AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Après une séance de torture cérébrale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pwyll
Souverain
avatar

Peuple : Métisse, Mi-Eldarin Mi-Lios
Second(s) Métier(s) : Guerrière
Nombre de messages : 30
Localisation : En train de te regarder mordre la poussière.
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Après une séance de torture cérébrale.    Mar 30 Aoû - 23:50

Pwyll, souveraine de Nargothrond, capable de mettre à terre dix soldats en à peine quelques minutes, n'en pouvait plus après trois heures de cours de diplomatie.
Depuis l'incident où son frère avait découvert que sa sœur avait quelques soucis d'ordre draconnique, comme un mauvais contrôle de sa partie Eldarin, et un tempérament de feu, une certaine tension s'était installée entre lui et elle.
Ils avaient passé un accord, elle lui apprendrait à se battre, pour que même quelqu'un dans sa condition puisse se défendre efficacement. Et en échange, il lui donnerait des cours de diplomatie et de politique.
D'après Sararegui, Pwyll avait de bonne base, elle savait ce qu'elle voulait, son problème était qu'il fallait qu'elle s'exprime d'une façon alambiquée qu'elle ne maîtrisait pas. Et l'autre point sensible, est qu'en dehors des Royaumes proches, à savoir Cemenwin, Emaine Macha, et peut être l'Empire de Morna, Pwyll ne connaissait pas très bien son Histoire. Coté géographie, ça, elle n'avait aucun problème, en revanche, elle devait apprendre l'Histoire des autres royaumes, si elle allait jusqu'à Fainros, lors du Conseil Annuel, où l'Alliance du Nord et les ambassadeurs des royaumes indépendants se réunissaient pour discuter politique, et prendre des décisions qui nécessitaient un vote collectif.
Sararegui était son professeur durant trois après-midi par semaine. Un jour sur deux. Et quand elle n'était pas l'élève, elle était le professeur. Si son frère avait du travail avec elle, elle en avait aussi avec lui. Mais Nargothrond ne s'était pas faite en un jour. Leur père leur avait suffisamment rabâché l'histoire de la fondation de la cité des cavernes. Ça pour sûr, elle connaissait par coeur l'histoire de Nargothrond, mais avait encore du mal à retenir les noms des dynasties des Empereurs de Morna, ou ceux des rois et reines du Maëldan.
Au moins, elle savait ce qui se passait actuellement. Au cour d'une de leur leçon, un patrouilleur était venu faire son rapport. Tjaar avait interrompu la leçon pour leur faire part de plusieurs nouvelles inquiétantes. Les Légions de l'Empire se rassemblaient sous la bannière argent et noir du nouvel Empereur Tar Sùrion, qui était seulement monté sur le trône quelques mois plus tôt. Les mouvements de troupes étaient surtout concentrés au Sud de l'Empire, mais mieux valait garder la situation à l'oeil. Nargothrond était une formidable citée, imprenable, avec ses lourdes portes ensorcelées, en revanche, si Emaine Macha tombait, Nargothrond serait en fâcheuse posture, malgré les stocks de vivres prévus dans l'éventualité d'un siège.
Pwyll pensa que cette période était décidément, mouvementée. Un nouveau couronnement en prévision à Emaine Macha, le mariage du roi du Maëldan, et surtout, les rumeurs persistantes concernant un Orage et puis le retour à la vie de Lys et Forbesii.
Sachiko elle même affirmait que c'était vrai. La Guilde du Mana avait en effet confirmé qu'un sortilège puissant avec été désactivé partout en Inwilis cinq ou six mois avant la prise de pouvoir d'Argental. Cette leçon s'était terminée dans une ambiance morose.
Mais le plus souvent, Pwyll n'était jamais mécontente quand les trois ou quatre heures de leçon, selon le bon plaisir de son frère, se terminaient.

Pwyll sortait à l'instant d'une de ses séances de tortures que Sararegui appelait cours. Impitoyable, son frère ne lui autorisait qu'une pause. Et il vérifiait à chaque leçon, si elle avait retenu la précédente.
Et quand elle sortait de la bibliothèque royale, la souveraine avait l'impression que sa tête était aussi lourde qu'un boulet de canon, ou qu'une pastèque trop mûre, menaçant d'exploser. Farcie, plutôt, elle avait la tête farcie. La porte s'était ouverte sur sa liberté, et elle n'avait pas demandé son reste. Elle avait fuit joyeusement jusqu'à une des terrasses qui bordaient la façade du Palais des Myriades. Elle s'était installée à une table, retrouvant Toutou, et une servante était venu lui apporter un jus de fruit frai, avec du pain et un morceau de fromage. Réfléchir, ça creuse. Oh, elle demanda aussi un peu de viande pour Toutou. Le gros loup noir hirsute était resté sage pendant les trois heures. Lui aussi méritait bien une récompense. Après ça, Pwyll attendrait d'avoir digérer, et elle irait demander à Tjaar de s'entrainer avec elle, histoire de se délasser. Rien de mieux que quelques coups pour se sentir en forme, et réveiller son esprit.
Mais pour l'instant, le réconfort après l'effort.
Elle savoura son jus d'oranges, et le pain frai, qui avait des graines de pavots sur la croûte, et son morceau de fromage de brebis. Entre deux bouchées, elle nourrissait Toutou, en lui lançant des morceaux de viandes, que le loup se faisait un plaisir de rattraper en cabriolant, la faisant rire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Après une séance de torture cérébrale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ? Après une bonne torture, un bon bain. ¤ [Feat Libre]
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Des policiers accusés de torture, risquent l’emprisonnement
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Royaume de Nargoryth :: Nargoryth des Cavernes :: Palais des Myriades-
Sauter vers: