AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anargul
Assassin
avatar

Peuple : Fae, Nocturne
Nombre de messages : 23
Localisation : Lève les yeux mon ami.
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Dim 16 Jan - 16:13

I - Identité.


"Je me nomme Anargul Nurzhan. Je suis un Nocturne... Un de ses Feys de la nuit, qui n'ont pas une apparence dite flatteuse. J'ai vécu ma jeunesse dans les marais de l'Andanorië, où ma pauvre mère m'avait laissé. J'ignore qui elle était, ce qu'elle était. Je sais seulement que je suis un Nocturne, et que je me suis nommé Anargul Nurzhan. L'époque où je suis né, remonte à la fin de la dernière guerre..."

II - Physique & Capacités.


" ... Je crois bien, que si j'ai été abandonné, ce fut à cause de ma monstruosité. Car qui voit mon visage, ne peut douter que je suis en partie hybride. Les Nocturnes ne sont pas connus pour leur beauté incroyable. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sortent uniquement de nuit, afin que l'obscurité les dissimule. Je n'ai jamais eu ce genre de problème. J'ai un visage fin, presque féminin, avec un nez fin et droit, qui surmonte une bouche fine et sensuelle, aux lèvres sombres. Mes oreilles sont... non pas pointues, mais rondes, comme celles des hommes. Mes yeux sont d'un noir parfait, surmonté de sourcils très fins. Bien entendu, ce n'est là que ma paire principale. Mon troisième œil, entre mes deux yeux, un peu au dessus, est du même noir liquide. De même que les huit yeux, qui décorent mon front, en colonne de quatre, au dessus de mes yeux principaux. Mais mon front n'est pas haut pour autant, car ses huit yeux sont petits, et leur taille rétrécit quand ils sont près de la racine de mes cheveux. J'ai une longue chevelure noire, aux reflets bleutés, qui descend jusqu'à la moitié de mon dos, parfaitement lisse. Autant le dire maintenant, j'ai un buste d'une taille impressionnante, long, parce que j'ai trois paires de bras, telle une araignée à six pattes. Je suis donc pourvu de six épaules, et six bras, se terminant tous par des mains aux doigts longs et fins, comme ceux d'une femme. Mes ongles sont du même noir liquide que mes yeux. Et j'ai la faculté de les faire pousser, pour qu'ils ressemblent à des fils d'araignées. J'oubliais, ma peau est grise, d'une teinte plus ou moins foncée, mais grise. Vous comprendrez qu'avec ses bras, il est difficile pour moi de me vêtir avec des chemises ou bien des tuniques. Je porte alors des corsets de cuir, pour souligner mes hanches étroites. Mes jambes, qui sont seulement deux, ont droit à des pantalons de cuir moulant, ou bien d'ample pantalons, faisant comme des jupes, ou bien de longues jupes. Je me chausse de bottes, ou bien de cuissardes. Ou bien je reste nus pieds. Bien sûr, je porte quelques ornements. Bagues, bracelets de poignets ou de bras... Ceux-ci sont fait d'un métal noir et souple, venu d'une étoile tombée du ciel. J'ai un collier de ce métal, que je porte également, quand je porte pas un genre de faux col en cuir, protégeant ma gorge.
Je suis un Fey... Alors je peux utiliser ce qu'on appelle le Glamour. C'est notre magie à nous les Feys, avec nous pouvons, entre autre, dissimuler et façonner notre apparence. Aussi, je peux passer pour un humain, enfin, à me voir, on dirait plus un Vampire, ou bien un Dunpeal. C'est là, la forme non-fey que je préfère prendre si j'en ai besoin. Dans ce cas, je n'aurai plus que deux yeux, ma peau sera légèrement grisâtre, mais un brin lunaire, et je n'aurais plus que deux bras. De même que je serais légèrement plus petit. Je dépasse de loin certains non-fey qui sont déjà grands pour les leurs..."



III - Histoire.

"Mais assez parlé de mon physique, j'en ai déjà trop dit. Je vous ai donc raconté que j'avais été abandonné par ma mère aux abords du fleuve Varilë. Comment un nouveau-né a-t-il pu survivre ?
Les créatures des Marais m'ont aidé, jusqu'à ce que je puisse trouver ma nourriture moi même. J'ai eu pour mère, une de ses créatures écailleuses et aquatiques, une Mer'ai qui vivait dans l'embouchure du Varilë, du doux nom de Cit'lali. Les marais et la jungle offrent un environnement parfait pour me déplacer, je m'y sens à l'aise... J'y éprouve sans doute, un sentiment de sécurité. Ma douce mère me donna à manger, et prit soin de moi, m'apportant ce dont j'avais besoin. Enfant, je ne mesurai pas du tout, à quel point je pouvais être différent physiquement de certains Feys, et du non-fey lambda. Bien que dans ma vie, j'ai pu voir certains non-feys, avec des bras supplémentaires... Ou bien un œil en plus.
Ma mère, quand je fus assez grand, m'emmena jusqu'à un de ses bâtiments que les gens appellent "temple". Là je fus accueilli. J'étais toujours au cœur de la verdure de l'Andanorië, mais déjà je pus voir que tous ceux de l'extérieur n'avaient pas forcément d'écailles, et encore moins six bras. Je crois que c'est là que j'appris le mieux à dissimuler ce que j'étais. Évitant ainsi d'être pris pour cible par les autres enfants. Le climat faisait que l'on s'étonnait peu d'un enfant ne portant qu'un pantalon pour tout vêtement. Je me suis alors fait quelques amis d'enfances, parmi les autres enfants du temple. Je crois bien, que j'ai même eu une amourette avec une jeune novice en prêtrise, quand je fus assez grand pour m'intéresser à ce genre d'occupation. Et avec cette occupation, virent les préoccupations, que pouvais-je bien faire de ma vie ? Je ne pouvais pas passer celle-ci dans le temple, sans rien faire d'autres que les tâches que l'on me confiait. J'essayais d'être cheminant, mon habilité ne faisant aucun doute, mais je n'eus pas beaucoup de succès. Le destin me força à emprunter une voie que jamais alors, je n'aurais pu imaginer. J'eus du sang sur les mains, très tôt. Une autre fey, que j'aimais beaucoup, qui avait eu le malheur de se retrouver sur le chemin de gens mal intentionné... Battue, déshonorée, et laissée pour morte, je l'ai trouvé trop tard pour pouvoir la sauver. Bien entendu, l'œil de Feardorcha devait être sur moi, la colère, et le chagrin me firent perdre le contrôle, et quand les autorités me trouvèrent, sous ma forme de Nocturne, penché sur le cadavre encore chaud de cette fey, ma culpabilité ne fit plus aucun doute pour eux. Je réussis à fuir, et quelques années plus tard, à la venger. Mais pour ce faire, je me rendis dans le Sud, loin dans le Sud. Là j'eus la chance de trouver ce que je cherchais. Quelqu'un pour m'enseigner ce dont j'avais besoin, et qui m'apprendrais à tirer un meilleur avantage de ce que je suis...
Ce fut le cas.
Je devins un assassin, un traqueur. Un chasseur de prime. Redoutablement efficace. Mon apparence de non-fey semble fragile, bien que quelque peu inquiétante pour certains. Aussi a-t-on tendance à me sous-estimer. Une grave erreur, car les feys ne semblent jamais ce qu'ils sont vraiment. On pourrait croire qu'il est facile de briser mes bras, ou trancher les fils que je peux tisser. Ceux qui ont essayé ne sont plus là pour en parler. Les fils noirs qui sortent de mes doigts sont aussi dur que l'obsidienne, et tranche aussi facilement que cette pierre quand elle est taillée. Et pour couronner le tout, je possède sans nul doute, une force prodigieuse, comme en possèdent les feys, les vampires, ou bien les lycanthropes, ou encore certains métamorphes. Soulever un attelage à mains nues n'a jamais été difficile pour moi. Le lancer sur le bas coté non plus. Ceci n'est qu'un exemple, en général, j'évite de jeter des carrosses à la tête des gens. Certains risqueraient de le prendre mal. Et quand on a exercé le métier d'assassin comme moi, on a tendance à aimer la discrétion, passer inaperçu, ou justement être le plus visible possible, afin de se fondre dans ce que l'on voit, et disparaitre dans le paysage. C'est un art compliqué que de son fondre dans le décor, et faire que les gens ne vous voient qu'un instant, et vous oublient si rapidement, que lorsqu'on leur demandera s'ils ont vu quelqu'un, quelqu'un chose, ils répondront que ce n'est pas le cas.
Ce métier me rapporta autant d'ennuis que d'argent. Je me suis fais quelques ennemis, rien de grave, c'est le métier qui veut ça. Les rivaux, et les proches des victimes parfois rancuniers. Il y a de quoi vous faire devenir complètement paranoïaque. Je dois vous avouer que je suis toujours méfiant. Je reste vigilant, il ne manquerait plus qu'on me poignarde dans le dos. Chose que je sais faire parfaitement, il serait dommage que je me fasse ainsi avoir. Je m'encanaille avec la Mort aussi souvent que je flirtes avec les gens qui me plaisent. Un jour, ça perdra me perdra peut être. J'aime les gens qui ont l'air aussi décalé que moi, et ceux qui ont un joli minois, le genre éploré, fragile. Je ne peux m'empêcher de les trouver mignons. Cela ne veut pas dire pour autant que ce genre de personne n'est pas dangereux. Au contraire, un des proches rancuniers dont j'ai parlé précédemment, et qui fut quelqu'un de particulièrement vindicatif, essaya de me piéger ainsi. Et puisque je vous parle en ce moment, c'est que je lui ai survécu. Il faut dire que j'ai tendance à aimer ma petite personne pardessus le reste. La dernière chose dont je me soucie, c'est bien des autres. Sauf quand je dois tuer. Mon petit nom, Anargul, en ferait frémir plus d'un, si je devais me lancer à leurs trousses. Que se soit pour affaire, ou pour le plaisir. J'évite de mélanger les deux. Alors comment suis-je venu à vouloir être aubergiste ? Ah, la question vous taraude depuis que vous avez commencé à lire, et de n'y voir paraitre aucune mention de mon état de propriétaire d'un hôtel, d'une auberge, ou que sais-je encore. Eh bien soit, puisque vous êtes pressé, je vais vous raconter.
Si je me suis fait des ennemis, je me suis aussi fait des amis. Plus ou moins charmantes, mes relations je les entretiens, surtout quand je peux pleinement satisfaire la demande que l'on me soumet. Mes années de métier m'ont permis de souvent traiter avec la haute de Cemenwin. J'ai travaillé avec la haute de pas mal de ville, mais Cemenwin est particulièrement affriolante pour moi. C'est un ramassis d'excentriques, et de détraqués, qui me font frissonner. Mais qui n'est pas ainsi ? Même un peu, nous avons tous notre folie. Certains plus que d'autres. Parmi ces amis, il y a l'Intendant de Château Lich, Someya Zang He. Un adorable morceau, qui a rencontré des problèmes liés à notre addiction commune, à savoir les jolis minois. Lui a eu, si on veut, moins de chance que moi, et le joli minois, cachait un prédateur. Et Someya, dans sa grande naïveté, ce fit manger tout cru. Je n'avais alors pas eu de nouvelles de ce cher intendant, depuis, mettons des mois, si ce n'était pour des années. Avec la paix ambiante, il faut dire que les demandes pour les gens de mon espèce, ne sont guère abondantes. Et comme je morfondais plus ou moins, je répondis aussitôt à son appel. En vérité, la proposition fut alléchante. J'aurais pour moi le si blond Maeglin, si je réussissais à lui ramener vivant, un certain Armand, le fameux joli minois, et prince Hérilim de surcroît. Cette chasse promettait d'être des plus excitantes. Et le prix, oh le prix. Un ancien confrère à moi le Maeglin, un de ceux qui furent parmi les rancuniers, et j'eus même le droit à quelques balles dans le corps grâce à ses bons soins. Someya m'ouvrait la porte à une petite vengeance personnelle, et à un travail que j'adorais faire. Et tout ça me permettrait de m'assurer une retraite méritée. Et oui, ceci sera ma dernière requête, je me range. Et Maeglin a justement trouvé le bon plan. Mais comme celui-ci risque d'avoir quelques ennuis, je me suis dis que son établissement ne pouvait pas rester sans propriétaire, qu'en dîtes vous ? "






Dernière édition par Anargul le Mar 26 Fév - 21:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Dim 16 Jan - 16:42

Bienvenue !
Un rang d'assassin, qui changera peut être, si auberge il y a.

Bon jeu !



Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com En ligne
Densham
Prince/Princesse
avatar

Peuple : Sidhe
Second(s) Métier(s) : Régent du royaume du Falast
Nombre de messages : 56
Localisation : Fainros
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Dim 16 Jan - 17:22

Bienvenue, et que le rp soit favorable.
Bon jeu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwen Nil'Dae
Souverain
avatar

Peuple : Sang mêlé, dominante Vampirique.
Nombre de messages : 160
Localisation : Mordant à pleines dents dans le délicieux dessert que tu es.
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Dim 16 Jan - 18:46

En voilà une bien belle araignée.
Bienvenue à toi Anargul, peut être aurais-je l'intime plaisir de te connaitre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Jeu 20 Jan - 22:37

Bienvenue à toi !
J'aimerais créer un vêtement pour toi... Quel défi, quel challenge, quelle extase ça serait !! Je crois que je le voit déjà !

Sinon, bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Sam 22 Jan - 0:37

Welcome Weird Arachno Gay Thing !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finarfin
Aubergiste
avatar

Peuple : Elfe
Second(s) Métier(s) : Ancien barde intinérant
Nombre de messages : 98
Localisation : A Celebalda, oeuvrant à combler des estomacs.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Mer 26 Jan - 21:58

Un futur confrère original que voila !

Bienvenue Anargul.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anargul
Assassin
avatar

Peuple : Fae, Nocturne
Nombre de messages : 23
Localisation : Lève les yeux mon ami.
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.    Dim 6 Fév - 18:40

Je vous remercie de votre accueil.

And dear Rhys, I'm not that gay. I also swing the other way.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Anargul, Assassin, pour vous servir ou votre déplaisir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...
» Sahar, femme Suderon, assassin pour vous servir (en attente de validation )
» Pour vous remonter le moral
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Ismaël, pour vous servir !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: