AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amsellem, professeur dragonnier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amsellem Loghlan
Érudit/Professeur
avatar

Peuple : Humain
Nombre de messages : 14
Localisation : Dans une salle de classe, ou ailleurs, mais toujours sous le joug d'une mini dragonne tyrannique.
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Amsellem, professeur dragonnier.   Mer 20 Oct - 22:34

I – Identité :

Nom, prénom :
Amsellem Loghlan.

* Âge : 117 ans.
* Caste (métier) : Dragonnier, professeur.
* Peuple : Humain.
* Sexe : Homme.

II - Physique :

Amsellem est plutôt grand, bien sur il y a plus grand, mais il ne se considère pas de taille moyenne pour autant. Son visage est ridé, mais pas au point de le faire ressembler à un charpey, en fait il ne fait pas vraiment son âge pour un humain compte tenu de ce dernier.
Ses cheveux sont gris, presque blanc, coupé court et de manière désordonné, et attachés grâce à un bandeau de tissu lorsque le besoin s’en fait sentir. Pour certaines manœuvres en cours, il vaut mieux ne pas avoir les cheveux dans les yeux, ces derniers sont en amandes chez lui et bleu pâle, en fait on pourrait croire qu’il est aveugle mais il voir très bien –trop d’après certains élèves qui sont persuadés qu’une deuxième paire se trouve cachée dans son dos-. Il a constament une barbe qui ne mange pas totalement ses joues, mais qui est développée au niveau du menton. Ensuite, il ressemble à tout homme, hormis pour sa main droite. Cette dernière est parcourue de brûlures et de petites morsures qui furent graves, son index a une phallange absente et le pouce est très déformé. C’est un petit souvenir-rappel offert par sa dragonne lors de leur première rencontre.
Au niveau vestimentaire, il porte souvent des tuniques avec manches trois quarts, et une chemise de coton peu ample en dessous. Des pantalons de tissu assortis à la tunique, et des bottes marron foncées s’ajoutent à la tenue. De temps à autre il porte la tenue -traditionnelle dirons nous- des mages, une grande robe, brodée de runes magique, et fermée par une ceinture sertie de pierres magiques remplies d’énergie.


III -Historique, personnalité, armement :

o Histoire :


Les parents d’Amsellem étaient tous deux professeurs. Son père de magie, et sa mère d’histoire. Baignant dans l’enseignement et les livres, le garçon, fils unique, apprit beaucoup de choses de ses parents, surtout de son père. Il était un élève assidu, élevé dans l’amour de l’enseignement et du savoir. De sa mère il apprit l’histoire d’Inwilis, mais en jeune garçon qu’il était, il s’intéressa de près aux guerriers, aux écoles les formant, et surtout aux dragonniers et leurs écailleux et imposants compagnons d’armes.
Ses parents aimaient aller dans d’autres écoles pour y enseigner leur art. Des sortes de professeurs ambulants. Ils eurent une proposition d’emploi dans l’école de dragonnier de Turin. Les deux enseignants déménagèrent avec leur fils, qui vit naître en lui l’espoir d’être choisit par un œuf de dragon dans cet école. Il fut déçu de voir qu’aucun des œufs destinés à être présentés aux différents enfants venant à l’école pour peut-être être dragonnier ne le choisissait. Alors pour lui la vie là-bas fut longue à son goût. Il voyait un tas d’adolescents et de jeunes adultes, s’entrainer, emporter leur œuf partout avec eux, se retirer pour l’éclosion, ou même quelque fois laisser les autres regarder, et lui il avait beau essayer aucun œuf ne voulait de lui. En se baladant le long des falaises, il put voir les dragonnes gardiennes d’œufs veiller sur leur nichée. Elles étaient toutes immenses, et hors de portée aussi. De toutes manières qu’aurait-il pu faire pour prendre un œuf à une dragonne qui faisait plus du triple de sa taille.
Son attention fut captée par un nid assez petit, plutôt facile d’accès, gardé par une petite dragonne qui n’était pas énorme. Il resta plusieurs minutes à le regarder, ne cessant de se dire que si jamais elle partait du nid assez longtemps, il lui suffisait de courir, attraper l’un des globes et repartir le plus vite possible avant son retour. Mais il lui faudrait une bonne diversion… Et surtout c’était totalement interdit. Il laissa donc la dragonne et ses œufs en paix. Pour le moment. Il revint très régulièrement pour observer le nid de la dragonne. Elle était petite mais hargneuse et défendait rudement efficacement son nid, ce qui n’était pas pour rassurer Amsellem. Plus il venait et regardait les œufs, plus il voulait en prendre un pour avoir son dragon.
Il passa à l’action en élaborant un plan à la fois sur, mais pas forcément très long. Il usa d’un sortilège pour faire prendre vie à un objet, en l’occurrence une statue de tigre des mers en pierre, et l’envoya directement sur la Dragonne. Cette dernière défendit son nid, et chassa la bête en pierre. Mais elle s’éloigna suffisamment pour qu’Amsellem attrape un œuf, et doivent s’enfuir en courant mille fois plus vite qu’il n’avait jamais couru. La statue derrière lui, lui sauva la mise quand la dragonne commença à le rattraper et qu’il manqua de se faire brûler vif. Une intervention près du nid de la statue, et la dragonne alla la mettre en charpie. Bien sur, Amsellem, ne se risqua plus à aller observer les Gardienne d’œufs et resta le plus souvent possible dans la chambre de la maison que ses parents louaient. Il cacha l’œuf près de la cheminée, en fait, caché dans un creux à l’intérieur. Presque tous les soirs, il le prenait entre ses jambes et s’asseyait en tailleur près du feu pour lire à voix haute. Il fit ça scrupuleusement pendant un an, puis de temps en temps l’an et demi qui suivit. Il commençait à croire que le dragonneau ne sortirait jamais. Il ne voulait pas avoir fait tout cela pour rien, surtout que rapporter l’œuf à sa mère signifiait clairement mourir.
Finalement ses parents découvrirent ce qu’il avait fait, lorsqu’il aurait fallut repartir pour Nargothrond, la ville où ils avaient trouvé un autre poste. Amsellem eu le droit à la plus belle correction de sa vie, et la plus belle remontrance. C’était la joue bien rougie, le derrière douloureux, et la tête bien basse que l’adolescent du prendre la route pour l’université, sous la bonne escorte de ses parents furieux.
Un miracle arriva.
Le petit œuf pas plus gros que celui d’une oie, se fendilla et laissa apparaitre un dragonneau d’or. Amsellem fut si content que toute douleur fut oubliée pour lui, et il montra fièrement le petit dragon dans sa main. Il avait l’air si mignon et fragile à être aussi grand qu’un caneton en sortant. Ce dernier manqua de lui dévorer la main et la lui brûla pas mal. Il fut soudain un peu moins mignon aux yeux du blessé. Puis une conscience tout sauf fragile entra de force dans sa tête pour lui dire que c’était pour l’avoir arraché à sa mère, mais qu’elle resterait avec lui parce qu’il s’était tout de même bien occupé d’elle et avait montré qu’il voulait vraiment d’elle. Par contre il ne devait pas s’attendre à trouver en elle une dragonne douce et attentionnée envers lui. Elle n’était pas de ses dragons qui étaient destinés à se lier, et ne le faisait que par ce qu’elle ne pourrait retourner avec les siens à présent. Il accepta le fait qu’elle puisse se montrer sauvage, voir odieuse, tant qu’elle restait avec lui, ça lui convenait.
Ses parents à lui durent admettre de force qu’il ne ramène pas la dragonne, et qu’il s’inscrive à l’école de dragonniers de Turin. Fier comme un paon d’avoir un dragon, Amsellem ne releva jamais les moqueries au sujet de son minuscule dragon de poche. Khonyca –telle qu’elle avait bien voulue se laisser nommer-, ne se retenait d’ailleurs jamais de montrer que « de poche » ou non, elle restait un dragon. Ils furent tous deux punis plus d’une fois à cause de ses remises à l’ordre.
Les deux « liés » se démarquèrent vite dans la discipline de prédilection d’Amsellem. La magie. Khonyca était dotée d’une quantité de mana incroyable, et la force magique du jeune homme ajoutée à celle de sa dragonne, et canalisée par son savoir faire plutôt impressionnant pour son âge compensa largement la taille du duo.
Il connu la guerre depuis les murs de l’école, puis vers la fin dû aller en soutien avec les meilleurs élèves de l’école. Défendre son école avait été un devoir qu’il s’était fait, et une fois celui-ci accompli il se sentit nimbé de fierté. Il avait l’impression d’être l’un des soldats se battant pour de bon sur les champs de bataille et se demandait souvent si après la guerre il pouvait apporter son aide à une contrée de cette manière, et pas en érigeant simplement des boucliers autour des autres. D’ailleurs il avait même outrepassé légèrement les ordres et faisant s’enflammer des soldats adverses.
Une nouvelle école fut fondée, bien plus près de chez lui que l’autre, Dominationem Nocturnus, et il demanda à y être transféré. Ce qui devait durer un an en dura deux, puis trois et au final l’élève ne quitta jamais vraiment l’école. Bon, bien entendu il s’en alla voir ses parents plus d’une fois, et de ce fait noua des liens avec une guilde de magiciens où il s’inscrit. Suite à une histoire un peu tumultueuse avec une fille il passa quelques années dans un temple Maëldanais à réfléchir sur sa vie –il avait environ vingt et un ans, et surtout regardait une fille pour la première fois avec ses yeux là-, et finalement revint à son idée première. Il fit des études afin de suivre les traces de son père en tant que professeur de magie. La tâche fut plus dure que de simplement la pratiquer, l’enseignement n’était pas une chose facile, et il apprit rapidement que les élèves n’étaient souvent que des sacs d’hormones sur pates, braillant et cherchant à être le plus rebelle possible.
Khonyca elle le suivait nonchalamment, vivant sa vie de son coté en se mêlant quelques fois de celle de son lié, surtout quand il allait aux réunions de la guilde, et quand il prit la décision de devenir professeur. Comme elle manquait à chaque fois de faire un Etudianticide quand Amsellem apprit à gérer une classe en direct, il fut décidé que cet emploi serait en école de dragonnier, ou ne serait pas. L’homme se plia alors à la volonté de sa dragonne, qui voulait au moins avoir affaire à ses pairs en face, qui étaient plus sage que les enfants bipèdes qu’elle trouvait exaspérant.
Il du patienter longtemps avant qu’un poste ne se libère. Bien sur Dominationem Nocturnus avait un professeur jeune, et celui de Turin avait encore assez d’énergie pour vivre encore deux cents ans sans faire de pause. Dépité, Amsellem du se contenter de jouer les professeurs de cours du soir à de jeunes enfants, ou pour des adultes venant de se découvrir un pouvoir.
Finalement, quand il eu presque quarante ans, le professeur de Dominationem Nocturnus lui fit parvenir un courrier pour savoir s’il était toujours partant pour le poste. Le dragonnier répondit par la positive, et s’en alla rapidement vers la ville pour être formé en tant que remplaçant du professeur qui avait de plus en plus besoin de s’absenter pour raison de santé. Et quand il se fit trop vieux, Amsellem, se hissa fièrement à sa place, et y demeure toujours aujourd’hui.


o Caractère :
Sérieux, Amsellem n’a plus vraiment le même air insouciant qu’il avait plus jeune. Les années et les élèves sont passés par là, le laissant bien moins enthousiaste et frais qu’auparavant. Mais ce n’est pas un vieux ronchon, décatit pour autant. Dans ses cours, il se montre impitoyable avec ceux trop sur d’eux, mais aussi avec ceux ne l’étant pas assez. Il arrive à les booster en leur donnant la rage d’y arriver, et si certains le détestent pour cela au début, rare sont ceux qui ne le remercie pas pour la même chose à la fin de leur études.
En dehors des cours et entre ami, il est bien plus détendu. Il est assez tendre avec sa dragonne qui pourtant ne lui rend pas cette tendresse, au contraire, elle n’hésite pas à lui morde les doigts et à lui donner des coups de queue quand elle n’a pas envie d’être touchée ou parce qu’il l’exaspère. Mais cette relation particulière de dragonne à lié lui convient autant que le fait que le lien ne soit pas total entre eux.


o Passions, phobies :
Les livres sont ses amis, mais il préfère quand même le grand air et les salles de pratique de la magie. Sa saison préférée est l’automne pour ses couleurs et l’odeur qu’à la nature. Amsellem adore sa dragonne, et si elle n’était pas aussi sauvage envers lui, il la gâterait comme on gâte un enfant. Il le fait déjà un peu, en la laissant le malmener parfois, ou décider de tout à sa place, mais fou de dragon comme il est, il se fiche pas mal de cela tant qu’elle reste sa dragonne. Il préfère le salé au sucré, mais ne dis pas non du tout à la guimauve.
S’il y a bien une chose qu’il ne supporte pas, c’est l’arrogance quand on ne peut pas en faire preuve, l’odeur du poisson séché, et la couleur rose. Il a tendance à avoir les moustiques en horreurs.


o Armes :
Malgré sa taille, sa dragonne peut-être fortement considérée comme une arme. Lui-même se bat très bien à l’hallebarde et à la lance. Vu qu’il commence à vieillir il préfère se concentrer sur la magie, mais ne pourra pas dire non à un combat à main nue ou non. Le provoquer en duel magique revient très souvent à signer d’office pour une humiliation publique. Pas mal de ses élèves arrogants en ont fait les frais.

o Pouvoirs :
Amsellem cumule les pouvoirs. Outre ceux de télépathie convenant à tous les dragonniers, il maîtrise la télékinésie et la pyrokinésie. Capable de projeter une image de lui dans un autre lieu, il est également capable de créer des illusions et d’animer des objets, voir de les faire disparaitre. Les sorts d’attaque et de défense n’ont presque plus de secret pour lui, par contre la guérison est quelque chose qu’il ne sait pas maîtriser, il parvient tout juste à soigner les coupures. Une guérisseuse lui a expliqué que c’était selon l’âme de la personne, et que lui était plus guerriers que guérisseur. Il trouve cette explication diablement juste.

*Choses particulières à votre personnage : Se promène avec la main droite cachée dans sa manche la plupart du temps.




Dernière édition par Amsellem Loghlan le Mer 23 Fév - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Amsellem, professeur dragonnier.   Jeu 21 Oct - 12:44

Eh bien, bienvenue professeur, le tout premier du sud si je ne m'abuse ! Et bienvenue à vous noble dragonne !
Je vous met dragonnier comme rang pour l'instant (vu que c'était votre fonction première). Et je laisse à notre admin en chef décider de s'il faut créer un nouveau rang prof ou non vu qu'on en a deux maintenant. Non non, je vous jure c'est pas du tout parce que je ne suis pas fichu de le faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Nombre de messages : 598
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Amsellem, professeur dragonnier.   Jeu 21 Oct - 21:37

Ouais, Rhys, je comprend tout à fait.
Le rang de professeur sera disponible d'ici peu de temps.


Bienvenue Amsellem et Khonyca !
Enfin des dragonniers professeurs, et dans le Sud en plus, c'est magnifique !

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Nivarel
Chaman
avatar

Peuple : Elfe blonde.
Nombre de messages : 301
Localisation : Cernée par des fous, et une montagne à clochette borgne et brute.
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Amsellem, professeur dragonnier.   Dim 24 Oct - 18:18

Bienvenue !
Bon chui d'accord avec mes compères-collègues, dragonniers, prof, dans le sud, vous avez tout pour qu'on vous adore à fond. C'est super !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amsellem, professeur dragonnier.   Dim 24 Oct - 21:02

Bienvenue à vous sur nos terre, même si nous sommes éloigné géographiquement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
 

Amsellem, professeur dragonnier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Amsellem, professeur dragonnier.
» Professeur Binns
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]
» Arrivée du Professeur Flitwick et de Gregory Goyle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: