AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Munir & Fiera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Munir
Messager
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Munir & Fiera   Dim 26 Sep - 15:50

Munir & Fiera
Sometimes you put walls up not to keep people out,
but to see who cares enough to break them down.


I - Identité :

Nom, Prénom : Munir Aurawn Tajahian et Fiera Flamewing

*Age : Munir a la trentaine et Fiera est une dragonne bien adulte.
*Caste (métier) : Employé de la Grande Volière et la Grande Coursière de Celebalda & (Ancien) Dragonnier.
*Peuple : Humain avec une grand-mère brownie & Dragonne
*Sexe : Masculin & Féminin

II - Physique : Munir est un jeune homme à la peau brune naturelle, son grain de peau n’est pas extrêmement sombre mais il est impossible de le qualifier de sang-pur nord Inwilisien. Au premier coup d’œil on voit tout de suite qu’il vient des steppes et du désert. Il est maigre, peut-être un peu trop mais c’est naturel chez lui. Pour les plus observateurs il a le physique d’un soldat aguerri mais qui maintient tout juste sa forme, même s’il la cache sous des vêtements de steppes. Il est aussi manchot, cela se remarque rapidement car la manche gauche de ses vêtements est repliée et cousue à son épaule. Ses cheveux sont très noirs ainsi que ses yeux légèrement en amande sous des sourcils arqués, ce qui lui confère un air plutôt sombre. Sourcils qui sont presque toujours froncés ou archées, sont visage est tantôt fermé tantôt renfrogné, parfois -mais très rarement- jovial. De petites rides tirent le coin de ses yeux, se glissent entre ses sourcils bien souvent, résultat de cette apparente « mauvaise humeur » perpétuelle. On ne peut pas qualifier son visage de lourd, plutôt le contraire, avec l’ombre d’une barbe de deux jours. Ses cheveux sont noirs mais reflètent un peu de brun, et sont coupés courts pour ne pas qu’il ai à trop s’embêter pour les coiffer.
Sa garde robe est constitué de toute une ribambelle de chemises en lin longues et brodées, de pantalons simples mais confortables qu’il enfonce dans des bottes. Sa tenue la plus courante se consiste en un pantalon foncé en tissu moulant, une chemise légère et longue qui lui descend confortablement jusqu’aux genoux, à la taille il met toujours un large ceinturon en cuir gravé -pratique pour y stocker des choses- et pardessus un manteau léger et noir avec des broderies blanches. Ces tenues sont toujours plus ou moins semblables en été, il aime la chaleur, même si les nuits froides que dans le désert il garde néanmoins des fourrures pour l’hiver.
Fiera est depuis longtemps une dragonne complètement adulte. Du bout du nez jusqu’au bout de la queue elle fait trente mètres environ et de ce fait son envergure d’ailes est assez impressionnante. Sa tête triangulaire est parsemée de longues écailles protectrices et surmontée de deux grandes cornes torsadées et deux plus petites juste en dessous. Elle a aussi une longue collerette qui longe sa colonne vertébrale de la base de sa tête jusqu’au garrot, et parsemée de longues pics aussi torsadées que ces cornes. Ses yeux sont jaunes ambrés et semblent luire constamment. Le bout de son nez est comparable à celui d’un bec de rapace. Ses ailes et écailles sont rouges comme des rubis, celles-ci sont similaires à celles d’une chauve-souris, de grandes structures délicates d’un rouge bordeaux profond, dont l‘attache se poursuit jusqu‘à sa queue en s‘affinant. La membrane de ses ailes est intérieurement d’un jaune-orangé très léger, sur le dessus c’est d’un rouge profond allant jusqu’à un vert-turquoise très sombre. Sous son ventre ses écailles sont des dégradés jaunes dorés et d’oranges sanguins. Ses cornes et ses pics sont d’un brun profond.

III - Historique, personnalité, armement :

o Histoire : Munir est le fils unique de Aurawn Hal’Berek, le frère cadet de Armed Hal’Berek, éleveur de sableux et de chevaux dans le sud Inwilisien. Il a toujours été dit dans leur famille que Munir avait une chance folle d’être vivant, le damn de la famille semble justement être leur grande  difficulté à procréer. La mère de Munir, Shaïa Tajahian, était une femme très douce mais très fatiguée par les fausses couches répétées et sa santé fragile lui faisait défaut. Munir a vu le jour après seulement huit mois de grossesse et il semblerait que ce ne soit que grâce aux bons soins d’Amarantine, sa grand-mère maternelle, qu’il se soit remis. Shaïa, elle, était physiquement épuisée, diminuée, et fragilisée par toutes ces tentatives répétées pour avoir des enfants et fut enterrée seulement quatre ans après la naissance de son fils. Amarantine prit alors soin d’élever et d’éduquer son petit-fils, son père très peu enclin à le faire pour autre chose que les affaires concernant l’élevage. C’est auprès d’elle que Munir apprit à utiliser ses pouvoirs de brownie. Quant il commença à montrer des signes de magie accidentelle, Amarantine fut extatique, et ce même s’il avait fait éclater le service à thé sur le mur. Il apprit donc à aider dans les taches ménagères de la famille, et à aider avec l’élevage. Ayant été mit sur le dos de chevaux et de sableux en même temps qu‘il fut capable de marcher, Munir devint donc un excellent cavalier, comme tous les membres de la famille d‘ailleurs.
Quant il prit ses dix ans Munir fut testé par les dragonniers, de toutes celles qu’on lui présenta c’est celle aussi rouge que des rubis et zébrée de brun qui l’attira le plus, et une fois qu‘il l‘eu touchée il ne voulu plus la lâcher, Munir partit donc pour le Collège Turin.
Sa formation dura dix ans en totalité, Munir se montra un élève moyen mais déterminé. Au départ il fut très solitaire, bien qu’il se fit de très bons amis. Seulement trois ans après son arrivée au collège l’œuf de Fiera craqua en plein cours de géographie, tous présents eurent alors le droit à une pause du cours pour assister à l‘éclosion. Une fois Fiera sortie Munir fut libéré de ses cours pour le reste de la  journée puis envoyé à sa chambre, pour qu’il puisse consolider le lien avec la nouvelle-née. Les premiers mois, alors qu’elle fut si petite, Fiera se comportait comme un chaton joueur et mal élevé. Ce qui donnait lieu à des situations très cocasses en cours. Au grand daim des professeurs dragons. Même lorsqu’elle commença à communiquer avec Munir elle ne savait pas rester calme et posée, elle mit un très long moment à maitriser le vol aussi. Le trop plein d’énergie dont elle faisait preuve agaçait Munir autant que l’amusait. Il prit donc sur lui de la sortir galoper comme il l’aurait fait avec un jeune galopeur. Le seul soucis étant que même avec son deux-pattes sur le dos elle essayait parfois de prendre son envol et s’étalait lamentablement. Munir avait beau toujours s’accrocher à la corne de la selle qu’il mordait la poussière. Quand elle fut enfin capable de vol Munir cessa de se joindre à elle dans ses embardées, même s’il l’accompagnait dans ses balades. Puis lorsqu’elle fut enfin assez grande et assurée il pu enfin apprécier avec elle des séances de vols incroyables sur les falaises blanches et au ras des vagues.
Sept ans plus tard, Fiera et Munir quittèrent enfin le collège et s’en retournèrent vers le sud. Là bas les choses avaient changées, Munir rencontra son très jeune cousin, qui bien que beaucoup plus jeune que lui deviendrait un excellent ami. Leur quinze ans de différence n’empêchant rien. Il s’engagea aussi dans l’armée de Fendassë. Il s’ensuivit plusieurs années tranquilles, sans grand intérêt. Munir était souvent chargé de patrouilles basiques, de relais de messages importants et parfois d’interventions musclés quand il y en avait besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiera

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Munir & Fiera   Dim 26 Sep - 15:52

C'est lors d’une mission apparemment peu importante au Jungle Skeljiren, Munir décida de temporairement se séparer de Fiera à cause de la difficulté auxquels ils devraient faire face si elle tentait de s’enfoncer dedans. Ce ne fut pas un choix judicieux, et ce ne fut pas non plus une mission aussi facile.
Munir fut prit en traitre, son escadrille elle fut littéralement décimée par des pirates qui s’étaient cachés là, et lui se retrouva aux prises avec l’invocation puissante de l’un de ceux-ci. La créature avec laquelle il se battait était animale, monstrueuse et puait la mort. La manticore se dressait devant lui tel un lion majestueux, sauf que celui-ci ne l’était absolument pas. Munir contacta immédiatement Fiera par la pensée. Il était put-être piètre magicien et certainement pas un invoqueur mais il savait qu’invoquer une créature telle que celle-ci était incroyable, et aussi très stupide. Il y a une raison que les invocations sont surveillées de près et que pas n’importe qui s’y aventure. Comme il s’y attendait celle-ci échappa au contrôle de son invoqueur, la Manticore entreprit ensuite le soin de mutiler et bouffer tout ce qui se trouvait dans les parages. Munir se retrouva bientôt aux prises avec la créature qui l’observait d’un œil intelligent, il essaya au maximum d’attendre l’arrivée de Fiera qui elle saurait mieux que lui comment gérer cette bête mais celle-ci n’avait aucune envie d’attendre bien sagement.
La manticore le jaugea, Munir ne fit rien à part garder ses yeux braqués sur elle et garder son sabre prêt. Fiera arriva alors sur la cime des arbres dans un fracas assourdissant, la Manticore se jeta sur lui et planta ses crocs dans son bras gauche, l’entrainant ensuite sur plusieurs longs mètres. Puis Munir se retrouva lancé dans les airs avant d’atterrir entre les pattes des deux colosses qui tentaient de se bouffer mutuellement. Les évènements suivants furent un peu trop flou à son goût, il se rappelle de son bras qui pendait bizarrement à son côté par quelques fines membranes, et surtout de la douleur. Il se souvient aussi d’avoir été pendu dans les airs et de la terrible nausée qu’il avait eu alors, et semblait-il des heures qu’il avait passé à vomir. La fièvre s’installa rapidement et il se souvint aussi s’être débattu quand il dans son délire il lui semblait ne plus sentir son bras, il refusait qu’on le lui coupe. Quand il se réveilla faible mais en bien meilleur état une semaine et demi plus tard, il n’avait plus de bras gauche.
Il sombra alors dans une profonde dépression, non seulement il avait stupidement perdu un membre mais aussi remplacer celle-ci par une prothèse était bien trop couteuse, douloureuse et pas toujours couronné de succès. Même avec l’évolution des dernières années en la matière Munir refuse obstinément d’y penser. Toujours est-il que son état grincheux le mena à des disputes acerbes avec Fiera, chose qu’il regrette amèrement. Même dans son état quand elle l’avait transporté il avait ressenti son inquiétude et la force qu’elle lui transmettait pour tenir encore un peu. Néanmoins leur relation étroite prit un sacré coup et Fiera s’éloignait de plus en plus de son dragonnier tant que dura sa convalescence et sa rééducation. Pour cela il retourna au sein de sa famille, laissant libre court à son caractère de cochon au grand damn de tout le monde. Quand il put partir il savait qu’ils étaient contents de le voir s’en aller. Fiera l’accompagna un peu, de loin, le regarda s’engager chez Aériaplume puis s’éloigna de plus en plus une fois encore. Outre travailler, Munir ne revint qu’une seule fois au sein de sa famille, pour le mariage de son cousin Nassim, il fut surprit de voir que l’épouse, Zaïra, était un peu plus âgée mais ne s’en interrogea pas plus que cela. Fiera elle aussi y était, il ne s’étaient pas vu depuis quelques mois à ce moment là, et pourtant. Zaïra avait beau être très attentive à son mari et à sa famille, ce cousin n’était pas du tout commode. Néanmoins elle et Fiera s’entendirent tout de suite à merveille.
Pendant ses années de quasi-séparation où Fiera venait de temps en temps voir comment allait son deux-pattes, celle-ci explora son monde et se joignit à des dragons sauvages. Rien de bien extraordinaire : s’occuper de dragonneaux et de sa propre couvée. Mais ce fut néanmoins un grand retour aux sources qui lui fit le plus grand bien.

o Caractère : Définir le caractère de Munir est un peu compliqué. Quant il était plus jeune, et avant de perdre son bras, il était plutôt insouciant, joyeux, rebelle. Rien de bien méchant, révolté comme n’importe quel adolescent. Il était extraverti, un peu plus mature que d’autres du fait d‘être un enfant unique élevé par sa grand-mère. Ce qui ne l’empêchait pas de faire toutes les bêtises possibles et inimaginables. Puis quant il fut choisi par l’œuf de Fiera, il passa d’insouciance à sérieux, même s’il ne pouvait s’empêcher quelques débordements. Après la perte de son bras ce fut le changement radical, et presque du tout au tout : secret, méfiant, renfermé, indifférent, solitaire. Même avec Fiera il était distant voir parfois cassant, ce qu’il regrette, car leur relation n’est plus tout à fait la même. Stupidement, les deux aimeraient vraiment se réconcilier, mais Fiera est trop fière pour faire le premier pas, d’autant que ce n’est pas à elle de le faire. Munir lui, ne sait pas trop comment s’y prendre.

o Passions, phobies : Munir et Fiera s’adorent bien évidemment. Fiera à un comportement presque maternel envers son deux-pattes alors que c’est lui qui l’a guidé hors de son œuf. Munir, lui, se laisse écrouler sous le poids des responsabilités pour tenter d’oublier ses problèmes, mais toujours est-il qu‘il aime particulièrement son travail. Bien qu’il soit originaire du sud c’est auprès des elfes de Celebalda qu’il a trouvé un peu de réconfort dans les moments difficiles. Comme tout bon liés ils ont aussi peur pour la vie de l’un et de l’autre.

o Armes : L’équipement de Munir est soigneusement rangé dans une grande malle sous son bureau. Il préférait les dagues, les couteaux de lancé et les haches. Il ne porte aucune autre arme à part une dague longue et effilée, légèrement courbée, coincé sous son ceinturon. Fiera est comme n’importe quelle dragon, son corps fait amplement l’affaire dans n’importe quel combat, un coup de patte griffue ou de dents, voir un rentre dedans avec tout son poids. Et si ça ce n’est pas suffisent elle à d’autres pouvoirs de dragon.

o Pouvoirs : Munir est simplement humain avec une grand-mère brownie donc la seule magie à laquelle il peut avoir recours est une magie mineure mais très utile dans la vie courante. Enchanter les ustensiles de cuisine pour que le curry se fasse tout seul, ou que le pot de thé reste chaud, rien de plus simple. Sauf que les ustensiles ne disent jamais quand le curry est prêt et le pot ne signale pas que le thé est en réalité bouillant… Fiera, elle, adore le feu tout consumant, elle peut le cracher ou le souffler par les naseaux. Elle est aussi capable de contrôler son rugissement à des octaves impossibles, et d’ainsi abimer irrémédiablement les oreilles des gens aux alentours si elle le souhaite. Et si elle le veux réellement, elle peut transformer ses adversaires en pierre d’un seul regard.

*Choses particulières à votre personnage :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Guérisseur
avatar

Peuple : Humaine. Myope.
Second(s) Métier(s) : Samildanach
Localisation : Dans le Sud, avec les psychopathes de l'Arène.
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Munir & Fiera   Dim 26 Sep - 17:03

Voila longtemps que nous avions eu une dragonne ! Et un membre de plus chez Aériaplume !

Bienvenue à vous deux sur Inwilis, et surtout, bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inwilis.heavenforum.com
Rhys
Artisan
avatar

Peuple : Fils de Dämons
Second(s) Métier(s) : Père Indigne
Grade : Forgeron
Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Munir & Fiera   Dim 26 Sep - 23:02

Ah ben enfin ! On vous attendais impatiemment tous les deux, un gros bienvenue donc !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Munir & Fiera   Mar 28 Sep - 19:27

Bienvenue cher Munir, au plaisir de vous revoir bientôt par chez nous, vous manquez beaucoup à Nassim.
Fiera au plaisir de chasser dans le désert avec toi sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Una
Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Munir & Fiera   Mar 28 Sep - 21:33

Bienvenue parmi nous dragonne et dragonnier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Munir & Fiera   

Revenir en haut Aller en bas
 

Munir & Fiera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Munir & Fiera
» Cours n°15: La possession: mieux la connaître, et s'en prémunir.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Hors Jeu :: Le Hall de Présentation :: Inwilissiens Initiés-
Sauter vers: