AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand une hermine détrempée et en retard fait son entrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liadan Fardale
Messager
avatar

Peuple : Versipellis
Nombre de messages : 106
Localisation : Là où le courier me porte !
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Quand une hermine détrempée et en retard fait son entrée...   Jeu 3 Jan - 23:02

La pluie s'était abattue sur l'Inwerin, et malgré l'épais feuillages des arbres de la très ancienne forêt d'Iricht, les sentiers forestiers qu'empruntaient messagers et rangers d'Aériaplume, étaient vites devenus boueux. Liadan Fardale s'était drapé de sa cape en tissus enduit, la préservant en grande partie, du déluge qu'elle subissait sur les derniers mètres du chemin du retour. A mesure qu'elle avait approché de Celebalda, la Sil'ura avait vu les arbres devenir de plus en plus gros, de plus en plus vieux, jusqu'à ce que les rejetons des Géants Gris se mêlent aux autres arbres centenaires. Finalement, la capitale de l'Inwerin fut en vue, avec ses milliers de lumière. La cité était large, mais aussi bâtie en hauteur, mais dissimulée depuis le ciel. Sa position et son architecture expliquait qu'elle n'ait jamais été touchée par la guerre, et qu'elle est toujours été un refuge, un havre de paix. Une puissance constante et inébranlable. A l'image des fiers remparts de Miervaldis, que Liadan avait traversé une ou deux semaines auparavant. Ceux là non plus n'étaient jamais tombés. Elle arrivait par le Sud, et dut faire encore quelques centaines de mètre pour rejoindre la route principale, celles qu'empruntaient les caravanes et les voyageurs, pour entrer à Celebalda. La ville était fortifiée, toujours vigilantes, les Inweriens étaient de redoutables combattants, baignés de grandeur et de puissance. Deux caractéristiques de Celebalda. La populace pouvait paraitre froide et hautaine, peut être distante, comme détachées du monde, mais le cœur des gens de Celebalda était aussi tumultueux et chaleureux que celui des montagnes de feu du Sud. Liadan Fardale aimait cette ville, peut être pas autant qu'Armenelos, qu'elle chérissait, mais revenir à Celebalda, c'était comme revenir chez elle.
Elle soupira d'aise, malgré la pluie, et se mêlant à la foule qui entrait ou sortait par les grandes portes des remparts.

Les portes étaient larges, en ogives, faites de matériaux anciens, tout comme les remparts, qui ne semblaient pas forcément très solides, mais que l'on disait inébranlable. Sur ses remparts, les guerriers de la cité, en armure rutilantes, dignes et alertes malgré la pluie. Liadan eut un sourire radieux pour les deux soldats près de qui elle passa, lorsqu'elle franchit la porte lourdement gardée. Ils laissèrent passée, sa cape était frappée de l'emblème d'Aériaplume, et sa trogne était connue chez les soldats. Liadan aimait beaucoup les soldats, quand elle cherchait de la distraction. Elle avait quitté Kirann le forgeron, malgré le fait que l'homme lui ait plu, à Miervaldis. Elle prenait de retard, et elle avait du laisser le forgeron aveugle. Celui-ci avait ses propres objectifs, et Liadan avait des missives qui attendaient depuis trop longtemps déjà.

Elle pénétra dans Celebalda, repoussant son capuchon, secouant sa crinière brune aux reflets cuivrés, et promena son regard sur les géants gris. Passerelles, escaliers, places, tous grouillaient de monde, de lumière, de bavardages, de cris des colporteurs, des chants des Inweriens, des odeurs familières lui montèrent au nez. Liadan était de retour dans son autre famille. Elle fit avancer sa monture au pas, se frayant doucement un passage dans la foule. Elle prit son temps, choisissant de passer par le chemin le plus long, par la grande place. Elle admira les étales colorés des clans nomades, des marchands venus vendre leurs produits et trésors ici, venant parfois d'aussi loin que Freyr, le royaume Divin. Elle lança une piécette à un gamin, en échange d'une galette de pain chaud, fourrée au fromage de chèvre, miel et herbes. Elle se remplit l'estomac, dirigeant sa monture avec ses genoux, lui faisant confiance pour retrouver le chemin de la maison. Elle rit devant les cabrioles d'un Cheminant, s'immobilisa en attendant qu'une charrette pleine de rouleaux de tissus passe. L'hermine quitta la grande place, pour une des grandes allées, moins peuplées, mais tout autant animées. En bas, à Celebalda, on trouvait les écuries, les forges, les ateliers où les matériaux lourds ne pouvaient pas être montés dans les paliers supérieurs via les montes charges, ou bien sur le dos. La magie ne faisait pas tout. Tout Celebalda était humide, et elle reçut plusieurs gouttes sur la tête, lui arrachant des frissons désagréables. Les lumières étaient allumés, et baignaient la cité dans une chaleur réconfortante. Elle avait loupé le moment de l'illumination, une des attractions de la capitale. Bien qu'elle y ait assisté tant de fois, elle ne s'en lassait jamais. Il lui fallut une heure au total, depuis qu'elle avait franchi les portes, pour gagner le siège d'Aériaplume, dans un quartier près des berges du Lac d'Or Blanc. Aériaplume occupait trois géants gris à elle seule, hébergeant messagers et rangers, mais aussi montures, et tout le personnel assurant le bon fonctionnement de la guilde. La cour était fermée, et si le portail était généralement ouvert, il n'était pas sans surveillance. Elle salua ses deux camarades, des rangers, armés jusqu'aux dents.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand une hermine détrempée et en retard fait son entrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» L'hermine détrempée, suite.
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Attention, cerveau grillé ! [PV]
» Tout ce que tu crois savoir, n'est rien de plus que le fruit de ton imagination, une joyeuse illusion.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Quartiers Suspendus-
Sauter vers: