AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Convalescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feylariel
Noble
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Convalescence   Jeu 7 Oct - 21:44

Elle avait froid, très froid, son corps était plus lourd qu'une tonne de plomb, et son esprit fonctionnait au ralentit.
Il s'était jeté sur elle. Son corps avait pesé de tout son poids contre le sien, sa bouche ne pouvait émettre que des cris étouffée. Là où sa bouche à lui se trouvait une sorte de deuxième coeur battait, des vagues de froid se répendait en elle depuis se point. Elle était parcourue de frisson. Elle avait pourtant dit vouloir mener une vie simple, bien loin de ce qu'on avait voulu pour elle en premier lieu. Elle avait voulu trouver quelque chose à faire, et le faire à jamais. Lui n'en n'avait eu cure, et l'avait laissé pantelante sur le lit, incapable de faire un mouvement, de dire un mot. Son esprit avait été laissé dans une brume légère.
Elle entendait tout. Elle voyait tout.
Et surtout, elle comprenait tout.
Une phrase résonnait dans sa tête comme pour lui éviter de sombrer dans l'inconscience totale. Une phrase qui mettait ses forces au supplice de rester en elle. Quelques mots, simples mais pas dénué de cet effet macabre et fou qu'il avait. "Vous serez très belle pour votre mort". La mort ? Elle n'en voulait pas, jamais, surtout donnée par quelqu'un à qui elle venait de dire qu'elle laissait tomber quelque chose qu'elle n'avait envisagée que dans sa jeunesse.
Le peu de liquide vital qui restait en elle bouillonait de rage, encouragé par toutes les ascendances magique qu'elle avait. Elle le tuerait, pour ce qu'il avait fait, dit, parce qu'il était, elle le tuerait, elle survivrait à sa propre mort, où reviendrait comme Frère, pour le hanter.

Dans l'eau, elle avait été balottée.
Elle avait réussit à s'empêcher de respirer trop quand elle avait la tête sous le liquide. Et la sensation de chute eu raison de sa conscience. Ses yeux ne virent que du noirs, et son esprit se demanda si un jour elle pourrait les rouvrir...
Il y avait du bruit autour d'elle. Des bruit de pas pressés sur de la pierre. Des secousses fermes. Elle sentait dans son dos et sous ses genoux qu'on la portait. C'est tout ce qu'elle pu noter. Elle avait froid, encore, mais il n'y avait plus, d'eau, et ce n'était pas lui qui la tenait. Elle était en vie, on l'avait sauvé. Le noir se fit encore, mais cette fois-ci elle savait qu'elle pourrait rouvrir les yeux, et un jour rendre la pareil à son escorte.
...

Une douce chaleur l'enveloppait quand elle ouvrit enfin les yeux.
Elle était dans un lit, avec des couvertures sur elle, un bras sortit d'en dessous, piqué et relié à un tuyaux, menant à une poche rougeâtre. On lui redonnait du sang. On la soignait, on allait lui rendre ses forces, ses moyens, sa vie, et sa vengeance également. Elle pu remuer les doigts de son bras piqué avec un sourire. Son sang d'origine était aidé par celui qu'on lui donnait, et il commençait déjà son oeuvre de guérison.
Elle tourna la tête pour regarder une forme qu'elle avait apperçu du coin de l'oeil. Une femme avec un air un peu renfrogné se tenait là, un oeil caché sous un bandeau. Cette femme n'avait pas l'air d'une infirmière, et elle avait un préssentiment qu'elle était sûre d'être juste.
Elle ouvrit la bouche, et sortit un son étranglé et rauque. Elle se râcla la gorge, et pu dire ce qu'elle voulait.
-
Merci.



Images par Vryl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Convalescence   Lun 1 Nov - 15:07

Carmine avait porté son fardeau en cape, et dégoulinant d'eau jusqu'au temple. Le temple Kama Jiin' était plus qu'impressionnant coté architecture, même si ça ne valait pas la forteresse de l'Empereur.
La grande porte rouge était ouverte, à peine fut-elle dans la cour, que deux prêtres firent leur apparition. Elle fut délestée, et invitée à patienter, devant une bonne assiette et une tasse de thé chaud. Carmine n'avait pas refusé. Elle avait été servie par un jeune novice. Un bon bol de riz poêlé avec de l'œuf, des lanières de pommes de terres saupoudré de piment, et un gros beignet à la viande, cuit à la vapeur, le tout, avec la tasse de thé.
Elle s'était restaurée, assise à une des grandes tables du réfectoire. Des prêtres et prêtresses, novices, visiteurs... tous mangeaient comme elle, et de bon coeur, pour ceux qui semblaient avoir peu de moyens. La dragonnière fut avertie que la jeune femme qu'elle avait amené se portait bien. On l'invita à se rendre à son chevet.

Carmine décida de jouer le jeu jusqu'au bout. Si elle l'avait sauvée, ça n'était pas pour l'abandonner. Enfin, pas tout de suite. Si elle restait, cela ne la mettrait qu'en retard. Le dernier lieu où elle n'avait pu fouiller pour retrouver Isil, c'était Zeichen. Précisément là, où elle et Sidwell se rendaient. En suite, elle capturerait le vieux samildanach, et le ramènerait à son commanditaire.
Elle s'était installé dans un des fauteuils prévus pour les visiteurs. La jeune femme bénéficiait d'une chambre individuelle. Son bras était relié à une grosse poche de sang, par un tuyau transparent, où le liquide coulait, pour rejoindre ses veines.
La dragonnière envoya un nouveau message mental à Rozurial. Elle découvrit qu'on était aux petits soins pour lui, il avait lui aussi, été nourri. Carmine laissa simplement entendre qu'elle repartirait une fois l'inconnue tirée d'affaires.
Les heures s'écoulèrent, et la demoiselle finit par ouvrir les yeux.

-Merci ? Ouais, de rien. Mais évite de me remercier maintenant, t'es pas encore debout sur tes deux jambes.

Carmine se leva de son siège, et appela pour qu'on vienne voir la patiente. Une prêtresse et une novice débarquèrent. La prêtresse vérifia la poche de sang, si ça s'écoulait bien. Et la novice servit à boire à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Feylariel
Noble
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Convalescence   Mer 26 Jan - 22:57

Feylariel sourit légèrement, enfin au maximum de ses capacités dans son état actuel. Oui, elle pourrait réellement la remercier une fois sur ses deux jambes, capable de rendre la monnaie de sa pièce à sa chère escorte.

* * * *

La jeune femme se leva.
Elle était déjà sur pied, et ce en une semaine, bien plus rapidement que la plupart des convalescents qui se trouvaient dans un état proche du sien quand elle était arrivée. Et ce, qu'ils soient arrivés bien avant elle ou non. C'était le grand avantage de posséder les gênes de toutes les races ayant foulé les terres d'Inwilis, elle n'avait jamais réellement trouvé d'utilité à ce sang, mais en fait, il était plutôt utile. Frère s'était tenu tranquille le long de sa convalescence. Comme pour l'horreur qui leur avait servit de gardien jusqu'à il y a quelques temps, ils s'étaient tout deux trouvé un ennemi commun. Et cette fois-ci, il n'y aurait même pas d'entorse à leur trève, Frère était aussi remonté qu'elle contre de Watteau, et l'aiderait.
La femme qui avait été là a son réveil était partie quand on lui avait dit qu'elle n'était plus en danger de mort du tout. Elle lui avait dit son nom en partant, mais entre un mal de tête et le bruit des ailes de son dragon qui s'envolait, Feylariel n'était pas sur de l'avoir comprit. Elle n'avait dit que le début du sien. Elle était en vie, mais ne devait pas le faire savoir. Et il lui faudrait avoir un plan afin de renverser les rôles du fou et de la victime.

Le plan, elle en trouva une grande partie en refléchissant au lieu de dormir.
Seule Feylariel n'était vraiment pas de taille à affronter un mercenaire. Elle n'avait pas de pouvoir particulier pour le moment, et maniait l'épée suffisament bien pour pouvoir survivre face à des voleurs de grands chemin. Mais pas de quoi affronter une fine lame. Il lui fallait donc recruter des mercenaires à son tour, et les charger de la traque, et d'une grande partie du travail. Une fois de watteau attrappé, désarmé et dans l'incapacité de répondre, elle se ferait une joie de le vider également de son sang, tout en le laissant conscient. Elle lui servirait un beau discour, et le tuerait de la même manière qu'il avait prévu pour elle.
Mais comment payer quelqu'un quand on avait sur soit une somme limitée.
Cette partie là n'était pas encore totalement résolue.
De part la lignée de sa mère, elle était de sang royal. Princesse même, sans compter que sa parente la plus proche n'était autre que la Rouge. Mais se présenter d'un coup à la cour de Marquise en se clamant sa cousine de sang, n'était pas la meilleure idée, surtout sans preuve. En plus qui pouvait prévoir les réactions de Morween Nil'Dae... Peut-être pourrait-elle avoir un mariage très arrangeant. Mais là, il lui faudrait encore une fois des preuves de sa parentée. Dans les deux cas. Sa première étape dans sa vangeance, sera donc de chercher une preuve de son sang royal, soit pour être reconnu par sa cousine, ou pour trouver un riche époux qui serait à coup sur ravi d'avoir pour épouse une princesse de sang...



Images par Vryl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convalescence   

Revenir en haut Aller en bas
 

Convalescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Les Royaumes du Sud-Est :: L'Empire de Morna :: Hitokage la Capitale Impériale :: Quartiers-
Sauter vers: