AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel ami ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Un nouvel ami ?    Dim 10 Mar - 21:34

Le Drow ne réagissait pas, et son père était à deux doigts de le rappeler véritablement à l'ordre. Et Nat n'appréciait pas vraiment les rappels à l'ordre, en général, ça se terminait sans desserts pour lui pendant une semaine. L'enfant eut le réflexe de rentrer la tête dans ses épaules, grimaçant. Il continua quand même de tirer sur la manche du Drow, tirant même plus fort. Finalement, quand son père donna son approbation, le garçon eut un sourire resplendissant. Finalement, le Drow s'arracha à son tabouret, et suivit le môme, qui n'eut pas un regard d'indulgence ou de pitié pour Lye, ses yeux verts brillants de triomphe. Nat sautilla sur tout le chemin, faisant passer le Drow ailé par le couloir de service, et la partie de l'auberge que seuls Aeon et ses proches connaissaient bien. Nat fit la visite, la seconde porte qui donnait sur la cuisine, l'arrière cuisine qui donnait sur l'extérieur, mais Nat n'avait pas le droit de passer par là, son amour de la charcuterie pouvant lui être fatal. L'arrière cuisine, signala Nat, était pleine de nourriture. Là, sur leur gauche, c'était la buanderie, où son père, Tanalda ou même lui, lavaient le linge. Enfin, il y avait la dernière pièce, l'atelier, où papa rangeait divers outils, des morceaux de bois, des pots de peintures, clous et vis, ce genre de chose.

-Attend, je dois mettre un manteau, et des chaussures.

Le jeune garçon s'empara d'un manteau brun à capuche, l'intérieur doublé de fourrure beige à bouclettes. La capuche ornée d'une bande colorée à motifs, ainsi que le bas du manteau. Nat enfila ses bottines en peau, ferma bien correctement son manteau, et posa en suite Zee sur son épaule.

-Il aime pas être dans ma capuche, précisa-t-il en désignant Zee, il est un peu casse pieds des fois. Mais bon, c'est un tigre.

Nat ouvrit la porte qui donnait sur le jardin. Encore que jardin soit un bien grand mot, mais Nat s'y plaisait. Le fond de l'air était froid, le ciel grisâtre, menaçant de pluie. Appuyée contre le mur de l'arrière cuisine, la petite distillerie de son père, où il brassait ses bières. Devant les différentes portes de l'auberge, des dalles grises, et le reste, de l'herbe. L'éternel ennemi de Nat, un grand arbre, un peu rabougri et noueux avec l'absence de feuilles. A son tronc était fiché deux cordes à linges, occupées par des draps de couleurs et quelques vêtements claquant au vent. Le vent ébouriffa les cheveux de Nat, et mordit ses joues rondes d'enfants, les faisant rougir. Quelques feuilles mortes furent balayées par le vent, et le Drow passa devant lui, s'arrêtant en suite, comme pour savourer l'air libre. Ou quelque chose comme ça. Nat et Zee échangèrent un regard perplexe. Nat fut impressionné, les ailes du monsieur étaient plus grandes que ce qu'il avait pensé. Il tourna Zee pour qu'il puisse voir. Le visage du garçon exprimait un ravissement et un émerveillement sans borne, alors qu'il se retenait de toucher, pour voir comment ça ferait sous ses doigts. Il n'avait jamais touché des ailes de dragons, et les griffons avaient des plumes. C'était aussi la première fois qu'il voyait un être ailé de près. Finalement, son copain parla, et Nat prit un air de professeur, ses petits poings sur ses hanches, la mine sérieuse.

-Le problème des filles, c'est qu'elles ont parfois de drôle de réaction. Tout le temps. Tonton Veltan - le monsieur qui était avec Lye, la centaure - dit toujours que les femmes sont un mystère. Moi je pense juste qu'elles sont un peu folles, comme ma soeur. Des fois, elle a des réactions bizarres, mais pas autant que Lye. De toute façon, les filles c'est nul. Y'a que Scout qui est géniale, elle sera forgeron un jour, c'est la meilleure amie de ma soeur, elle sait se battre avec des épées, et tout ! Et elle apprend à la fabriquer, un jour, elle m'en fera une. En attendant, elle m'a fait un petit couteau, mais papa veut pas que je m'en serve.

Nat s'interrompit, hésitant, le Drow venait de lui proposer quelque chose qu'il aurait du mal à refuser. Il se mordilla la lèvre inférieure, mais finalement, aidé par Zee, qui le poussa à dire oui, une occasion pareille ne se représenterait pas avant des lustres, il prit sa décision. Les yeux verts dorés du garçon se mirent à pétiller, héritage de sa mère Fey. Nat ne l'avait jamais connu, mais papa disait qu'elle avait été très belle, et Nat avait vu une peinture d'elle.

-Si.. si c'est pas trop te demander, mais oui, je veux bien voir. Au fait, moi c'est Nat, mais ça t'as du le comprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mar 30 Avr - 14:56

Il avait attendu que son ami se prépare, Kyeral se montrant patient, et à raison, il pourrait enfin s'éloigner de cette ambiance si... électrique, qui semblait parfois l'accompagner de façon fort désagréable. La Centaure avait du mal à poser son attention ailleurs, et l'intérêt que lui portait le jeune garçon en prenait ombrage. Mais ce fut lui qui mit fin au problème, et le Drow ne put que le remercier ; ce genre de situation lui faisait un peu perdre sa capacité à réfléchir, et tout simplement partir ne lui serait pas venu à l'esprit, d'autant plus que devant attendre Darena, il était resté dans cette optique, ce qui ne l'aurait pas aidé à choisir de se mettre un peu à l'écart de potentiels tentations dont il serait l'infortuné objet.
Il ne put retenir un sourire, alors qu'il suivait son jeune ami, quand il lui parla de son tigre. Dans sa jeunesse, Kyeral avait été un peu pareil, mais parce qu'il n'avait que peu d'amis ; cette pensée teinta d'amertume son sourire, mais le discours de l'enfant sur les filles, et surtout son amie future forgeron le rassura. On pouvait avoir des amis et bien s'amuser tout en entendant parler une peluche. Puis le garçon lui donna son nom, et maintenant qu'il y pensait, le Drow se rendit compte que son jeune ami et lui n'avaient en effet pas eu l'occasion de se présenter convenablement. Il dédia un élégant sourire à Nat, et lui répondit en toute simplicité.

"Moi c'est Kyeral."

Un sourire éclatant accompagna sa déclaration, dévoilant ses crocs, bien que ce ne fut pas son intention, et il ne s'en rendit pas vraiment compte. C'était tant mieux, car il se serait sans doute un peu angoissé... pour rien, sans doute, il n'était pas le seul à avoir une dentition particulière, mais il n'en avait jamais vu sur un autre Drow, pas plus que ses ailes. Ceci dit, Nat ne s'en inquiéterait probablement pas.
Et puis, il voulait le voir voler, non ? C'était certes l'idée du Tieffelin, mais il se doutait bien qu'au vu de l'intérêt que le garçon portait à ses appendices dorsales, et qu'il n'aurait sans doute jamais osé poser la question. Le semi-Drow n'avait pas l'habitude de faire cette impression, il avait la sensation que le jeune garçon était en pleine admiration devant ses ailes, et la fine musculature de ses omoplates lui permettant de s'élever dans les airs. Cela semblait si naturel pour lui, qui les utilisait, qu'il ne se rendait que maintenant compte que tous n'avaient pas la chance de posséder cela.
Il se concentra alors, découvrant que quand on le regardait, il était légèrement perturbé à l'idée de faire un acte pourtant si naturel... Ses ailes se déployèrent lentement alors qu'il jouait de ses épaules, il fit quelques mouvements d'ailes souples, pour s'échauffer. Puis, après un sourire à l'enfant qui regardait avec envie ces ailes membraneuses si majestueuses, il bondit souplement, et son mouvement fut accompagné par un battement qui envoya à Nat un souffle d'air. Kyeral s'éleva, tiré en arrière, mais d'un revers d'ailes il se projeta vers l'avant. Son corps se pencha à l'horizontal, alors que ses larges appendices membraneuses déployèrent largement afin de cueillir le vent, qui gonflait la peau striée de fin vaisseaux sanguin tel des voiles de navires. Quelques battements lui permirent de s'élever un peu plus, et il se mit à chevaucher les courants d'air, sous les yeux de l'enfant.
Il ne sentait plus ses vêtements, pas plus que sa peau, fouetté qu'il était par le vent. Les yeux fermés, il savoura l'extase procuré par ce sentiment indéfinissable de liberté ; le monde autour de lui semblait sans limite, tout son être semblait brûler d'une sensation grisante... il aurait pu passer des heures à planer, sans aller où que cela soit, pour le plaisir de planer. Mais pour l'heure, il montrait à son jeune ami l'usage qu'il pouvait faire de ces appendices, qui étaient loin d'être décoratifs. Il plongea en piqué, repliant ses ailes, fonçant du haut des cieux vers Nat avec une allure de sombre oiseau de proie, mais, au dernier moment, elles refirent leur apparitions, domptant la gravité pour le faire remonter élégamment. Kyeral eut le temps, dans l'intervalle, de tendre le bras, et d'effleurer un instant, avec délicatesse, les cheveux de l'enfant.
Depuis qu'il avait appris à voler, en sautant maladroitement par une fenêtre -et manqué de se rompre le cou lors de cet essai peu fructueux-, il avait su se perfectionner, et devenir un virtuose des cieux. Cependant, la démonstration devait bien prendre fin, il vira donc vers le sol, et se posa doucement sur le sol, afin de faire se reposer un peu ses muscles, qui ne s'étaient pourtant qu'échauffé.

"Alors ?" S'enquit le Drow, rougissant légèrement, peu habitué à faire montre de son talent de voltigeur.


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Lun 6 Mai - 22:56

-Ravi de te rencontrer Kyeral.

Formel, Nat tendit la main, et le Drow à ailes la saisit, et ils se serrèrent la main. Kyeral était un joli nom, du genre que Nat n'avait jamais entendu avant, et ça ne sonnait pas comme un nom d'ici, les gens avaient des noms terminant en -us ou en -ion, quand c'était des gens du Falast, ceux d'ailleurs, ils avaient des noms d'ailleurs, comme lui. Nat. Le diminutif de Nathaniel, mais il trouvait que ça faisait trop adulte. Et que ça sonnait trop comme les prénoms du Falast. Enfin bref, Kyeral c'était le nom du Drow, et c'était toujours mieux que de l'appeler Drow, ou monsieur.

Kyeral avait donc accepté de lui montrer comment il se servait des ailes, que Zee trouvait peu pratiques et encombrantes, c'était comme si un oiseau passait son temps à marcher au lieu de voler, estimait-il. Pourtant, lui aussi était curieux, comme Nat dont les grands yeux pétillaient déjà, frisant la joie simple d'être témoin de quelque chose d'extraordinaire, et aussi d'impatience. Le jeune garçon replaça le tigre en peluche sur son épaule, pour qu'il puisse voir lui aussi Kyeral, qui après avoir étendu ses ailes. Et elles étaient plutôt grandes, mais pas très belles, comme celles des chauves-souris, ou des dragons. Nat préférait les ailes duveteuses des Aérials ou des griffons, qu'il trouvait plus jolies. Mais celles-là étaient impressionnantes ! Il retint son souffle, et cria de joie lorsque le drow s'envola, applaudissant à tout rompre lorsqu'il fit quelques boucles dans le ciel. Ce devait être merveilleux de savoir voler ! Le Flyhigh de Nat décollait du sol, mais sans jamais monter aussi. Même Zee dut reconnaitre qu'il était impressionné. Mais après tout, les tigres comme lui, ne pouvaient pas voler. Nat suivit des yeux chaque mouvement, les battements d'ailes, ses joues rougies autant par l'air frai que par l'enthousiasme. Quand Kyeral fonça vers lui, Nat se campa bravement sur ses petites jambes, serrant quand même Zee d'une main, le tenant en place, et il éclata en rires, sifflements et applaudissements quand Kyeral remonta en flèche après lui avoir ébouriffer les cheveux. Une façon autrement plus épique, plus topissime que celle de tonton Veltan. Kyeral finit par se poser, dans un mouvement élégant.

-C'était génial ! s'écria Nat en applaudissant frénétiquement, j'avais jamais vu quelqu'un voler d'aussi près ! Des fois, j'vois des griffons ou des dragons, y'a des Aérials aussi mais là !C'était top ! Même Zee a bien aimé ! Et c'est rare quand il aime bien quelque chose en dehors de la viande ! Tu peux voler longtemps comme ça ? Pourquoi tu marches alors que tu pourrais voler tout le temps ?! Moi j'ai pas d'ailes, mais j'ai un Flyghigh, il va pas très haut, et papa me surveille quand j'en fais, mais ça m'arrive de voler un peu ! Et t'as appris à voler comment ?

Et toute une série de questions s'enchaina, alors que Nat faisait le tour de Kyeral, admirant le Drow sous toutes ses coutures, laissant également Zee examiner leur nouvel ami. Finalement, les questions de se tarirent, et Nat eut un air soucieux, son petit nez se plissa de concentration, avant que finalement, une nouvelle question sorte de sa bouche.

-C'est quand même encombrant non ? Et elles ont l'air plus fragiles que les ailes des griffons. Tu t'es déjà fait mal ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mar 21 Mai - 12:52

Sa démonstration de vol ne sembla pas passer inaperçu, et le jeune garçon sembla subjuguer par les pirouettes du Drow ailé, qui adorait voler mais qui se sentait extrêmement gêné par les applaudissements, et l'apparente admiration que lui témoignait Nat, ou tout du moins était-il fortement impressionné ; pour sa part, il rougit, et se frotta la nuque, visiblement gêné. Mais, quelque part, il appréciait étrangement de savoir que l'enfant trouvait si grandiose quelque chose qui était si normal pour lui. Mais, tout le monde n'avait pas des ailes, après tout...
Il fut alors assailli de questions, et s'il n'en fut pas vraiment dérangé, tout du moins fut-il déboussolé par le nombre de requêtes auxquels il devait trouver réponse satisfaisante ; et il fit lentement le tri dans son esprit. Cela n'était pas facile d'expliquer ce qu'il pouvait expliquer, et comment, car après tout pour lui c'était normal, et ce n'était pas nécessairement simple de mettre des mots sur tout. Cependant, après quelques instants de réflexion, il put y parvenir.

"Je peux voler pendant quelques heures, sur Tuuli est clément avec moi ; et je vole très souvent tu sais, mais en ville on est bien obligé de marcher, pour faire comme tout le monde. Et puis je vois mal comment entrer dans l'établissement de ton père sans mettre pied à terre !" Il lâcha un petit rire cristallin. "Et puis, pour les blessures..."

Le semi-fiélon posa genou à terre, tout en dépliant largement son aile gauche, l'exposant à l'enfant tout en lui montrant du doigt une légèrement cicatrice de quelques pouces courant sur la membrane. L'on pouvait voir, avec la lumière, l'impressionnant réseau de minuscules vaisseaux sanguins parcourant la peau, pourtant si fine entre les longues phalanges qui composait ses ailes, et l'on pouvait deviner toute leur délicatesse et fragilité, alors qu'elles étaient capable de chevaucher les cieux, et compter les vents capricieux, selon le bon vouloir de Tuuli.

"Ici, une flèche que l'on m'a tiré. Je n'ai pas eu mal, mais sur le coup, j'ai paniqué et je suis tombé ; de peu haut heureusement. Je n'ai pas pu voler pendant un long moment, le temps qu'elle guérisse, car en effet, c'est très fragiles. Les griffons ont bien de la chance..." Souffla-t-il avec une certaine gêne.

Kyeral espérait fortement que l'enfant ne poserait pas trop de question sur les événements qui poussèrent quelqu'un à décocher un trait vers les cieux dans le seul but de lui percer quelques organes dont la défaillance lui aurait été très préjudiciable ; il avait d'ailleurs joué de chance lors de sa fuite. Il avait du séduire et assassiner une servante pour que l'on puisse faire pression sur eux, en mettant le doigt sur de potentiels réitération auprès de plus haut placé dans leur maisonnée. Malheureusement pour les affaires de la parenté du semi-incube, il fut découvert, et manqua de périr lors de la cavalcade désastreuse pour sauver sa peau.
Mais toutes ces péripéties étaient loin, et il espérait sincèrement un peu plus de calme et de paix, maintenant qu'il était loin de l'influence nocive de sa mère ; l'incident, si l'on peut qualifier ce qui s'est passé à la taverne ainsi, était en soit une amélioration notable en la matière, car cela n'était pas si grave, et un enfant avait pu à lui seul résoudre le problème, et en ceci le Drow ailé ne pouvait qu'être infiniment reconnaissant. Il replia ses ailes, et offrit un timide sourire à Nat.

"As-tu encore des questions ?"


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mer 22 Mai - 11:12

Nat hocha la tête, à la fois fasciné et comprenant aussi ce que lui racontait Kyeral. Il répondait à ses questions sans râler, alors que la plupart des adultes n'avaient parfois pas assez de patience pour lui répondre, à part papa, ou le papa de Scout. Et puis, ses questions pouvaient devenir une arme, lorsqu'il voulait jouer, et qu'il ne pouvait pas, pour une raison quelconque, comme devoir se laver, ou aider à la cuisine, Nat se mettait à poser des tas et des tas de questions, et la plupart de temps, sa sœur craquait, et l'envoyait voir ailleurs, pour la plus grande satisfaction du môme. Là, ses questions étaient tout à fait honnêtes, il n'avait jamais eu l'occasion de parler aussi ouvertement avec quelqu'un qui avaient des ailes. Les Aérials vivaient plutôt dans les villages près des falaises, il y en avait quelques uns ici à Fainros, on pouvait parfois les voir. Nat eut un petit sourire.

-T'es pas toujours obligé de marcher, y'a des Aérials ici, quand ils sont dehors, ils volent, ils viennent vendre les plumes des oiseaux qu'ils capturent sur les marchés. Ils sont beaucoup à vivre près des Falaises Blanches, près de Valin.

Kyeral devait sans doute ignorer qu'à Valin se dressait le collège de Valin, et que la cité qui s'était dévelopée autour de l'établissement était doté d'un port, mais aussi de remparts naturels avec les falaises. C'était là aussi, qu'on trouvait les nids des dragons, un endroit dangereux. Chaque année, des garçons et des filles partaient pour les jours du Choix, il y en avait deux fois par an, et quand on était choisi, on avait alors un compagnon dragon pour la vie. Ceux qui n'étaient pas choisi pouvaient faire autre chose à Valin, ou bien rejoindre les Griffons d'Argent. Nat pensait que tout ceci serait très intéressant, mais lui ne s'intéressait qu'aux tigres.

-Tonton Veltan m'a raconté aussi, que dans le Sud, y'a une ville, le petit garçon marqua une pause le temps de se souvenir du nom, Dhaval, et j'ai vu ça aussi à l'école, qu'elle est construite sur le bord d'une montagne, et là bas, y'a autant de gens qui marchent que des gens qui volent. Tonton Veltan dit qu'il y a des transports pour montrer dans les différentes parties de la ville, si non, ça peut devenir très vite fatiguant. Oui, tonton, il voyage beaucoup, et il me rapporte toujours des souvenirs.

Quand Nat se tut enfin, Kyeral continua de lui répondre, et Nat admira la cicatrice sur l'aile, et grimaça. ll n'osa pas toucher, d'abord, les ailes faisaient partie de l'espace personnel du Drow, mais aussi, peut être que ça pouvait lui faire encore mal, même si ça n'avait pas l'air.

-Ca a dut faire mal. Moi déjà parfois, quand j'tombe, j'ai mal... Mais alors une flèche. Oh, les griffons peuvent avoir mal aussi, j'en ai vu un blessé une fois, en me promenant avec mon copain Caleb et sa maman, le griffon il avait un énoooorme pansement sur le devant, il avait reçu un harpon. Les griffons d'Argent s'battent parfois contre les pirates qui viennent. Tonton Veltan aussi, il s'est pris des flèches, et une fois, il a pris un coup d'épée, là - Nat fit un mouvement en travers de son ventre - il faillit y passer, qu'il dit, mais papa dit toujours que Tonton Veltan, il en fait toujours un peu trop. Et non, j'ai plus de question. Sauf une.

Nat eut un grand sourire malicieux et se dirigea vers la remise, la petite pièce par laquelle ils avaient pu sortir dans le jardin.

-Tu veux t'assoir ? Y'a des chaises en bois dans la remise. Y'a une table aussi, pis des grands parapluies contre l'soleil, on les sort quand y fait beau, mais il fait encore tout gris. J'aime bien l'été, mais c'est surtout parce que y'a pas d'école. Pas que j'aime pas l'école, mais je suis persuadé qu'en vrai, la maîtresse c'est une Sluagh.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mer 7 Aoû - 15:28

Kyeral fut quelque peu satisfait de savoir qu'il ne serait pas obligé de passer son temps à marcher, pas comme à Cemenwin où on exigeait de lui qu'il reste au sol, sans trop se faire remarquer, à cause de ses prédispositions naturelles que l'on utilisait. Mais ce temps était révolu, et il pourrait voler à sa guise. Plus jamais, du moins c'est ce que le semi-fiélon espérait, il ne devrait exécuter de sombres besognes, usant de son minois qui semblait être une blague que Dämons avait fait à Lyuben, en quelque sorte.
Avec enthousiasme, Nat lui parla de la fabuleuse Dhaval, où il aurait aimé aller, sans pour autant pouvoir, à cause de la proximité de sa ville natale. Les rancœurs subsistaient, écho de ses actes perpétrés sans qu'il n'en ai pleinement le désir, profitant de celui d'autres malheureux et malheureuses, qui avaient senti sur leur cou les crocs enserrer leur vie, y mettre un terme au prix de l'épanchement d'une sinistre soif.
Mais... tout ceci faisait parti du passé, du moins l'espérait-il vivement. Le jeune garçon le tira de ses pensées en continuant à parler, arrachant au Drow ailé un sourire, content de trouver un jeune ami avec qui parler. Il écouta le flot continu de questions et d'anecdotes qui avait un charme enfantin, qui ne rebutait absolument pas le Drow, qui au contraire trouvait cela vraiment intéressant. Lorsque la dernière question se fit entendre, Kyeral laissa échapper un petit rire.

"Oui, je veux bien. Cela doit être agréable de déjeuner à l'ombre d'un parasol, l'été. Et tu sais, j'ai déjà connu des Sluaghs ; par contre, des griffons, je n'en ai vu que dans des livres. De même, le soleil ne brille pas beaucoup là d'où je viens, alors j'ai bien envie de voir ce que cela donne quand il fait vraiment beau par ici."

Le Drow vint aider son jeune ami à sortir deux chaises, et une table, afin qu'ils puissent s'asseoir, et discuter, comme des grands. De plus, ils pourraient aller demander à boire et poser les rafraîchissements, même si la douce brise que le Dieu aux multiples ailes leur envoyait était bien suffisante. Il faisait doux, plutôt beau malgré les nuages, et Kyeral se retrouva assis, détendu, et plutôt en paix. Pour une fois, tout semblait se passer on ne peut plus correctement, et les choses pourraient difficilement tourner mal...


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Sam 14 Sep - 19:19

-Et attend de voir quand il fait vraiment soleil ! s'exclama le garçon, c'est encore mieux ! et oui, moi aussi j'en ai vu des Sluaghs, mais c'était une façon de parler. Bouge pas j'reviens.

Nat s'était absenta donc juste après qu'ils aient installé table et chaises. Le drow dut patienter quelques minutes, le temps que le gamin aille chercher un de l'eau de fraises, légèrement sucrée et fraîche. Son père la faisait divinement bien cette eau de fraises, c'était simple, et Nat l'aide parfois. Il suffisait d'avoir des fraises, de les couper, et de les écraser avec de l'eau glacée. C'était long, mais c'était bon. Le garçon était revenu avec une bouteille, que papa conservait dans la chambre au froid, celle qui conservait les ingrédients. Dedans, il y avait même des compartiments qui faisaient de la glace, et la nourriture dedans gelait les mains quand on la prenait. Nat avait laissé son invité à Zee, déposé sur la table pour qu'il puisse garder un œil dessus. Il portait un plateau, avec la bouteille, deux gobelets en terre cuite et peints par sa sœur. Si Nat devait concéder une seule chose à Tanalda, c'était qu'elle savait rudement bien peindre. Sur les gobelets en question, il y avait évidemment, des tigres sur l'un, et des oiseaux sur l'autre. Il en avait aussi profité pour prendre des petits gâteaux, des petits sablés tout rond, tout doré. Nat les aimait bien, surtout avec l'eau de fraises. Déposant son fardeau sur la table, le faisant glisser en le poussant pour le mettre devant Kyeral, Nat demanda :

-Ca va ? Zee t'a pas trop ennuyé ? Des fois, il se met à faire son beau, que les tigres c'est les meilleurs, et ça peu enquiquiner l'monde, comme dirait ma sœur. Tonton Veltan dit que c'est l'risque avec les tigres, faut toujours qu'il fasse leur malin. Je sais pas bien c'que ça veut dire, mais quand on me le dit à moi, je sais que j'ai fait une bêtise. Enfin, c'est surtout Caleb qui en fait, mon copain. Pourtant, sa maman elle est rudement belle...

Le môme grimpa sur sa chaise, et servit son hôte, fier de ne pas avoir mis une seule goutte à côté. Il poussa en suite le gobelet vers l'ailé, avant de se servir lui-même, ajoutant à l'attention de Zee, que non, il ne pouvait pas en avoir. Nat ouvrit en suite la boîte à sablés, et en prit un, après avoir dit à Kyeral qu'il pouvait se servir. Une bouchée et une gorgée, et Nat s'enfonça dans sa chaise, avec un petit soupir de satisfaction.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mar 15 Oct - 12:38

Le Drow ailé laissa l'enfant faire, puisque visiblement il voulait s'occuper de tout. Et lui-même ne savait pas vraiment faire grand-chose, donc il resta assis, alors que Nat s'éclipsa un moment, avec le tigre en peluche assis en face de lui. Les paroles que son ami venait de prononcer restèrent dans l'air un moment, et Kyeral laissa ses pensées vagabonder avec. Le soleil... il était certain que ses yeux le feraient souffrir, s'il le voyait dans toute sa splendeur. Au moins quelques temps, mais il s'y ferait. Cet éclat de lumière si resplendissant, qui inondait les cieux, et dont sa ville natale était privée pourtant. Souvent il s'était demandé pourquoi des peuples et des animaux pouvaient bien ne se mouvoir que dans les ombres, dans la nuit. Sombre, sans vie, il n'y avait rien à par les ténèbres, l'inconnu ; le terrain propice à toutes les mauvaises choses en fait.
Et les Sluaghs... c'est une façon de parler, lui avait dit son ami, mais le semi-Drow n'était pas familier des "façon de parler". Il avait conscience d'être un peu naïf sur les bords, et prendre parfois tout au pied de la lettre.

"Hum... euh... salut..."

Son regard d'un rouge intense était maintenant posé sur la peluche. Bien qu'il ait parfaitement conscience que c'était un objet inanimé, mais à voir Nat lui parler, il eut la vague envie de se prendre au jeu, et, bien qu'il se trouva un peu bête, il entama une conversation.

"Moi c'est Kyeral, enchanté."

Pas de réponse.

"Alors comme ça, tu es un tigre hein ?..."


"Ca va ? Zee t'a pas trop ennuyé ?"

Le Drow se crispa, et écouta l'enfant sans mot dire, essayant de dissiper son malaise, et le rouge qui lui montait au joue. Une étrange sensation lui chauffait la poitrine, et lui donnait envie de rire, inexplicablement ; en lieu et place il sourit, et laissa l'enfant le servir, ce dernier ayant l'air plutôt content de lui. Puis il put piocher parmi les sablés, en attrapant un pour goûter. Le Drow trouva ça délicieux, mais il mit de côté sa dégustation pour continuer leur conversation.

"Non ne t'en fais pas, il a été plutôt calme. Et puis je trouve les tigres adorables, pour tout te dire."

Evidemment, Kyeral préféra faire comme s'il n'avait pas entendu le dernier commentaire de Nat. Ce n'était pas vraiment le genre de choses auxquelles il voulait penser, alors il se contenta de changer de sujet, espérant se détendre un peu. Ayant à disposition de quoi boire, il en profita, glissant ses doigts sur le verre, dont il apprécia la décoration florale. De la peinture, étalé en un motif simple mais élégant. Le sang-mêlé eut un sourire amusé, sans raison, puis goûté à la boisson, fraîche et agréablement sucré, qui lui ravit les papilles. C'était bon, cependant, il ne put s'empêcher de se dire que par un temps bien plus chaud, se devait être encore plus rafraîchissant de se désaltérer avec cette eau glacé au délicat goût fruité.

"Vous vous connaissez depuis longtemps, Zee et toi ?" Demanda-t-il, reportant la conversation sur l'intrigant tigre qui était assis non loin de lui.


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Dim 10 Avr - 22:53

Le garçon avait donc servi en suite son hôte, précisant que les fraises n'étaient pas de saison, mais que son père faisait de l'eau de fraises pendant toute la saison, et qu'il y avait plein de bouteilles à la cave, ensorcelées pour que breuvage se conserve. Les sablés par contre, ils étaient de la veille, mais les sablés s'étaient toujours meilleur le lendemain, pis dans la boîte en fer, ça ne perdait pas de son craquant, ni de son goût. Ceux là étaient dorés, et surtout, faits avec du beurre salé, donnant un petit goût aux biscuits que Nat adorait. Mais Nat adorait manger tout court, alors ça ne comptait pas vraiment. Enfin si. Parce que le beurre salé, c'était quand même délicieux.
Quand Kyeral mentionna qu'il trouvait les tigres adorables, Nat le regarda comme si l'elfe ailé ne savait pas ce qu'il disait, le malheureux.

-Adorable hein ? Je te le laisse une semaine, pis t'en m'en reparleras...

Nat secoua la tête, croquant dans son sablé et mâcha vigoureusement. Il repoussa Zee, comme si le tigre avait voulu lui chiper son biscuit, râlant la bouche à moitié pleine contre la peluche. Il avala, pris une rasade d'eau de fraises, et s'essuyant la bouche d'un revers de main, il fit la moue, réfléchissant.

-Hmmm, Zee a toujours été avec moi, enfin de ce que je me souviens, parce que j'ai pas trop de souvenirs d'avant qu'on arrive ici - à Fainros -, avant on habitait sur la côte, mais moi j'suis trop jeune pour m'en souvenir. Zee c'est un peu comme Tonton Veltan, il est toujours là, il dort, et il bouffe. Voilà.

Nat sourit de toutes ses dents

-Mais sans lui, je m'ennuierai. Parce qu'on peut jouer pendant longtemps, et je m'ennuie jamais. C'est ça qu'est bien. Zee lui dit qu'il est venu de sa jungle, et qu'il m'a choisi quand j'étais bébé, comme les compagnons de Cùan, mais il dit que c'est parce que mon papa faisait bien la cuisine qu'il est resté.

Il tapota la tête de la peluche posée sur la table. Celle-ci avait d'ailleurs connu des jours meilleurs. Le orange du tissus s'il était encore vif, était brun au niveau des pattes et du bout des oreilles, et des traces de raccommodage étaient visibles sur le pelage tigré.

-J'peux pas l'emmener toujours avec moi, mais bon, l'école ça serait pas intéressant pour lui. Il est grand. Y connait déjà beaucoup de choses que moi j'connais pas encore. T'es allé à l'école toi ? Mon copain Caleb, il essaye toujours de pas y aller. Alors sa mère elle le gronde. Et y dit que c'est une harpie. Mais moi j'crois pas que ça en soit une. Même si j'sais que y'a des gens qui ressemblent pas à ce qu'ils sont en vrai. Toi, tu peux pas changer de tête, non ? Comme les Versipellis. C'est trop fort ça. Mon copain Caleb, il peut se changer en loup. Mais il est encore tout petit. Vu que t'as des ailes comme les dragons, tu... tu peux pas te changer en dragon, si ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araal Nerevar Vanarden
Officier
avatar

Peuple : Drow, Galaedoran, mais Falastois d'adoption
Second(s) Métier(s) : Soldat de carrière
Grade : Général
Armée/Guilde/Institution : Griffons d'Argent de Fainros
Nombre de messages : 40
Localisation : Veillant sur Densham
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Sam 23 Juil - 23:39

Cette matinée de printemps annonçait une journée radieuse. Le soleil faisait briller les toits cuivré ou de bronze des bâtiments. Fainros s'étendait sous eux, et les artères les plus populaires étaient encombrées. La clameur de la cité leur parvenait, étouffée par le bruit du vent, et les battements d'ailes de Tëhernëtar. Le griffon les portait avec grâce et puissance, suivant les directives de son cavalier, supportant le poids d'un deuxième passager. Araal , lui, se demandait s'il n'aurait pas mieux fait de passer derrière Densham, une petite part angoissée de lui-même ne pouvait s'empêcher de penser que, monté ainsi à cru, le Régent pouvait glisser... Si bien, qu'il avait fini par poser une main sur celles de Densham. Ce dernier les avait nouées sur le ventre d'Araal, prenant au sérieux les recommandations du général des Griffons. La main posée sur les siennes avait pour objectif de pouvoir le rattraper par le poignet s'il tombait. Pour voler, les deux cavaliers étaient légèrement penchés vers l'avant, mais le vent, qui en bas, était une brise légère, était plus vif et mordant avec l'altitude. A l'Est, un aéronef prenait la direction du Maëldan. Toujours à l'Est, à quelques lieues de la capitale, le fleuve Duinfain serpentait paresseusement, presque blanc sous l'éclat du soleil. Diverses embarcations le remontaient ou le descendaient. Mais griffon et cavaliers prirent plein Ouest, tournés vers une campagne luxuriante, vertes. Des champs et des vergers quadrillaient le paysage autour de la capitale, et au delà, la nature redevenait sauvage. Araal ne comptait pas emmener Densham aussi loin, leur escapade n'irait pas plus loin que les champs et vergers en question, pour pouvoir regagner rapidement Fainros. Derrière eux, le palais s'élevait, trônant sur la ville, ceint par un premier cercle des vieilles murailles en pierre rouge, et par un second, récent, de pierres blanches et ocres. Le palais dépassait les murailles, s'élevant en tours et en dômes. Aucun autre griffon ne prit son envol, signe que personne ne se souciait d'un griffon portant deux cavaliers, sortant du palais. Des griffons solitaires s'envolaient régulièrement des murailles ou du palais. Dans les airs, ils n'étaient pas seuls. Araal avait noté l'aéronef, mais aussi l'approche d'un dragon. Ce dernier était fortement harnaché, et semblait porter une cargaison. Le griffon n'allait pas dans sa direction non plus.

Ils prirent plein ouest, quittant les riches quartiers pour aller vers la vieille ville. Cette partie de la capitale était ancienne, avec ses maisons biscornues à colombages et tuiles brunes, avec ses rues tortueuses, certaines si étroites qu'un homme de front pouvait parfois avoir du mal à passer. Les vieux quartiers abritaient beaucoup des nouveaux arrivants, des non-natifs du Falast ou de Fainros, mais ils abritaient aussi de vieilles échoppes, le meilleur forgeron de Fainros, et le Manoir de la guilde d'Aériaplume. De nombreux oiseaux tournaient autour du manoir en question. Les yeux du cavalier repérèrent ce qu'il cherchait, une des trouées dans les rues. Une modeste place ronde, décorée par une fontaine aux trois statues de griffons, et lui ayant donner son nom : la place de trois griffons. Elle était bordée par quelques vieux arbres dont les racines avaient descellés les pavés, et elle était toujours très animée. Tëhernëtar, sous l'impulsion de son cavalier ralentit l'allure, tournant doucement autour de la place, avant de survoler le toit d'une des bâtisses, pour atterrir dans sa cour intérieur. Le griffon étendit ses ailes, les déployant largement, pour ralentir sa chute, avant de se poser gracieusement, après un dernier battement d'ailes, qui souleva de la poussière, et fit claquer du linge qui séchait. Le griffon paradait, il avait du public. Araal reconnut immédiatement, la bouille ravie de Nataniel MacFragan, dit Nat', qui grignotait avec Zee son tigre en peluche, et un homme qu'Araal n'avait jamais vu, un métis Drow doté d'ailes membraneuses dans son dos. Sur la petite table devant eux, étaient posés une boite à biscuits, une cruche et deux gobelets.
Le général des Griffons venait de se poser dans la cour du Paladin Silencieux, auberge qui avait sa réputation dans la capitale, surtout auprès des griffons, dont les anciens baraquements s'étaient trouvés à quelques pas, quelques siècles auparavant. Si l'auberge était restée un point de rendez-vous pour les Griffons d'Argent, c'était surtout parce qu'elle se trouvait près des forges des Shakeel, dont le travail était unique et solide. Araal avait choisi de s'arrêter là pour prendre de quoi manger sur le pouce, Aeon, le propriétaire et aubergiste, faisait des tourtes tout à fait succulentes, et surtout des pattes d'Ours, dessert dont il raffolait. La cour semblait trop étroite avec Tëhernëtar qui prenait une place conséquente. Araal flatta rapidement l'encolure de son partenaire, qui hulula de plaisir, repliant ses ailes, permettant aux cavaliers de descendre. Araal aida Densham à mettre pied à terre.


-Garde ta capuche, autant rester discrets, lui chuchota-t-il rapidement, même si je suppose que tout le monde a vu Tëhernëtar survoler la place... Nat n'est pas du genre à parler si je lui demande de garder le secret pour toi, mais je ne connais pas l'autre. Pas besoin de t'éloigner de Tëhernëtar, on repart dans cinq minutes. Juré.

Le général des Griffons fit un clin d’œil au Régent, se moquant légèrement de lui, puisque le Régent avait pris bien plus de cinq minutes pour se changer et adapter sa tenue à un vol à cru sur dos de griffon. Araal se tourna vers le petit garçon, repoussant sa queue de cheval blanche, adressant un sourire radieux à Nat.

-Bien le bonjour mon cher Nat' ! Zee, et Araal ajouta avec une petite inclinaison de la tête pour le métis, Ser. Dis moi, ton père aurait-il de quoi nous sustenter ? Pourrais-tu aller me le chercher, je suis plutôt pressé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat MacFragan
Inwillissien
avatar

Peuple : Métis, humain et fey
Second(s) Métier(s) : Aide parfois son papa à l'auberge, parfois.
Nombre de messages : 15
Localisation : Un jour j'serais l'plus grand dompteur de tigres !
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Mer 12 Oct - 21:54

Nat attendait avec impatience que Kyeral lui réponde quand un coup de vent violent lui ébouriffa les cheveux, fit s'envoler les miettes de sablés, et manqua aussi d'envoyer valser Zee. Le petit garçon rattrapa sa peluche in extremis, et se tourna vers... Nouveau coup de vent. Un énorme griffon, sur lequel étaient juchées deux personnes, se posait dans la cour. Bouche bée, Nat le regarda faire, tenant toujours Zee, qui émit un commentaire sur l'impolitesse des emplumés.
Le griffon était majestueux, énorme, et soudainement, la cour sembla toute petite, alors que selon Nat, on pouvait s'amuser décemment dans cette cour. Il agita encore un peu ses ailes, avant de les replier, et de s'ébrouer, agitant sa tête au bec imposant. Nat resta interdit, assis sur sa chaise. C'était plutôt rare que des griffons atterrissent dans la cour. Il en voyait souvent voler au dessus de la ville, et il y en avait beaucoup qui venaient ici avec leurs cavaliers, parce que le quartier était l'ancien lieu des griffons d'argent, et ils venaient toujours pour faire réparer leurs armures ou leur équipement. La famille de Rosa, la copine de sa soeur, tenait l'ancienne forge, et les soldats aux griffons y venaient souvent. Nat, quand il avait du temps pour trainer, aimait bien regarder le papa de Rosa travailler. Voir un griffon s'était toujours impressionnant. En voir un d'aussi près... Nat se laissa glisser de sa chaise, s'approchant, alors que le cavalier aidait son passager à descendre.
Nat le reconnut facilement. Le Drow portait un cache oeil, et Nat avait cru qu'il était un pirate, jusqu'à ce que Araal lui dise qu'il n'avait pas de jambe de bois, ce qui invalidait la thèse du pirate. Il avait les cheveux attachés en une longue queue de cheval, et il portait des vêtements de tous les jours, et pas son armure. Le passager qu'il était à descendre était plus grand que lui, et tout caché sous une capuche. Nat trouva cela étrange, mais peut-être que cette personne était timide.
Lui, il était rassuré de savoir que c'était Araal, et pas un inconnu. Araal était souvent venu à l'auberge, avec d'autres soldats - quand Nat disait qu'il connaissait des griffons d'argent, personne ne le croyait, mais il en voyait plein depuis qu'il était petit - et Nat le connaissait, Zee aussi. Araal leur avait souvent parlé.Araal venait moins souvent, mais Nat savait qu'il était le chef des chefs, alors il n'avait plus trop le temps de venir boire et manger le soir...

-Bien le bonjour Araal, répondit Nat en reprenant la formule du Drow, Zee te dit bonjour aussi.

Nat fit un petit signe de la main au griffon et à l'autre personne. Avant de hocher la tête, faisant un petit bruit de bouche affirmatif.

-Oui, il y a toujours à manger et à boire ici. Et oui, je peux aller le chercher.

Nat se rappela qu'il était avec Kyeral. Il se tourna vers le métis ailé.

-Comme tu vois, je suis investi d'une mission, mais je t'abandonne pas. Je reviens. Mais si tu veux rentrer tu peux. Je reviens. Avec mon père, du manger et du boire.

Le dernier "je reviens" s'adressait à Araal. Nat mit Zee sur son épaule, et le tigre, Nat le savait, fixait le griffon comme s'il allait se battre pour marquer son territoire. Nat le rabroua d'une petite tape sur les fesses. Il rentra dans l'auberge, le pas sautillant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeon MacFragan
Aubergiste
avatar

Peuple : Humain, originaire du Maëldan
Second(s) Métier(s) : Ancien Forgeron
Nombre de messages : 22
Localisation : Offrant le calme, le gîte et le couvert au Paladin Silencieux
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Jeu 23 Fév - 20:55

-Voilà pour toi.

Aeon tendit un panier en osier à rabat au Drow. Son mystérieux compagnon se tenait toujours près du griffon, encapuchonné. L'aubergiste songea à une dame qui ne voulait pas être reconnue. Sauf que la silhouette, il aurait pu en jurer, était masculine. Peu lui importait en vérité, mais d'habitude, Araal ne venait pas accompagné en passant par l'arrière, ni la voie des airs. Il passait par la porte. Même si le général des Griffons d'Argent, depuis qu'il avait été nommé à son poste, venait moins souvent que lorsqu'il était simple cavalier ou même lieutenant. Ses soldats venaient toujours cependant, le Paladin Silencieux jouissant d'une place de choix près des échoppes fournissant du matériel et des services pour les griffons et l'équipement de cavalier. Cela arrangeait ses affaires puisque les soldats venaient régulièrement prendre un repas, une pinte ou passer la soirée. Et même si Aeon gardait un œil sur sa fille lorsqu'ils étaient là, il n'avait pas se plaindre. Les soldats dans sa salle signifiait qu'il pouvait faire la recette d'une semaine en une soirée. Surtout lors des permissions, ou de la moindre occasion nécessitant de l'alcool et de la nourriture pour être fêtée dignement.
Mais c'était une première, Araal l'attendant dans la cour. Le métissé Drow était assis à la petite table en fer forgé où il avait partagé une collation avec son fils à en juger par les sablés et l'eau de fraises. Il se tenait, un peu raide, ses ailes repliées contre le dossier de la chaise, ce que Aeon jugea comme devant être inconfortable. Son fils était venu le chercher, déboulant comme un ouragan dans la salle alors qu'il allait préparer des quartiers de pommes de terre aux herbes pour aller avec l'épaule d'ëarthaë embrochée. Il avait confié la salle à Veltan, mais surtout à Lye qui était commerçante et s'en sortait plutôt bien, pour gérer ses affaires le temps qu'il règle cette histoire de Araal et copain dans la cour. Effectivement, suivant son fils, il avait trouvé le Griffon d'Argent en tenue informelle, attendant dans un quasi-silence, uniquement perturbé par le griffon faisant un brin de toilette dans ses plumes.



-Araal ! Si je m'attendais. Mais d'ordinaire, tu passes par la porte.

Il avait serré la main du général, comme s'ils étaient de vieux amis, ce qui n'était pas vraiment le cas, mais la fréquence de fréquentation de son établissement lui valait de bien le connaître.


-Nat m'a dit que tu réclamais des vivres à emporter. Pour deux...

Le griffon poussa un petit cri.


-Trois alors. Je peux. Mais cela dépend de ce que tu cherches.

Après avoir échangé sur la nourriture, il fut convenu que du pain, quelques tranches de fromages, un petit pot d'oignons confits et raisins secs, une bouteille de cidre doux, et deux pattes d'ours aux mûres feraient l'affaire. Aeon laissa donc le général, son compagnon et Kyeral qui semblait être comme un lapin face au fusil du chasseur, en compagnie de son fils, le temps de leur préparer un panier de victuailles. Il se hâta ayant dans l'idée que Araal était effectivement pressé et cela avait à voir avec son mystérieux compagnon, sur lequel il ne posa aucune question. L'aubergiste revint avec le tout quelques instants plus tard, après s'être assuré que Veltan n'avait rien fait qui mette en péril son auberge. Aeon avait pris soin d'ajouter des lamelles d'ëarthaë séchées pour le griffon. Elles ne combleraient probablement pas sa faim, mais généralement, les montures des Griffons d'Argent étaient bien nourries et il se doutait que celle d'un officier supérieur avait un traitement sans doute encore plus favorable.

-Les sangles sont normalement bien fermées. J'imagine que tu m'enverras quelqu'un, par exemple Célène quand il faudra me le rendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Densham
Prince/Princesse
avatar

Peuple : Sidhe
Second(s) Métier(s) : Régent du royaume du Falast
Nombre de messages : 56
Localisation : Fainros
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Jeu 13 Avr - 12:06

Lorsqu'ils avaient été en vol, Densham avait senti la main d'Araal se poser sur les siennes. Le contact de cette main le fit rougir et il remercia les dieux d'être derrière le drow qui ne pourrait donc pas le voir. Peut-être sentait-il le cœur qui battait de plus en plus vite cognant contre son dos, mais le régent lui même n'aurait su dire ce qui provoquait le plus cette accélération : la proximité presque intime d'Araal ou l'excitation du vol et a sensation de légèreté qu'il avait à survoler les toits de la ville. Si ça n'était pas la première fois qu'il était au dessus du sol, c'était sa première fois sur le dos d'un animal, sans bastingage ni cordage pour lui éviter de basculer. Et surtout sans selle. Mais il n'avait pas peur du tout de tomber du griffon. Il faisait confiance au cavalier et à la monture pour ne pas le faire basculer, tout comme il avait confiance en sa propre capacité à se maintenir.
Il avait alors profité de la vue qu'il avait en dessous de lui, que ce soit la ville ou l'arrière du général. Il aurait presque souhaité que ça dure plus longtemps malgré le vent froid qui agitait ses vêtements et ses cheveux.

Mais il fallait bien prendre leur repas et la ville se rapprocha doucement d'eux. Ils tournèrent lentement autour de la place des trois griffons, place nommée ainsi en raison de la fontaine érigée en son centre. La fontaine fut elle-même construite en hommage aux Griffons d'Argent au moment où ils avaient déménagés leurs quartiers il y a de cela quelques siècles. Densham avait assisté en tant que simple prince à son inauguration, dans l'ombre de son frère qui venait d'être couronné roi à cette époque. Méliès avait été nerveux quelques minutes avant de prononcer son discours. Leur père attendait de lui une présence et une prestance exemplaire malgré que l'évènement soit mineur, et le nouveau souverain, bien que formé depuis l'enfance, craignait encore de ne pas savoir ce qu'il fallait faire. C'était Densham, qui l'avait encouragé et rassuré. Quelles que soient les exigences de leur père et la pression qu'il mettait sur les épaules de son aîné, le prince savait que son frère avait les qualités requises et qu'il saurait être un excellent roi. Ça avait été l'un des rares moment durant lesquels Méliès s'était ouvert à lui et lui avait montré que lui même subissait des pressions. Différents de celles que s'étaient imposés Densham, pire même, mais il s'était senti proche de lui ce jour là. Le discours avait été parfait, leur père satisfait, la fontaine allumée.
Le régent ne s'était pas rendu compte qu'ils arrivaient pendant qu'il repensait à tout ça. Ce fut le vol presque stationnaire de Tëhernëtar qui le sortit de ses pensées. Il atterrirent, et Araal l'aida galamment à descendre du griffon.

Densham eut un léger mouvement de tête tout en levant les yeux vers le ciel quand Araal lui resservit avec humour sa phrase de "juste cinq minutes". Oui le régent avait mis plus de temps que les cinq minutes promises quelques instants plus tôt alors qu'il était partit se changer et se coiffer différemment. Mais en même temps retirer ses vêtements sans trop les froisser, les poser, mettre une nouvelle tenue plus discrète, puis changer sa coiffure pour quelque chose de plus adapté à un vol n'était pas si rapide. Il réajusta légèrement sa capuche qui avait un peu glissée lors de leur atterrissage, laissant apercevoir quelques mèches roses.
Le jeune garçon dans la cour semblait bien connaître Araal. Il adressa à Tëhernëtar et lui même un signe de main. Le sidhe répondit avec plaisir, saluant peu après le métissé drow aux ailes membraneuses. Il attendit sagement auprès du griffon, regardant de temps à autre autour de lui. Le métissé drow ne semblait pas très à l'aise, raide comme un piquet sur son siège, il avait l'air d'un serviteur pris en flagrant délit de vol et qui ne savait pas quoi faire.

Le père de celui qui s’appelait Nat arriva. Un géant, musclé et avec un air aimable et doux qui semblait presque contraster avec son aspect général. Il salua Araal comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Le drow lui avait déjà parlé de cette auberge, il y venait régulièrement, il était normal qu'il ait sympathisé avec le gérant. Pour sa part Densham se contente d'un signe de tête afin de le saluer. Autant rester discret en effet, il avait déjà pris la parole en public, il ne souhaitait pas qu'on reconnaisse sa voix. Le général des Griffons s'occupa de choisir ce qu'ils allaient prendre pour leur pique nique improvisé, tandis que le régent restait en retrait et silencieux, caressant l'encolure de Tëhernëtar qui se lissait les plumes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araal Nerevar Vanarden
Officier
avatar

Peuple : Drow, Galaedoran, mais Falastois d'adoption
Second(s) Métier(s) : Soldat de carrière
Grade : Général
Armée/Guilde/Institution : Griffons d'Argent de Fainros
Nombre de messages : 40
Localisation : Veillant sur Densham
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Un nouvel ami ?    Sam 24 Juin - 23:29

-D'ordinaire, je ne déserte pas mon poste... ou si peu, avait-il répondu avec un sourire narquois.

La poignée de main de l'aubergiste était solide. Araal n'était pas sans ignorer son passé de forgeron, et Aeon n'avait en rien perdu de sa musculature. Le Maëldanais aurait pu lui broyer la main, dont la peau était calleuse. Le général des Griffons d'Argent appréciait l'aubergiste, et l'apprécia d'autant plus à cet instant qu'il était discret, et qu'il ne poserait aucune question sur Densham qui se tenait près de Tëhernëtar, sa capuche toujours rabattue sur sa tête, dissimulant sa chevelure rose si reconnaissable. Aeon demanda confirmation pour les vivres, et Araal eut un mouvement de tête et pointa brièvement du pouce le prince.


-Comme tu vois, pour deux.

Son griffon réagit, indigné, poussant un cri. Araal leva les yeux aux ciel.

-Trois.

Il se retourna vers son compagnon à plumes.

-Tu finiras par avoir la taille d'un tonneau des caves de la maison Aegesiles...

Le griffon eut un bruit de gorge moqueur, lui renvoyant la pareille. Araal grimaça. Certes, il s’entraînait tous les jours, mais depuis qu'il avait été élevé au grade de général, il avait perdu de l'épaisseur au niveau des cales de ses mains, et il lui semblait qu'il s'était un peu épaissi au niveau de la taille. Aeon lui proposa ce qu'il avait de prêt, et Araal se contenta d’acquiescer et de glisser quelques pièces dans la main de l'aubergiste qui repartit à l'intérieur. Araal recula jusqu'à ses deux compagnons de voyage.

-Nous ne devrions pas attendre longtemps, indiqua-t-il à Densham.

Il avait l'impression que le prince se sentait mal à l'aise à attendre ainsi, en devant cacher son identité. Araal aurait voulu lui prendre la main, ou toucher son visage pour le rassurer. Aeon ne lui tiendrait pas rigueur de tant de mystère.


-Aeon ne posera pas de question. Il ne l'a d'ailleurs pas fait.

Quelques minutes s'écoulèrent, avant que la silhouette massive de l'aubergiste ne reparaisse. Araal vint à sa rencontre et se saisit du panier contenant leurs victuailles. Il eut un rire franc en entendant la réflexion d'Aeon.

-Comment as-tu deviné ? Célène sera ravi. Il aime se promener.

Araal serra une nouvelle fois la main d'Aeon, le remerciant pour sa rapidité. Geste machinal, il vérifia les sangles du panier avant de le confier à son compagnon de voyage. Il aurait pu se fendre d'une remarque comme "à toi de jouer les porteurs ta majesté" mais cela aurait pu dévoiler l'identité de Densham qu'ils cherchaient tous deux à dissimuler. Tëhernëtar s'ébroua, laissant son cavalier monter, puis son passager portant le panier. Araal attrapa une des sangles, assurant sa prise, et facilitant la tâche à Densham, qui avait aussi à se tenir.
Tëhernëtar gratta le sol de la cour, avant de déployer ses ailes. D'une puissante impulsion de ses pattes et d'un vigoureux battement d'ailes, le griffon prit son envol. Araal adressa un signe de la main à Nat à son étrange compagnon.
Ils s'élevèrent de plus en plus haut, alors que le griffon battait toujours plus vigoureusement des ailes, devant en suite trouver un courant aérien pour pouvoir faciliter son vol. Ils dépassèrent les murs de la cour, puis la hauteur du toit de l'auberge, avant de finalement s'élever encore.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un nouvel ami ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Nouvel organisation du clan
» Voeux de nouvel an
» LES VOEUX ET LES DOUBLES V DE KAKAKOK POUR LE NOUVEL AN !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Falast :: Fainros Siège de l'Alliance :: Le Paladin Silencieux-
Sauter vers: