AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gogram Rye Sliabhsri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gogram
Inwillissien
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Soft kitty, warm kitty; little ball of fur. Happy kitty, sleepy kitty; purr, purr, purr...
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Gogram Rye Sliabhsri   Mar 28 Déc - 23:35

I - Identité :

Nom, prénom :
Gogram Rye Sliabhsri

*Age : Une trentaine d’années
*Caste (métier) : Inwilisien
*Peuple : Hybride : Sidhe et Eldarin
*Sexe : Masculin


II - Physique :

Gogram a l’apparence d’un jeune homme de petite taille, ceci est dû à son sang mêlé, mais aussi dû aux abus qu’il a subi aux mains de son père dans son plus jeune âge, aussi il ne le fait pas du tout mais ça c’est le trait principal des sidhes. Sa peau est mate, un doux brun, testament une fois de plus de son sang mêlé. Ses cheveux quant à eux, contrastent nettement par leur blancheur. Ils sont coupés juste au dessus de ses épaules et encadrent joliment son visage fin et doux. Ses yeux sont, eux, en amande, d’un lilas peu commun et encadrés de longs cils aussi blancs que ces cheveux.
Gogram est svelte, finement musclé, avec des épaules légèrement carrées mais des poignets menus et de petites mains aux ongles naturellement noirs.
En général il aime s’habiller sans trop de fioritures. Sa préférence va pratiquement toujours à des chemises sans manches, même en hiver, il n’a jamais froid ! Celle-ci sont toujours longues mais sans non plus dépasser les genoux, taillés sur le model des caftans et donc ouvert sur le devant pratiquement jusqu’à la taille. Comme ce type de chemises est relativement large et lâche et ceint sa taille d’un large ceinture en tissu brodé. En pantalon rien de plus simple: moulants, en coton ou en cuir, et confortables par-dessus tout. Le tout complété par des bottes, voir aussi souvent pieds nus.
De son père il n’a hérité qu’une chose, la capacité de se métamorphoser: il peut en effet se transformer en félin. Pas énorme, mais de taille tout à fait conséquente tout de même, il peut prendre l’aspect d’un jaguar dans la force de l’âge. Musclé, compacte et étonnement puissant, il est -contrairement à ses cheveux- de couleur noire, agrémentée de tâches rondes plus ou moins foncés que le reste de son pelage.


III - Historique, personnalité, armement :

o Histoire :


Gogram naquit de Makiko Rye Sliabh et Morgen d’Oromond dans un Sithin Sidhe Unseelie et vécu une petite enfance heureuse dans le giron de sa mère. Ses souvenirs d’elle sont vagues, imprécis et teintés d’une certaine tristesse. Gogram se souvient avoir toujours été fourré dans les jupes de sa mère, le souvenir du parfum de ses habits reste fermement ancré dans sa mémoire malgré les années.
Tout changea brusquement du jour au lendemain, il ne se souvient pas de quel âge il avait, ni vraiment ce qu’il s’est passé. Seulement qu’il y eu des grands cris, que ses parents se battaient et que lui dans un coin le plus loin possible pleurait beaucoup. Ce fut la dernière fois qu’il vit sa mère, Makiko prit la fuite et Morgen pour des raisons obscures tourna sa colère et son sadisme sur son fils. La désertion de sa mère fut un coup dur, mais en grandissant Gogram comprit pourquoi. Morgen lui fit subir ni plus ni moins la même chose qu’il avait fait subir à Makiko, la torture physique et morale poussée à chaque fois plus loin. Contrairement à Makiko, Morgen ne lui trancha pas de membre, mais il lui donna une cicatrice qu’il ne pourrait ignorer comme les autres : sa main imprimée sur la hanche.
Plus que toutes les autres, Gogram la déteste, les cicatrices magiques ne s’effacent pas.
Ce traitement dura jusqu’à ce que Morgen se mette vraisemblablement quelqu’un de bien plus important que lui à dos, il fut raccourci d’une tête, et Gogram se retrouva propulsé dans le monde adulte et fourbe des sidhes alors qu’il n’avait que douze ans. Rabroué à cause de son sang dilué Gogram eu droit au beau rôle de bouc-émissaire, et les premiers duels affluèrent.
C’est lors d’un de ces duels qu’il découvrit son pouvoir de métamorphose, bien qu’elle ne lui servit alors à rien cette fois là. Son ennemi avait usé d’une magie puissante pour tenter de le transformer, en quoi aucune idée, mais néanmoins quelque chose au fond de Gogram se rebella subitement contre cette attaque. Les années suivantes Gogram apprit tant bien que mal, et seul, comment se transformer. C’était alors son seul pouvoir et il n’en avait apparemment aucun autre. Et comme toutes les excuses sont bonnes il fut dénigré une fois de plus. Heureusement pour lui, ces ennemis qu’il ne connaissait même pas, se lassèrent. Il fût peut-être au bas de l’échelle, mais au moins avait-il la paix. Ceci lui parmi de se faire des amis dans les bas échelons de la cour, des êtres comme lui qui ne comprenaient pas qu’ils n’avaient pas le sang assez pur. Gogram lui désirait prouver sa valeur au combat, devenir un soldat respecté et si compétent qu’il ne pourrait qu’être accueillit à bras ouvert.
Il avait quatorze ans quand il fit réellement la rencontre de Dole, un des gardes de la Reine qu’il avait toujours jusque là connu de vue. Ce qui l’avait toujours surpris, c’était que ses gardes ne le dénigraient pas comme tous les nobles. Dole l’écouta, l’encouragea au lui de lui expliquer qu’il aurait beau se plier en quatre rien de ce qu’il pourrait faire ne serrait reconnu comme valorisant. Et il lui proposa de l’entraîner lui-même. Loin du regard des nobles, Gogram s’entraina, et tomba très vite amoureux de celui qu’il idolâtrait. Dole accepta facilement ses avances et agit très vite dessus. Brava l’interdit qui lui avait été imposé depuis que la Reine s’était lassé de lui. Les compagnons de Dole se rendait bien compte de ce qu’il se passait, le jalousais d’oser prendre tant de risques, mais essayaient néanmoins de le ramener à la raison. Gogram était trop jeune, son visage un véritable livre ouvert et quelqu’un y lirait rapidement ses sentiments quand il n’arriverait pas à se contrôler. Pourtant, personne ne vit rien. Jusqu’au jour ou une sidhe noble passablement ennuyée chercha à le mettre dans son lit. Gogram ignora ses avances, contournant ses invitations lascives en usant l’excuse de son état peu approprié pour une femme de son état. Cela ne fit que mettre de l’huile sur le feu, en vérité plus on essayait de lui mettre le nez dans la merde et plus celui-ci s’élevait pour échapper aux émanations nauséabondes. Plus il la refusait et plus elle le traquait, cherchant à savoir pourquoi il refusait réellement. A cause de cela Gogram évitait Dole, les entrainements secrets et leurs étreintes furtives.
Un jour la noble, éreintée se força sur lui et Gogram la rejeta violemment. Elle n’en resta pas là. Prenant son mal en patience elle se chargea de trouver n’importe quel renseignement sur le petit hybride impétueux qui avait osé la refuser, bien décidée à le faire tomber coûte que coûte. Elle prit son mal en patiente mais elle y parvint, et elle entraina Dole dans la chute de Gogram.
Il fut jeté dans les geôles, passé dans les mains de ceux qui y vivaient et qui le torturèrent dans le seul but de s’amuser. Puis il fut abandonné dans les oubliettes.
Longtemps après, quelqu’un le sauva du trou, Gogram ne le reconnu pas. Famélique, sale et aveugle dans la lumière on le laissa partir avec pour seul compagnon une épée. En passant ses doigts dessus il reconnut immédiatement celle de Dole et s’accrocha à elle comme un filin. Il erra.
Quant il eut retrouvé la vue il partit très loin de tout se qu’il avait jamais connu, la dernière chose le gardant dans le monde des vivants étant le souvenir de sa mère disparue. Lorsqu’il arriva en Inwilis, ce n’est pas sa mère qu’il trouva mais un autre sidhe, l’un de ceux qui était d’au-delà des frontières comme lui et s’était volontairement exilé: Uriel. La solitude lui pesait tant que quand celui-ci montra son appréciation…nous dirons simplement que la nuit fut courte. Depuis son séjour dans les geôles, Gogram ne contrôlait plus sa partie animale comme avant, il la rejetait presque. Et quand il s’éloigna obstinément il s’attira tout un tas de soucis, la première étant un ancien ennemi. Néanmoins il s’en sorti de justesse, ne devant sa survie qu’à la présence d’Uriel. Cette rencontre mit en avant un pouvoir jusqu’alors inutilisé, celui du vieux sang et lui permettant de saigner un ennemi en rouvrant toutes ses plaies aussi vieilles soient-elles.
Depuis lors, Gogram et Uriel ne se quittent plus, vivant au jour le jour et travaillant de temps en temps. Son compagnon à su l'aider à retrouver son contrôle, et il semble qu'il passe plus de temps sous sa forme animale que dans sa forme humaine ! Il a aussi pu retrouver la trace de sa mère mais il hésite à la rencontrer. Peut-être que s’il arrive à convaincre Uriel de l’accompagner ?


o Caractère : Calme, parfois solitaire, Gogram aime avant tout sa vie privée. Un peu gauche avec les nouvelles rencontres il ne sait jamais trop où se mettre et appréciera se revêtir de fourrure avant de faire plus ample connaissance. Il préfère se faire oublier un temps. Il arrive qu’il semble distrait, voire parfois complètement à coté de ses bottes, la contrepartie d’avoir une forme animale féline. Il sera tantôt agité, joueur bref, actif, tantôt posé et impossible à bouger, un vraie couleuvre ! Comme presque tous les félins au caractère bien trempé, Gogram est un animal relativement exclusif, son choix s’est évidement porté sur son compagnon Uriel qui ne se lasse pas de son nouveau surnom de ‘sidhe qui murmure à l’oreille des chats’ et de celui-ci en particulier. C’est avec ces bons soins que ce sidhe des plus connus dans Celebalda est passé de libertin libidineux à…débauché plus ou moins privé mais tout de même vraiment fidèle.

o Passions, phobies : Gogram a un passé houleux, il est donc clair qu’aujourd’hui il se cherche un peu. Il a une passion certaine pour Uriel il faut le dire, et il est bien probable qu’il suive celui-ci dans ses prochaines pérégrinations. Pour l’heure il se contente d’apprécier ce temps calme et libérateur, mais en faisant quelques petits boulots de ci de là. En outre il adore les équidés -en tout genres- et possède un magnifique entier Laurëcaras bai-cerise nommé Zébulon.

o Armes : Gogram se sert surtout de sa forme féline pour combattre, il ne lui est pour cela pas forcément obligatoire de se transformer complètement, le plus souvent il n’utilisera que ses griffes. La seule autre arme à laquelle il peut prétendre est un gros couteau de chasse simple et pas très beau mais néanmoins très pratique.

o Pouvoirs : Outre le fait de pouvoir se transformer en gros félin -absolument adorable- il manie la main du vieux sang, elle lui permet de faire se rouvrir toutes les plaies d’une personne, aussi vieilles soient-elles. Et c’est déjà bien.

*Choses particulières à votre personnage: /


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Gogram Rye Sliabhsri   Mar 28 Déc - 23:46

Je dois donc dire, re-bienvenu ! Un peu plus sur de toi et moins gêné par ton style, yeah ! Continue comme ça petit scarabée, on s'en souviendra longtemps du premier couple homo d'Inwi ayant osé faire dans le descriptif (mignon) Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 597
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Gogram Rye Sliabhsri   Mer 29 Déc - 0:15

Ouais ! Une réédition !

Alors Re-bienvenue !

Et oui Rhys, séquence souvenir avec la 1ère scènes de fesses homosexuelle d'Inwilis. Et quel souvenir... Aherm.





Skalds and Shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Inwë
Samildanach
avatar

Peuple : Elfin, avec des origines un peu mystérieuses.
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Gogram Rye Sliabhsri   Mer 29 Déc - 20:17

Bienvenue Monsieur Minou !!




I'm delicate, sweet and fragile. But it doesn't mean I can't hit you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gogram Rye Sliabhsri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: