AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De passage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De passage.   Jeu 11 Aoû - 0:35


-Ni ma compagne, ni moi, n'en sommes à notre premier voyage pour le Sud. Et je vous serai gré de garder vos inquiétudes pour vous.

Deux yeux noirs se posèrent sur le capitaine de l'Aéronef. Deux yeux noirs dans un visage étrangement gracieux malgré un nez en bec d'oiseau. Le visage de Durga Jyl'Hyn, sidhe, guerrière et inquisitrice, était alors chargé de mépris pour l'homme en face d'elle. Elle avait choisi de suivre les conseils de Yoon, autrement dit, de se faire passer pour de simples dames voyageant, pour visiter de la famille dans le Sud.
Sa tenue habituelle, qui ne laissait aucun doute sur ses activités, était soigneusement empaquetée. Maille et plaques emballée dans des morceaux de tissus, pour étouffer le bruit. Yoon préférait rester discrète. C'était sans doute mieux pour elles.
La raison qui les poussait à descendre dans le Sud, n'était pas de ces raisons que l'on évoque devant des ignorants. Du moins, pas pour maintenant. Durga savait que si leur arrivée devait être discrète, ce qu'elles auraient à faire plus tard, serait aussi connu que la dernière chanson à la mode.
La Guerrière Sidhe ne fit aucun effort. Elle posa le prix de son passage sur la table, plutôt que dans la main tendue de l'homme. Elle lui arracha les deux billets tamponnés du sceau de la compagnie d'Aéronefs, et céda la place à la femme qui attendait derrière elle, sans un au revoir pour le guichetier.
Yoon, sa tendre compagne se trouvait à l'auberge d'Oldriver, là où elle l'avait laissé un peu plus tôt dans la matinée. Reprenant le trajet qu'elle avait pris à l'allée pour renter à l'auberge, Durga devait remonter jusqu'aux quartiers de la vieille ville, là où les bâtiments étaient les plus anciens. Emaine Macha s'était en suite étendue, aussi bien sur la montagne, que suspendues dans les airs. Le port était une énorme plateforme suspendue, accrochée seulement par une gigantesque passerelle de pierre. La Sidhe ne se posait pas de question sur la façon dont ça pouvait tenir. Tant que ça tenait, c'était bon pour elle. Oldriver se trouvait à flanc de montagne, une des dernières bâtisses en bois. Le trajet était plutôt long. Billets en poche, Durga eut le temps de ressasser le souvenir qui a avait provoqué son départ.
Ce jour là, le temps s'était couvert subitement, et l'orage avait grondé au loin. Elle avait ressenti le grondement jusque dans ses os. Quand Yoon était arrivée en courant de la petite serre qu'elle entretenait dans les jardins, en balbutiant des choses incompréhensibles à propos d'un homme orage. Durga comprit ce qu'elle avait senti. Elle était sortie armée, parée à toute éventualité. Depuis des mois d'étranges rumeurs étaient sur toutes les lèvres. Le Seigneur Forbesii serait de nouveau en vie, on l'aurait vu à Nargothrond, puis à Fendassë. On avait vu le Dragonnier Emaine à Celebalda, on avait entendu dire qu'il avait eu des perturbations dans les flux de magie élémentale au Col de Cemenwin, une caravane aurait découvert un tombeau de glace ouvert de l'intérieur sur le Pic d'Eithel. Et puis la nouvelle de la mort de Chyrrlion, au profit d'un nouvel empereur, dont le nom n'était pas inconnu de ceux qui avait vécu du temps de la Grande Guerre. Argental Tal Sùrion, ancien membre de l'état major de Forbesii. La mort de la troisième tête de la Triade. Tout ça, c'était trop d'événements qui se déroulaient dans le Sud. La tempête arrivait, et elle balayerait tout sur son passage.
La tempête, elle l'avait eu sous les yeux. Enveloppé dans un manteau fait de nuages orageux, Liam Uranach, un œil en moins, et les cheveux grisonnants, s'était tenu droit comme un i devant elle, les pieds dans l'herbe humide.
Il avait souri, et demandé s'il pouvait entrer. Yoon avait supplié Durga de n'en rien faire, mais la Sidhe était curieuse.

-Pourquoi maintenant ? avait-elle demandé.

-Parce que les gens ont eu le temps d'oublier pour la plupart. Parce que la paix dure depuis longtemps. Parce qu'il est temps que j'accomplisse le Serment que j'ai juré avec mes pairs. Le temps est venu, mais je ne peux le faire seul. J'ai besoin de gens expérimentés. Sachez seulement, que Hallbjörn, homme lige de Lys a déjà accepté de me suivre. De même que le clan guerrier des Ëans.

- Une poignée de gens ne suffira guère pour s'en prendre à Zeichen, et surtout à Meadh.

-Je n'avais pas fini.

La Sidhe avait croisé les bras, prenant un air méfiant. L'homme en face d'elle ne resemblait pas au Dragonnier démoniaque que l'on dépeignait souvent. C'était plutôt un idéaliste désabusé. Durga soupira et lui enjoignit de continuer.

-Nous avons l'Empire de Morna avec nous. Reprendre le trône faisait parti du Serment d'Argental. Autant dire que ce fut une réussite. J'ai muselé Marquise. Nous avons le champ libre pour arracher Freyr à Meadh. Cela fait trop longtemps qu'il est sur cette terre.

-Pas plus longtemps que toi et moi.

-Détrompe toi Durga, détrompe toi.

-Qu'est ce que tu veux dire ?

-Je n'ai pas perdu mon œil pour rien.

Ce qu'il lui raconta par la suite, Durga préféra l'oublier momentanément. Elle grimpa souplement quelques marches, pour déboucher dans une rue, qui donnait sur le pont de bois et de pierre qui menait à l'auberge. Elle y retrouvait Yoon, et elle lui dirait que l'aéronef ne partait qu'en milieu d'après midi, et qu'elle aurait encore un peu de temps à tuer. Durga était vêtue simplement, pantalon de coton noir, et tunique ample blanche, au col brodé de fils noir et argent, la taille soulignée par son habituel ceinturon. Ses lourdes mèches de cheveux étaient relevées par un bandeau de tissus. Pas d'armure, et de cape. Il faisait trop chaud malgré l'altitude à Emaine Macha pour se vêtir comme on se vêtait dans le Nord. Durga n'aimait pas franchement le désert, et sa traversée avait été un calvaire pour elle. Elle préférait le climat de l'Empire de Morna, ou celui de Freyr où l'on pouvait déguster des vins de la meilleur des qualités. Il faisait chaud, mais c'était plus supportable que le miroitement d'Aelius sur le sable, qui finissait par vous brûler les yeux.
Elle ne serait pas mécontente de passer la chaine de l'Eredmorn, et de voyager jusqu'à Morna. Encore une cinquantaine de mètres, et elle arriverait au pont pour rejoindre l'auberge où elle séjournait.

Revenir en haut Aller en bas
 

De passage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Passage du 3eme au 4eme Age
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Ouest :: Esgal :: Dhaval l'Aérienne :: Les Havres-
Sauter vers: