AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suivant l'Orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Suivant l'Orage   Sam 3 Mar - 20:52

-Le prochain aéronef en direction de Nargothrond partira dans une heure monsieur, mais vous pourrez y prendre place moins de trente minutes avant le départ. Il est ancré au quai six, des bancs sont à votre disposition afin de patienter. Passez une bonne journée, et un bon voyage.

-Merci.

J'attrapais le ticket que je venais d'échanger contre quelques pièces, puis le plaça dans une poche de ma saccoche avant de m'éloigner du guichet, laissan tma place au prochain.
L'appel de celui que l'on nommait l'Orage, avait été lancé depuis quelques temps déjà, je suivais cet appel à présent, et ce avec un peu de retard. Il avait fallu camoufler ma maison aux yeux de tous passants venant à cheminer auprès d'elle. Peu de gens savaient où je vivais, et ceux qui le savaient, n'avaient pas forcément d'intentions pacifique envers moi. J'avais dis au revoir à ma mère et mon frère, avant de plier bagage vers Hitokage.

Faire mes bagages n'avaient pas été long, j'avais seulement une sacoche du même accabis que ma tenue habituelle, paraissant insignifiante, mais contenant bien plus que ce qu'on pouvait imaginer, que j'avais rempli du strict nécessaire, et surtout de quoi parer à beaucop d'éventualités.
A ma hanche droite j'avais ceints Balmung qui me serait sûrement utile, autour de mon cou se trouvait la chaine d'Angurva qui elle était caché dans mon dos pour ne pas dévoiler du premier coup d'oeil ce que j'avais en arme, la lame brisée était dissimulée en dessous du manteau gris que je portais en lieu et place de mon noir. Ce manteau avait deux effets qui me seraient utiles lorsque le désert serait traversé, il avait les même effets que le dôme entourant la cité de la Rouge, ne laissant passer aucun rayon du soleil, et me préservait de la chaleur. Un atout nécessaire dans le désert, vu que je n'aimais pas porter des tenues ne me couvrant pas entièrement et les couleurs claires.
Je me frayais un chemin pour me rendre à mon quai d'embarquement. Une petite échoppe de petites choses à grignotter attira mon attention, j'achetais une bouteille d'eau à l'arôme de pêche, et un pain aux raisin, puis allais m'assoir sur un banc croquant dans ce que je venais d'acheter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Dim 11 Mar - 13:56

Alphegor était resté silencieux depuis quelques jours, comme si quelque chose ou quelqu’un lui faisait comprendre qu’il valait mieux pour lui le fait de se taire…
Les pas de la Dunpeal, tout autant que ses recherches sur les assassins de sa mère la conduire dans la ville d’Armenelos, et plus précisément au Port…

Une foule compacte d’affairait à poser bagages et autres fournitures sur des chariots bien plus étranges les uns que les autres. Servantes, hommes de mains et bien sûr quelques mercenaires louaient leurs services moyennant finances…
Qui plus est, ces demandes en étaient encore plus réclamées par les riches badauds, aussi passifs qu’ils étaient tristement fainéants.


** Je ressens comme une présence néfaste ici… Méfie-toi Elhenya… **
** Un Corvus ? **
** Peut être… Ou autre chose, mais d’aussi lugubre. **

L’élémentaire quoi que silencieux ces derniers temps, devenait loquace lorsqu’il s’agissait d’aider sa protégée. Une preuve en était qu’il gardait dans le monde Elémentaire, la faux que la jeune femme utilisait en combat.
Ses pieds nus semblaient flotter sur le sol du Port, et ses mouvements attiraient moult regards sur elle.
Loin d’être gênée par ces œillades intensives et – il faut bien l’avouer – presque perverses, Elhenya continua son chemin calmement.
Au détour d’un rang de fauteuils d’attente, une discussion attira son attention.


— Tu savais toi qu’on avait retrouvé un corps brulé en plein désert ?
— Il paraît que c’était un démon, ou un être dans le genre…
— Les Dunpeal et autres races pareilles ne font pas les fières face à notre soleil. La preuve en est qu’on en trouve quasiment aucun dans le Sud du Pays.
— Bon débarras, moi je dis ! Fichus suceurs de sang !

Une certains colère monta dans son esprit, rapidement calmé par Alphegor, qui sous sa forme sphérique et invisible aux yeux de tous s’approcha d’elle.
L’élémentaire savait comment l’empêcher de faire une erreur pareille, c’était avec ce genre de réactions que les autres races les considéraient comme des êtres sanguinaires et dangereux.


** Je dois trouver un moyen de traverser le désert dans y laisser ma peau…**
** Il existe un moyen parfait pour ça. Mais on en parlera plus tard ; tu vois l’homme assit là bas ? C’est de lui que provient l’Ombre… **

Pour toute réponse Elhenya hocha la tête. Tout en s’approchant de celui que lui avait indiqué Alphegor, elle passa en revue le meilleur moyen de le questionner.
Malgré son rang de « chef » au sein de la Confrérie, elle n’était guère habituée aux questionnements de ces pairs. Préférant laisser cette besogne bien trop sanguinaire à ses subordonnés.


— Ce siège est libre ? (Sans attendre de réponse elle s’assit.) Beau temps n’est-ce pas ? On raconte que dans le désert du Sud, il y fait si chaud que même les vampires y meurent plus vite qu’un oiseau…

Premier contact mit en place, maintenant il fallait attendre le moment propice pour faire de cet homme une proie, ou un informateur…
Tout dépendrait réellement de ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Mar 27 Mar - 22:34

Je laissais la jeune femme s'assoir, sans lui répondre quand elle me demanda si la place était libre. Elle n'avait pas attendu que je lui réponde non plus avant de le faire, et continua sur sa lancée. Je me demandais en quoi le temps m'interresserais, ça et le sort de vampire ou même d'oiseau, mais d'un autre coté avoir de la conversation avec autre chose qu'une Ombre sensée représenter la mort, ou des voyageurs demandant leur chemin avant de partir sans demander leur reste, me changeais.

-Je ne pense pas que la chaleur soit dans ce cas la cause de leur mort, mais plus les rayons du soleil qui ne sont pas altéré le moins du monde. Je suis aussi d'avis de dire que, dans ce cas, n'importe qui laché en plein désert meure très vite s'il n'a aucune connaissance et rien pour s'aider.

Par réflexe, je posais mon oeil jaune sur la jeune femme, en tournant légèrement la tête et en me concentrant un peu.
L'Ombre ne s'approchait pas vraiment d'elle, mais n'était pas aussi éloignée qu'elle le devrait. Signe que la mort pourrait survenir, mais qu'elle n'était pas prévue pour tout de suite. Une prise de risque ? Sûrement. Le teint un peu pâle de la jeune femme, l'aura qu'elle dégageait et surtout son sujet de conversation sur les vampires, me laissais penser qu'elle devait être une dunpeal ou en tout cas avoir eu à un moment ou un autre un vampire dans sa proche parenté. Une vampire pure souche n'aurait pas pu se présenter sans être survêtue pour éviter d'exposer le moindre bout de peau au soleil, et une personne n'ayant pas d'interêt pour la survie d'un membre de la race vampirique aurait choisit un autre exemple, ou même parlé d'autre chose.

-Pour en revenir aux vampires, c'est dommage que certains tentent le coup de la traversée du désert sans prendre de précautions, il y aurait moins de morts inutiles. Pourtant, ce n'est pas les protecions qui manquent, il suffit d'y mettre le prix, après il y a quelque radin qui doivent regretter de l'être au royaume de Dämons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Sam 31 Mar - 23:12

Quelque chose voletait autour de l’homme. En plus de cette aura si particulière, une chose sauta aux yeux de la Dunpeal : son bras manquant. Malgré qu’après toutes ces années passées à chasser bon nombre de membre des Corvus, elle ne laissait jamais de cadavre en pièces détachées, ou alors si, mais seulement en pâture aux corbeaux… Ironie du sort ?

-Je ne pense pas que la chaleur soit dans ce cas la cause de leur mort, mais plus les rayons du soleil qui ne sont pas altéré le moins du monde. Je suis aussi d'avis de dire que, dans ce cas, n'importe qui lâché en plein désert meure très vite s'il n'a aucune connaissance et rien pour s'aider.

L’homme scruta Elhenya qui fit semblant de ne pas le remarquer. Lorsqu’on portait un regard si « intense » sur une Faiseuse de Mort, il était clair qu’on ne tenait guère à la vie.
Mais pour le moment le sujet n’était pas le principal point de chute…
Alphegor restait toujours silencieux, il en avait même profité pour « visiter » les lieux, sa forme sphérique et invisible aux yeux des non initiés la faisait à demi-sourire.
Elle savait qu’un jour ou l’autre ils se retrouveraient face à un élémentaliste qui serait capable de le voir… Et quiconque voit un élémentaire, aussi puissant soit-il, risque bien plus que sa vie… Surtout que le dit élémentaire était du genre cynique.


-Pour en revenir aux vampires, c'est dommage que certains tentent le coup de la traversée du désert sans prendre de précautions, il y aurait moins de morts inutiles. Pourtant, ce n'est pas les protections qui manquent, il suffit d'y mettre le prix, après il y a quelque radin qui doivent regretter de l'être au royaume de Dämons.

Un sourire sadique apparu sur le visage d’Elhenya, une folie de vouloir traverser le désert de cette manière ? Plus ou moins effectivement… Ensuite, tout dépendait de ce qui attendait de l’autre côté du miroir.

— La sagesse n’est que très rarement la vertu des riches… Tout autant que la bonté est celle des nobles. (Sa main droite descendit le long de sa jambe, et elle remonta ses bottes avec un charme lent.) Malgré tout, quelque soit notre race, si quelque chose nous attends de l’autre côté du désert, je ne vois aucunes raisons de ne pas en tenter la traversée.

Toujours en finesse, ses paroles glissèrent dans l’air chargé du Port. Les badauds passaient et repassaient dans un cirque tragicomique alors qu’eux deux n’étaient autre que les principaux protagonistes d’une quelconque scène lugubre.

— Mon nom est Elhenya… Et malgré que rien ne me pousse concrètement à traverser ce désert, je le ferais… Elhenya Del Astar…

Voilà les présentations faites, s’il osait lui répondre elle en saurait plus qu’il ne le fallait pour faire son choix : Corvus ou simple voyageur ?


Dernière édition par Elhenya le Mer 12 Sep - 21:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Lun 9 Avr - 22:35

Je l'écoutais me répondre. Elle semblait jeune, mais aussi avoirvu pas mal de chose, en même temps avec soit du sang de vampire ou en étant un, elle avait probablement plus d'années qu'on ne pouvait lui en donner.
J'eu un sourire très léger quand elle parla de la bonté souvent inexistante des nobles, moi qui en avait cotoyé pas mal fut un temps je ne pouvais qu'approuver pour la majorité, même si j'avais été amené à en cotoyer des nobles de coeur aussi. Elle n'avait pas la langue dans sa poche. Je la regardais remonter doucement ses bottes. Trop lent pour être réel, et pour ne pas avoir été fait afin de suciter les regards, le mien peut-être, mais je ne m'émeu pas pour si peu, aussi charmante puisse être la demoiselle éxecutant ce geste.
Demiselle qui se présenta sous le nom d'Elhenya

-Chacun ses raisons, on en a toujours une, encore faut-il qu'elle se présente à nous clairement. Même si vous voulez le traverser, pour le traverser, il s'agit tout de même d'une raison, si simple semble-t'elle.

J'avais dis ça simplement, sans chercher à réellement débattre du fait d'avoir ou non des raisons à une traversée du désert. De toute manière ce sujet ne semblait pas être d'une importance si capitale, je le sentais. Nous discutions d'autre chose, mais de quoi je n'aurais su le dire, je n'était pas celui menant la conversation.

-Je me nomme Pretorius Voscipus... J'ai plusieurs raison de traverser cette étendue de sable pour ma part, même si toutes ne semblent pas être ce qu'on appelle des raisons. Et pensez vous qu'il y a quelque chose d'important de l'autre coté, à tel point, que cette traversée se fait coute que coute sans que les passagers ne cherchent à prendre d'autres précautions que leur vêtements ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Sam 21 Avr - 11:29

Tout en germant dans son esprit, ses idées se bousculèrent lorsqu’il se présenta.
Il ne pouvait être un Corvus, ou alors sa présentation n’en avait guère l’air. Ces fanatiques préférait utiliser un nom d’emprunt, souvent celui de leur dernière victime. Le plus ironique dans ce genre de choses, était que parfois cela donnait nombres d’impossibilités les faisant passer pour des ignorants…

Quand bien même il n’était pas un Corvus, cette ombre qui flottait autour de lui n’augurait réellement rien de bon. En plus de ça, Alphegor continuait son petit tour de repérage des lieux. Sans lui, Elhenya ne pouvait réellement savoir ce qui en retournait…

Mettant en avant sa volonté – tout en taisant les raisons – de sa traversée du désert, Pretorius souleva la question aussi fortuite que prévisible, pourquoi traverser ce désert ?
Son regard se baissa sur sa main droite qui s’ouvrit lentement. Un visage grave se dessina alors sur les traits fins de la Dunpeal. Que pouvait-elle lui répondre, alors qu’elle-même ignorait la raison qui la poussait à faire une telle traversée.

— Qu’elles qu’en soient les raisons, les voyageurs doivent en avoir de bonnes… Je pense que les conditions de cette traversées sont tellement dangereuses qu’ils doivent se demander s’il n’y a pas un quelconque trésor à y trouver. (Elle se releva reprenant appuis contre le dossier.) L’être vivant est vénal, et chaque parcelle de sa vie n’est désormais vouée qu’à la richesse…

L’amertume se lisait dans sa voix, mais sans vouloir directement lui en faire part, la question lui avait été posée. Douce et sinueuse, Elhenya s’enquérait à son tour des raisons de sa traversée.
Alphegor revint vers eux, mais cette fois-ci sous sa forme quasi-humaine. Ses cheveux noirs aux reflets d’argent semblaient portés par des vents invisibles, son corps entier était nu et à la fois recouvert d’un voile transparent qui le recouvrait.


**Tu t’engage sur une piste dangereuse Elhenya… Je ne suis pas plus ton père que ton mentor, mais cet homme ne m’inspire pas confiance. Trop de mort tourne autour de lui.**
**Ce ne peut être un Corvus, son attitude en est si différente…**
**A tel point qu’il peut en devenir un ennemi potentiel, n’ignore pas mes paroles Elhenya.**

L’élémentaire sembla agacé par la réaction de la Dunpeal, assez pour reprendre sa forme sphérique et disparaitre de son champ de vision. Chose assez rare de sa part pour qu’Elhenya le remarque ; il n’était pas du genre à la quitter aussi facilement.
Serait-il possible que ce Prétorius soit capable de le voir ? Elle se devait d’en être assurée.


— Le monde des Dämons possèdent bien des détours… La preuve en est que certains peuples peuvent y vivre sans soucis. Un peuple comme le vôtre par exemple…

Les mots glissèrent tellement vite hors de sa bouche qu’Alphegor réapparu devant elle en une fraction de seconde. Si sa protégée venait à être blessée, il ne se le pardonnerait jamais…
Le temps sembla s’arrêter au moment même ou Elhenya resserra ses fines lèvres. Badauds, voyageurs pressés, et même les animaux, tous paraissaient être en suspend.
Rien d’autre qu’eux ne subsistait, ils étaient à leur tour dans un plan physique à la fois incohérent et réaliste.
Jamais encore une telle réaction de la part d’Elhenya n’avait eu cet impact…


**Alphegor ?**

Mais l’élémentaire resta silencieux…
Revenir en haut Aller en bas
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Mar 1 Mai - 21:59

-Qu’elles qu’en soient les raisons, les voyageurs doivent en avoir de bonnes… Je pense que les conditions de cette traversées sont tellement dangereuses qu’ils doivent se demander s’il n’y a pas un quelconque trésor à y trouver. L’être vivant est vénal, et chaque parcelle de sa vie n’est désormais vouée qu’à la richesse…

Je la regardais et l'observais, n'écoutant pas celle que je voyais flotter auprès de la jeune femme, je n'aurais besoin de ses conseils que s'il s'averait qu'Elhenya avait envers moi des idées ayant pour but ma mort. Il m'était évident qu'elle me prenait soit pour un contat d'une quelconque guilde ou institution, ou pour une cible. Dans le deuxième cas, j'étais soit une cible "directe" ou juste un membre du camp adverse. Moi même je la jaugeait d'une manière proche, mais c'était plus pour comprendre qu'elles étaient ses déductions. Cible, contact, ou individu lambda.

-Le monde des Dämons possèdent bien des détours… La preuve en est que certains peuples peuvent y vivre sans soucis. Un peuple comme le vôtre par exemple…

Un rictus étira le coté gauche de mon visage, le seul qui le pouvait encore. Cette petite sentait la mort planant autour de moi pour avoir dit cela, aucun doute n'était possible, sinon elle n'aurait pas dit que son "peupe" pouvait y vivre. Elle prenait un risque. Je pourrais etre bien plus redoutable que j'en avais l'air, lui faire visiter ce monde de mort bien plus rapidement qu'elle n'avait dit sa phrase, et son but devait être de voir si ma réaction menait à cette extremité, ou si je n'en faisais rien.
Je me levais alors que tout était en suspend. Et pourtant le monde continuait de tourner, mais a une vitesse plus lente pour nous deux, pionier traversant un désert n'ayant pour but que de connaître l'autre, et ses intentions. Dans ce plan je pouvais alors voir ce que je n'avais fait que sentir en courant d'air autour de nous depuis tout à l'heure. Je ne me départissais pas pour autant de mon sourire, car ce plan était de mon du, quoi que mon interlocutrice décide de faire, le terrain était mien.

-Ce n'est pas mon peuple qui me lie au monde de Dämons, Elhenya. Même si d'un coté ce peut être le cas, lorsqu'on sait ce qui me relie à lui et qu'on regarde la chose d'un cetain angle. Mais je ne suis pas né ainsi, c'est de l'acquis. Tout comme ta connexion avec l'élément du vent.Je crois que nous arrivons de plus en plus de l'autre coté du désert. Et si mes raisons de le traverser t'interressent tant, sache qu'il me faut retrouver quelqu'un à qui j'ai promis quelque chose, même si une partie de cette promesse fut faite sur un accord vénal. Et toi quel seront tes raison et ton but, maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Lun 2 Juil - 18:10

L’ombre devenait de plus en plus intense autour d’eux. Le temps toujours suspendu à son fil invisible sembla reprendre une partie de sa vitesse, tout en gardant la lenteur d’un ralenti.
Pretorius se le va de toute sa hauteur, la dépassant allègrement de sa stature imposante malgré qu’il fût manchot.

Ses paroles aussi paradoxales qu’étranges étirèrent les idées de la Dunpeal bien plus loin qu’elle ne l’aurait cru possible. Au-delà des Corvus, il existait donc un peuple capable de lutter de puissance avec ceux de sa race ? Et aussi improbable que c’était, les yeux de l’homme se posèrent sur celui qui, habituellement, n’était qu’une sphère invisible aux regards de tous.


**Il peut me voir ! Cet homme peut me voir sous ma forme originelle !**

Elhenya se tourna vers sa droite, là où Alphegor se tenait le plus souvent. De sa sphère transparente, il avait mué en un homme de haute taille, aux muscles saillants sous un vêtement de brume tournoyante. Ses cheveux bruns et ondulés cascadaient sur ses épaules.
Jamais encore la Dunpeal ne l’avait vu entièrement, l’élémentaire préférant se montrer à elle sous diverses formes animales. Malgré tout, son esprit glissait ailleurs, bien loin de l'étonnement d'enfin pouvoir le voir sous une forme réelle.

Se levant à son tour, la sang-mêlée avança de quelques pas. Désormais Pretorius avait son dos en offrande, elle le savait, mais quoi qu’il advienne, aucun de ses coups ne l’atteindrait tant qu’elle porterait sa lame.


— Mon désir est loin d’être louable… Comme chacun dans ce monde, ma vie n’est muée que par un puissant désir de vengeance. J’ai vu ceux que j’aimais êtres froidement tués par ceux que j’ai chassé.

Tendant le bras, la faux apparue dans sa main droite. Rapprochant l’arme d’elle, Elhenya la serra contre sa poitrine, tel un amour perdu.

— Je ne cherche ni le salut, ni même une raison de vivre. Je désire avoir l’accès à ce qui m’a été un jour offert…

Le silence s’abattit alors sur sa voix, la main ferme et à la fois douce d’Alphegor se posa sur son épaule. Son regard de perles bleutées remplit de compassion, et son sourire enjôleur, voilà ce qui manquait à la Dunpeal. Non pas l’amour ou la bonté. Mais une simple compréhension de sa douleur. Lui seul en était capable, jusqu’à lors…
Car la tristesse est un sentiment partagé par beaucoup d’êtres, tout aussi vils que serviables, tout aussi pieux que blasphémateurs…
Revenir en haut Aller en bas
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Mar 21 Aoû - 23:03

— Mon désir est loin d’être louable… Comme chacun dans ce monde, ma vie n’est muée que par un puissant désir de vengeance. J’ai vu ceux que j’aimais êtres froidement tués par ceux que j’ai chassé.

Je pouvais voir son dos alors qu'elle faisait quelques pas. Une certaine marque de confiance ? Peut-être, elle semblait ne pas savoir ce que j'étais, ami ou ennemi, simple voyageur ou acteur actif. Il serait simple de lancer Angurva sur elle, et d'utiliser sa chaine pour l'immobiliser. Je l'écoutais m'expliquer ses raisons de traverser, tout en trouvant un écho de ce que j'étais il y à des années, et que je suis toujours un peu au fond de moi. Un être vivant, mué par une envie de se venger pour la perte des êtres qui ont compté sur moi, sauf que l'un me fut arraché par moi même alors que je vengeais l'autre.
Elle serrait contre elle sa faux, tout comme il m'était arrivé de serrer Balmung en pensant à Scipio, cet idiot qui avait tout gaché de notre vie à cause d'une rivalité inexistante.


— Je ne cherche ni le salut, ni même une raison de vivre. Je désire avoir l’accès à ce qui m’a été un jour offert…

-Ta traversée est donc la même que la mienne. Ma vie a tournée dans le sens inverse du chemin qu'elle empreintait, et je me suis vu perdre ceux que j'aimais, tantôt car ils avaient changé, tantôt par la mort. J'ai passé plus de temps dans ce désert que toi, et pourtant ma traversée et loin d'être terminée. J'espère qu'à chaque étapes, je puisse me sentir en paix de l'autre coté.

Je ne la regardais presque plus. Je voyais sa silhouette et avait mon oeil posé sur la courbe d'une hanche, mais je voyais plus loin, je ne savais pas quel drame elle avait vécu, mais le résumé qu'elle m'en avait fait me laissais aisément croire qu'elle n'avait pas juste perdu un animal de compagnie un beau jour de marché. Le temps commença à reprendre doucement son écoulement naturel, les choses autour de nous bougeaient un peu plus vite.

-Si tu te sens seule lorsque tu vas d'étapes en étapes, n'hésite pas à venir me trouver Elhenya. Je sais que les paroles s'envolent, mais n'avoir que l'air à qui parler peut se révéler d'une grande solitude parfois.

Le temps termina de s'écouler normalement, et j'entendai la voix d'un homme crier que l'aéronef partait. A peine avait-il finit de dire qu'il fallait embarquer que j'avais déjà mes affaires jetées sur mon épaule, et que je prenais le chemin de l'ambarquadère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Mer 12 Sep - 21:59

Elhenya restait aussi silencieuse qu’un serpent fixant sa proie. Son interlocuteur lui offrit un autre regard vide, puis il lui répondit avec la même franchise que précédemment.

-Ta traversée est donc la même que la mienne. Ma vie a tournée dans le sens inverse du chemin qu'elle empruntait, et je me suis vu perdre ceux que j'aimais, tantôt car ils avaient changé, tantôt par la mort. J'ai passé plus de temps dans ce désert que toi, et pourtant ma traversée et loin d'être terminée. J'espère qu'à chaque étape, je puisse me sentir en paix de l'autre coté.

Lentement mais surement, le temps reprenait son cours habituel. Les mouvements reprenaient une fluidité méthodique. Badauds et voyageurs avaient reprit leur chemin de leurs occupations personnelles, sans même se soucier de ce qui pouvaient vivre autour d’eux.
Ils n’étaient autres que des automates, vides de sens, dont seules les habitudes les tenaient encore à ce semblant de vie qu’ils entretenaient dans leurs déambulations notoires.


-Si tu te sens seule lorsque tu vas d'étapes en étapes, n'hésite pas à venir me trouver Elhenya. Je sais que les paroles s'envolent, mais n'avoir que l'air à qui parler peut se révéler d'une grande solitude parfois.

Pretorius s’était levé alors qu’un crieur avait annoncé le proche envol de l’aéronef. La forme humaine d’Alphegor avait de nouveau laissé place à une présence sphérique.

** Si tu veux te rendre dans le Sud c’est maintenant ou jamais Elhenya… En plus, il semble que cet homme et toi, partiez dans une même direction… **
** Alors soit… **
— Pretorius, si le cœur t’en dis, je te propose de faire encore un peu de chemin ensemble… Nous avons tous les deux des objectifs différents. Mais je ne doute pas qu’on aille au même endroit…


La faux à lame rouge avait disparue de ses mains, et d’un pas mesuré, Elhenya prit la marche à Pretorius. Sans rien ajouter, elle ralentit la cadence lorsqu’elle arriva à sa hauteur.
De toute façon elle devait aller chercher les réponses à ses questions dans le sud…
Alors tant qu’à faire, autant que ce soit avec quelqu’un qui – semblait-il – la comprenait bien au-delà de ses espérances.
Revenir en haut Aller en bas
Funérailles
Samildanach
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Suivant l'Orage   Mar 16 Oct - 11:57



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Suivant l'Orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Orage sur Le Havre
» Orage d'été -TANKA-avec mp3
» L'orage ce présente!
» Nouvelle amitié? (Pv Orage du Matin)
» Baptême d'un Orage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Maëldan :: Armenelos Capitale des Clans :: Le Port-
Sauter vers: