AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pause avant livraison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Petite pause avant livraison   Dim 4 Déc - 21:36

Enfin, Fainros, l'une des plus grandes, que pensait-elle, la plus grande ville du nord. Une immense fourmillière, colorée, pleine de monde, de vie. Une vraie bénédiction pour ses affaires, et une grande malédiction pour circuler.
Asony piaffait et hénissait après toute personne lui coupant la route, une manière efficace et sûre de se frayer un chemin. Certaines personnes firent coucou à la drow qui, si elle n'avait pas décidée de vivre sur les routes et donc de ne pas avoir de maison fixe, se sentait comme chez elle. Si elle avait un jour rêvé d'une maison clôturée, avec des petits drows et un chien, elle s'installerait dans les environs. Mais comme elle ne visait pas ce but, elle n'y passait que de temps en temps, surtout pour livrer à vrai dire.

Ses compagnons de voyage à cheval étaient derrière la roulotte, histoire de pouvoir se frayer un chemin ne serait-ce que j'usqu'au écuries où elle se rendait. Une fois le but atteint, elle confia la pouliche, sa jument qu'elle recoiffa un peu, son chapeau partant de coté, et installa roulotte et sortilèges de protection pas trop loin de l'enceinte. Puis elle se tourna vers le drow ailé sur son toit.

-Bon, tu peux rester la si tu veux, je dois aller faire une livraison, deux trois courses, trouver un mage qui saura m'agrandir l'intérieur de la rouloette, et euh, ça risque de prendre du temps. Surtout ma livraison en fait. Si tu es sage, tu peux venir avec moi. Et si tu me laisse te vêtir bien mieux, qui t'as mit ces frusques ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Petite pause avant livraison   Mar 6 Déc - 16:20

Perché sur le toit de la roulotte, Kyeral passa un voyage agréable, du moins si agréable signifie "passé sans oser bouger ni dire un mot". Dans ce cas, ce fut agréable. Assis en tailleur, bras croisés, et ailes repliées, il se buta à regarder le paysage et ignorer tout ce qui pouvait venir le déranger, murer dans un mutisme gêné. Car la présence de la Drow le gênait un peu, à cause du déplorable souvenir qu'il gardait de la dernière représentante féminine de ce peuple. Et comme ce n'était pas la faute de la demoiselle, qui s'était montré gentil avec lui, le Tieffelin se sentait gêné d'être gêné par sa présence.
Du coup, il n'osait rien dire ni faire, c'était déjà assez compliqué comme ça.

Arrivé à Fainros, cela ne s'arrangea pas pour autant, et pour cause, qui dit ville, dit gens. Le semi-Drow avait la quasi certitude que bon nombre de gens le regardait, tant à cause de sa position inhabituellement surélevée, que de son charme du à sa vile parenté. Cela aurait pu être de la paranoïa, s'il n'avait pas fait si souvent les frais de cet aura si fâcheux qui semblait attirer autant les damoiselles que les ennuis. On ne voyait que lui, et l'oubliait presque sitôt que sa présence ne faisait plus son effet... Il se contenta de rester sans bouger, telle une gargouille, en se demandant si vivre avec en permanence un sac sur la tête ne constituerai pas une solution provisoire à ce problème.
Le fin de sa petite balade sonna lorsqu'ils s'arrêtèrent aux écuries. N'ayant pas bouger pendant un long moment, Kyeral prit d'abord soin de s'étirer, levant bien haut les bras et déployant largement ses ailes. Il se ravisa un peu en catastrophe quand une voix féminine l'interpella, surtout en reconnaissant à qui elle appartenait. Il l'écouta, et fut assez surpris : pourquoi lui proposait-elle de rester ? Lui, un étranger, qui semblait de plus peu enchanté par sa présence -bien que ce ne fut pas vraiment la faute de la gentille Drow- , pouvait rester ? Et même l'accompagner ? Avait-elle une idée en tête, ou était-ce juste de la gentillesse gratuite ? Le jeune homme n'aurait su le dire, et il s'en fichait un peu, même si il essayait de fuir la compagnie si... particulière qu'attirait son aura, il n'aimait pas tant que ça être seul...
A sa question sur ses habits, il tilta, et répondit sans y penser, car si ça avait été le cas, il n'aurait pas pu articuler quoi que ce soit.

-Moi, je n'avais pas beaucoup d'argent alors...

Avec timidité il n'arriva qu'à marmonner la fin de sa phrase, qui se devinait assez aisément. A peine avait-il fuit sa demeure qu'il acheta de nouveaux vêtements, se débarrassant des anciens, comme pour tirer un trait sur tout ce qui avait attrait à ce qu'il voulait quitter. Sa peau sombre rehaussée d'une note de rouge, le jeune homme s'obstinait à contempler ses pieds, ses lèvres scellées et ne sachant pas trop quoi dire ou faire. Elle lui proposait de l'habiller, cela voulait dire devoir descendre, l'approcher, devoir la laisser faire des mesures, lui parler pour connaitre ses goûts et pouvoir lui faire des vêtements qui lui iront mieux que ses "frusques" ? En cela il hésitait, rester sur son perchoir lui aurait convenu.
Mais d'un autre côté, être bien habillé... Et si cela faisait plaisir à cette Drow qui, bien qu'intimidante à ses yeux, ne s'était montrée que gentille avec lui, la moindre des choses était d'accepter. Prenant son courage à deux mains, il se leva doucement, tremblotant légèrement par moment à cause du soupçon de crainte un brin instinctive qui lui causait pas mal de souci depuis qu'il avait croisé la demoiselle, et sauta gracieusement sur le sol, mettant pied à terre sans bruit, ses yeux toujours braqué sur le sol, une de ses longues canines dépassant alors qu'il se mordillait nerveusement la lèvre, et très crispé bien qu'il essaya de paraître détendu.
N'arrivant pas à articuler un seul mot, il se contenta d'hocher vaguement la tête pour accepter la proposition d'être un peu plus présentable qu'il ne l'était déjà.


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause avant livraison   Dim 4 Mar - 23:01

-Parfait. Bon vu les ailes que tu te payes, je ne vais pas pouvoir te faire entrer pour te mesurer, alors on fera ça dehors. Mais ne t'inquiète pas, hors de question de te fiche en petite tenue devant tout le monde. Laisse moi juste le temps de déplier ma seconde maison, et on pourra attaquer tout ça d'accord ? Alors où l'ais-je mise celle là...

La drow marmonna tout en entrant dans sa roulotte.
Du bruit se fit entendre, une injure puis un Aha triomphant. Darena sortit avec une sorte de long paquet sous le bras, enveloppé dans un tissu grossier un peu beige. Elle posa le tout par terre sans ménagement, repartit chercher des cordage et un maillet, et un dernier voyage fit venir un tapis rangé en rouleau. Le tapis fut déroulé, large d'un mètre quatre-vingt long de deux mètres, et le colis enroulé déballé. Il y avait huit tuyaux d'un mètre vingt, qui firent une fois emboités deux par deux, quatre tuyaux de deux mètres quarante.

-Aide moi un peu tiens, assemble ces quatre tuyaux là deux par deux, et ces six là trois par trois. Moi je m'en vais planter ça.

En même pas dix minutes, les quatres pieds furent plantés, les tuyaux assemblé par Kyeral formèrent un rectangle une fois reliés entre eux, et aux pieds. Quatre autres firent une pyramide au dessus de l'essemble, et une toile imperméable recouvrit le tout. Ils finirent en la tendant grace à des cordages et des piquets, puis purent admirer le travail.
Bien sur, la tente n'était pas loin de la roulotte, au contraire toutes deux formaient une sorte de L un peu large, et leurs entrée n'étaient pas loin l'une de l'autre.

-Et voila. Par Tuuli j'avais pas monté cette tente depuis longtemps. Je vais pouvoir travailler là dedans, tes ailes passeraient ma porte, mais ne tienderaient pas à l'intérieur pour le moment. Je dois avoir des chemises sur lesquels je travaille qui pourraient t'aller. En plus tu tombe à pic, c'était pour tester ça sur des gens ailés. J'ai des clients comme ça, mais c'est que de l'apparât ce que je fais pour le moment, rien de réellement pratique vu que je n'ai jamais vraiment le temps d'essayer. J'aurais pu simplement m'ispirer des modèles existants, mais ce ne serait pas du Darena si c'était bêtement copié. Entre j'arrive immédiatement.

Le temps de ramener un coffre, sa boite à couture et un tabouret large, et la drow commença sans crier gare. Elle prit le bras du drow ailé et le fit se mettre debout sur le tabouret tout en lui retirant sa chemise.

-Monte là dessus et retire moi ça, voila. Et bien, en voila une jolie vue. Tu dois en faire craquer des filles dis donc. Bon, met les bras parrallèles au sol. Elle mesura trois points, celui allant d'un poignet à l'autre, un de l'épaule à la taille et un autre de l'aisselle à la taille, puis nota sur une feuille. Lève le droit. Le mesureur reprit la mesure du bras levé à la taille. Plie le coude en arrière au maximum.

Une nouvelle mesure. La drow mesura presque tout son modèle.
Taille, tour de poitrine, de hanche, cuisses, mollets, jambes, dos, tour d'épaule, distance aile épaule, aile taille, aile aile. Tout cela en un temps record, note et mise en position pour le modèle compris. Ce dernier ne semblait pas à l'aise, alors elle essaya quelques petites phrases pour le mettre à laise, le complimentant sur la taille de ses muscles, lui donnant des annecdotes à propos de clients rondouillets qui essayaient de rentrer le ventre pour paraitre plus fin. Elle n'aurait su dire si ça avait réellement marché, ou si il s'était détendu de manière un peu forcée. Mais il s'était un peu détendu.
Darena l'autorisa à remettre sa chemise le temps qu'elle modifie une chemise qui pouvait lui aller à condition de reforts, resserage et aussi desserage à certains endroits. La couturière avait un pantalon de tout prêt qui ne nécessiterait qu'un simple resserage à la taille, et pour la veste, là aucun miracle, elle devait la faire, mais il ne faisait pas froid, alors ça irait.
Assise sur le tabouret, jambes croisées, son aiguille filait aussi vite que les courants de Tuuli sur le tissu, elle ne regardait presque pas, connaissant son oeuvre sur le bout des doigts. Un coup de ciseau pour couper le fil, l'aiguille retourna se ficher sur un demi balle de mousse couverte de tissu rouge, et la couturière exihba son oeuvre revisitée.
Une chemise de couleur violine un peu moirée, aux manches larges mais non encombrantes pourvues d'une léger liseret violine foncé, et au col en V pourvu d'un léger liseret lui ausi d'un violine foncé, et aux couture blanches visibles et élégantes. La particularité qu'elle avait se situait dans le dos. En lieu et place d'un dos fait d'un bloc, un trou était visible au milieu, un peu vers le haut. Bien sur le col ne pendait pas dans le dos, une pièce de tissu reliée à la chemise par la droite, se fixait sur la gauche grace à trois simples boutons de pression.

-J'aime, j'adore même si je n'ai pas eu le temps de faire quelques broderies, ou même de t'ajouter une petite poche, que sais-je... Si je sais, quelques motifs de l'Eredmorn, mais juste le long de la boutonnière. Je ferais ça plus tard, c'est déjà largement, mille fois mieux que ce que tu avais sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Petite pause avant livraison   Lun 5 Mar - 18:46

A la remarque sur ses ailes, le demi-Drow les replia du mieux qu'il put. Leur envergure l'empêchait de les déployer en intérieur, et cela avait l'air de poser problème pour ce qu'avait projeté de faire son amie, mais elle eut une idée et fila dans sa roulotte, laissant le jeune homme qui ne bougeait pas, les yeux toujours rivé sur le sol, alors qu'elle s'affairait à chercher le quelque chose avec une certaine subtilité à ce qu'il put entendre. Elle ressortit victorieuse avec sous le bras un paquet, et fit un allez-retour de plus avec corde et maillet, et Kyeral comprit de quoi il s'agissait, alors qu'elle ramenait un assortiment de tube métallique enroulé dans un autre tissu.

A sa demande, le Tieffelin vint l'aider à monter la tente. Il n'avait jamais fait ça auparavant, mais il trouva cela amusant, et en oublia presque sa gêne. Presque. La Drow s'emporta et parla assez vite, son interlocuteur n'arrivant pas à tout suivre, à part qu'elle parlait d'ailes et de chemises, et s'exécuta quand elle lui demanda d'entrer. Le jeune homme trouvait ce qui était en train de lui arriver assez étrange, et craignait un peu que la situation ne dégénère, comme il avait bien souvent vu cela se produire. Tandis qu'il se disait cela, Darena entra, le prit un peu au dépourvu en le fichant sur un tabouret tout en le dénudant. Il eut un peu peur pendant un moment, et se crispa à nouveau, mais une fois en hauteur et torse nu... il ne se passa rien.
Un commentaire à peine sur son corps, qui fit rougir ses joues même si le noir de sa peau le dissimulait ; la Drow se contenta de prendre des mesures, ce qui surpris un peu le jeune homme...

Darena le mesura en long, en large et en travers, tout en lui parlant de chose et d'autres. Il semblait évident que l'aura de Kyeral n'avait aucun effet sur elle, et ce dernier en fut très soulagé, et se montra bien moins tendu qu'avant, quoi que toujours un peu craintif. Il se mit dans toutes les positions que lui demandait la Drow, et n'eut même pas besoin de lui dire de faire attention à ses ailes, qui étaient assez fragiles. Ces dernières pouvaient s'allonger sans aucune gêne, leur propriétaire restant à l'intérieur de la tente alors qu'elle dépassaient par l'ouverture.
Le travail de la couturière fascina son modèle, qui la regarda jouer de son aiguille sur le tissu avec une aisance impressionnante. Assis sur le tabouret, il l'observa faire, jusqu'à ce qu'elle finisse et lui montre son œuvre assez... colorée.

-C'est magnifique... vous faites un travail remarquable.

Enfin il se mit à parler, même si ce n'était pas encore de très long moment sans hésitation, mais il y avait du progrès. Il se sentait moins gêné par la proximité de la Drow, et la laissa lui enfiler sa nouvelle chemise après qu'il eut retirer l'ancienne. Il se sentit un peu bizarre, le vêtement lui allait à merveille, ça ne le serrait pas, il ne flottait pas dedans, et ses mouvements n'étaient nullement gêné. Kyeral adressa un sourire radieux à Darena et, sans réfléchir, posa ses mains sur les épaules de la femme et déposa un baiser sur sa joue.
Se rendant compte de son geste, il parut un peu gêné et se mis à fixer le sol, sans se départir de son sourire.

-D-désolé, j'ai pas l'habitude qu'on soit si gentil avec moi...


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petite pause avant livraison   Dim 15 Avr - 19:49

Darena put regarder à loisir son modèle faire des mouvements d'ailes, quelques moulintes de bras aussi et s'extasier du fait que ça lui allait parfaitement. En effet, il ne devait jamais avoir eu de sur-mesure sur lui, une sensation meveilleuse. Il lui fit un sourire radieux, comme un enfant à qui on vient de faire le plus beau des cadeaux, et lui fit une bise sur la joue.
Ce qui sembla le gener et le faire regarder le sol, mais toujours en souriant. La couturière roula des yeux au ciel. Un p'tit gars qui ne devait pas avoir eu beaucoup de contact humain, pas beaucoup d'amis et surtout qui devait être un indécrotable timide. Elle voyait le rouge, enfin la teinte un brin plus foncée, sur ses joues -après tout, elle même était drow, née dans une famille de drow, elle voyait ce genre de chose tout de même-. Elle lui tapotta l'épaule en souriant.

-T'inquiète pas, c'est sympa comme preuve que tu aime. Et tant que tu ne le fais que sur la joue, et dans ce genre de moment, je ne vais pas te tuer. Je te tue seulement si tu m'embrasse ailleurs, ou sans raison, ou les lèvres couvertes de chocolats-confiture et autre truc salissant et collant qui devront m'obliger à reprendre une douche. Et je fais pire que te tuer si tu sali es vêtements aussi.

Elle avait dit tout ça en continuant de sourire, et s'était dirigé vers le pantalon et son aiguille. Sitôt le fil enchâssé, l'aguille reprit sa course folle de tout à l'heure sur le pantalon noir, et la couturière drow resserra donc la taille qui serait bien trop lâch sinon.

-Bien sur tout ce que je viens de te dire c'est de l'humour, je te tuerais pas pour un baiser, même collant. La seule chose par rapport à laquelle je suis serieuse c'est les vêtements. Ils me sont très précieux, ils sont tous unique et valent une fortune alors traite les comme des trésors vestimentaire.

Un coup de ciseau rapide, un geste fluide pour remttre l'aguille sur sa demi-balle, et trois pas pour revenir vers Kyeral et le pantalon était terminé, prèt à etre mit. Bien sur elle se doutait qu'il n'allait pas vouloir se mettre en petite tenue devant elle, d'ailleurs elle n'avait pas que ça à faire, alors il saurait se débrouiller seul comme un grand garço qu'il était -ou qu'il allait apprendre à devenir-.

-Tiens. Le pantalon. Bon il n'y a pas eu besoin de reprendre grand chose, il devrait t'aller comme un gant. Tu me l'enfile, garde chaussettes et chaussures et moi en attendant je file préparer le paquet de mon client. Tu te tiendras sage là bas, ne sois pas non plus effacé, et si tu as peur de dire une bêtise, tais-toi ça iras plus vite. Mais vu que tu ne parle pas beaucoup ce point la ne devrait pas posé de problème. On va être en pésence de gens importants, mais ne te stresse pas non plus. Compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyeral
Assassin
avatar

Peuple : Tieffelin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans un lit, peut-être le vôtre...
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Petite pause avant livraison   Mer 2 Mai - 18:15

La gêne du jeune hybride se dissipa assez vite alors que son amie lui donna une petite tape sur l'épaule. Oui, Kyeral avait le sentiment qu'il s'était fait une amie, du moins c'était l'impression qu'il en avait ; elle n'était guère motivé par les envies qui tenaillait tout ceux qui était réceptif à ses atouts innés de Tieffelin, et se montrait gentil avec lui au point de la laisser l'accompagner et porter une de ces oeuvres si élégante. Elle lui dit ne pas lui en vouloir, et même apprécier qu'il l'embrasse gentiment, en guise de témoignage de sa gratitude. Ce qu'elle ajouta ensuite eu l'effet de le faire à nouveau rougir, mais aussi disparaître son sourire... du moins jusqu'à ce qu'elle dise blaguer, ce qui soulagea étrangement le semi-Drow.
Il l'écouta tout en la regardant travailler, fasciné par le travail de l'aiguille qui dansait sur le tissu, et compris l'attachement qu'elle disait avoir pour ses vêtements : c'était à n'en pas douter plus que de simple bout de tissu, mais quelque chose dans lequel elle mettait tout son cœur, et ça, Kyeral ne pouvait que le respecter, et n'eut pas besoin de dire qu'il allait y faire très attention, elle avait été assez clair pour qu'il n'y ait rien à y redire. Elle finit très vite le pantalon, le lui mit entre les mains et donna des instructions à la fois clair, précises, et concises. Il acquiesça, et se dit qu'être simplement lui-même suffirait.

Darena s'en alla non loin afin de préparer sa commande, et le jeune homme mit ce temps à profit pour s'habiller. Repliant ses larges ailes, il s'assit et ôta ses chaussures avant de se relever et faire glisser le long de ses jambes son pantalon en toile un peu trop grand pour lui, et le retirer. L'espace d'un instant il resta plongé dans ses pensées, avant de se ressaisir et se dépêcher d'enfiler le pantalon bien mieux coupé et lui allant à la perfection. La Drow était une vraie artiste, et jamais le Tieffelin ne s'était senti aussi bien, les vêtements lui allant à merveille, épousant les formes de son corps, les mettant en valeur et ne le gênant aucunement.
C'était un vrai bonheur de les porter.
Il sortit de la tente et attendit la couturière, mains jointes et ailes repliées, un air beaucoup plus calme et bien moins gêné qu'auparavant. Mais l'air de rien, une petite chose l'ennuyait même s'il n'en dit rien : si son héritage laissait insensible la Drow, il espérait que les clients qu'il allait voir avec elle le serait aussi. Ce serait fort dommage qu'une telle chose arrive, et c'était à cela qu'il pensait avant de mettre le pantalon, la peur que l'on s'intéresse plus à lui qu'aux vêtements qu'il portait. Une fois encore la réalité semblait le rattraper, mais il n'avait aucune certitude. Darena allait peut-être voir un ou des hommes, qui y serait insensible. Pour une fois que cela commençait à s'arranger, Kyeral espérait que ça continuerait ainsi.
Le jeune Drow resta donc sans rien dire, ravalant sa nervosité et essayant d'avoir un maintien et une attitude à la hauteur des vêtements qu'il portait, même s'il n'était pas impatient de partir.


"Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage,
puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant.

Se souvient-on d'un nuage ?"


~/¤ Nymphomaniac Fantasia ¤\~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petite pause avant livraison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Petite pause avant livraison
» Une petite pause s'impose... [Pv Aaron Gray]
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Une petite pause [PV (ex-)Rod]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Falast :: Fainros Siège de l'Alliance :: Les Quartiers-
Sauter vers: