esprit, comme un pincement, lui fit sentir que ce n'était pas nécessaire. Elle devait être sage, comme le loup dominant le voulait. D'ailleurs elle ne comprenait pas tout à fait comment fonctionnait sa meute, mais c'était une meute, et elle devait obéir. Et sans doute comprendrait-elle mieux après une bonne nuit de sommeil.
La chambre lui plu à l'instant même où elle entra à l'intérieur, sans qu'elle sache vraiment pourquoi. Elle n'avait jamais ressenti une telle allégresse à l'idée de séjourner dans un lieu de Deux-pattes, elle qui faisait de n'importe quelle surface un minimum confortable un lit convenable. Mais une sensation étrange l'envahit. C'était sa chambre, sa "tanière", rien qu'à elle. Norrah lui montra comment allumer la lumière et, à ce moment là, la joie qui brillait dans le regard de la louve se changea en une curiosité plutôt étrange. Elle mirait le glyphe, la bouche légèrement ouverte en une expression de curiosité, qui ne démordit pas alors que Noorah lui fit s'exercer à allumer la lampe en dépit de sa légère aversion pour le feu.
Son amie lui expliqua d'autres choses, Luvia n'écouta qu'à moitié ; son regard était rivé sur le glyphe qui allumait le plafonnier. Quand elle finit de parler, la jeune femme tendit la main pour toucher l'objet de sa curiosité, et l'effleura du bout des doigts ; la lumière s'alluma, et ses yeux s'écarquillèrent, mêlant une expression de terreur et de surprise, alors que son corps se crispait.
Quelques mots s'échappèrent d'entre ses lèvres, explication sibylline à l'étrange sensation qui l'envahissait à la vue du glyphe.

"Je... je connais... tout ça..."

Ses oreilles se baissèrent soudainement, et elle eut une légère grimace de douleur, découvrant ses dents, et accompagné d'un gémissement. Elle chancela, et porta ses mains à sa tempe. Des images semblaient vouloir se former devant ses yeux, mais tout s'effaça avec la douleur, aussi subitement que cela lui était venu.
La jeune louve se redressa, et se massa les tempes. Ses oreilles restèrent couchés, mais elle s'efforça de sourire, et se tourna vers Norrah, avec un air désolé.

"Ce n'est rien, vraiment. Je dois être fatiguée, c'est tout." Son regard devint soudainement étrangement terne. "Il me faut dormir. Le vieil homme au bois de cerf..."

Sa phrase mourut entre ses lèvres, et la louve bascula dans un état second. Elle enleva sa robe, se dirigea vers son lit, et s'affala dessus, sans autre forme de procès, nue sur les draps. Sa respiration se fit très vite lente ; elle s'était immédiatement endormie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La tanière de Luvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Luvia, une louve pas comme les autres
» RP dans la tanière des guerriers !
» Le renard sort de sa tanière
» Tanière du Guérisseur – Reaven
» RECAPITULATIF DES BANDES A MORDHEIM
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Fort Le Heaume-
Sauter vers: